samedi 28 novembre 2009

Risques, facteurs de risque et interdictions dans l'adoption !

J'écris ce billet en urgence suite à toutes les réactions que je reçois ce jour sur les 4-5 derniers messages et qui parlent de certaines particularités : pour ou contre, les promouvoir ou les interdire.

Je vais vous dire ce qu'il faut :
Tout enfant adopté doit être adopté par deux parents de sexe différent, suffisamment égoïstes pour avoir ce fort désir d'enfants, mais suffisamment généreux et ouverts sur le monde pour transmettre cela à leur enfant. Ils doivent aussi donner beaucoup d'amour à cet enfant, tout en n'ayant pas peur d'user de la fermeté si nécessaire pour qu'il ne devienne pas un ado no-limit. De plus, il faut qu'ils soient suffisamment riches pour arrêter de travailler tous deux, pour avoir beaucoup de temps pour s'occuper de lui, et surtout ne pas l'envoyer trop tôt à l'école. Mais en le laissant ouvert sur le Monde et sans l'enfermer dans un cocon. Ils doivent aussi, apprendre la langue du pays de naissance de leur enfant pour pouvoir communiquer avec lui dès les premiers instants pour le comprendre et calmer ses angoisses. Par contre, ils doivent lui parler français dés le début pour lui permettre de vite acquérir cette langue et favoriser sa meilleure intégration. L'adoption devra être faite par l'intermédiaire de l'AFA et d'au moins deux OAA reconnues publiquement de grande valeur, mais en même temps, les parents devront se rendre dans le pays d'origine pour avoir des contacts rapprochés avec le dit pays et les parents biologiques si possible. Ils doivent même tenter de créer avec ceux-ci des liens d'amitié et de confiance... et je rajoute se taper toutes les démarches et formalités pour juger de la compléxité du-dit pays !

Vous êtes dans ce cas, tout va bien.
Vous n'y êtes pas, courrez dans un centre de vaccination vous faire vacciner afin d'enrichir Donald Rumsfeld et de dépeupler la planète comme nous le dit l'ancienne "ministre de la santé" finlandaise ! Car croyez moi vous courrez au devant de grandes catastrophes et la vie ne vaut plus la peine d'être vécue !

Tout ça pour nous faire réfléchir qu'il y a un pas (de mamouth) entre facteurs de risques et réalité.
Suite à la mort d'un jeune acteur on découvre qu'il est risqué d'utiliser un petit bolide jusqu'alors en vente libre, oh ben quelle surprise ? Pourtant il y a des morts chaque jour dans les volvo type char d'assaut avec des pare-chocs plus gros que les dents du Prince Charles et des Air-Bag plus volumineux que les nez de Bernardo et moi !

Allez, je suis généreux, un autre scoop : même si vous êtes la famille idéale (?) que je viens de décrire l'adoption que vous allez faire peut être une catastrophe.

"Incredibile, Mamma, tou entends ce qu'il dit il dottore, nous qui apprenons l'italiano depuis cinque mois pour accueillir le petit Vénitien."

L'adoption individuelle est-elle plus à risque qu'une adoption par OAA ou AFA : ma réponse (statistique) sans hésiter est OUI, pourtant les plus belles histoires d'adoption sont souvent des adoptions individuelles (les plus moches aussi) et adopter par le biais d'un intermédiaire ne préserve pas des catastrophes.

L'adoption solo est elle plus à risque que l'adoption par des couples : ma réponse (statistique) sans hésiter est OUI, pourtant chaque jour je découvre des mamans (je n'ai vu qu'un Papa adoptant célibataire, très sympa et super papa au demeurant) qui ont adopté toutes seules qui sont des super mamans, qui ont bien conscience de ce risque font un maximum d'effort pour le diminuer et sont bien plus responsables que beaucoup de mamans célibataires qui "ont fait un bébé toute seule" sans trop réfléchir à l'après ! La plupart des Mamans adoptives solo sont beaucoup plus responsables que quelques couples (heureusement rares) dont je me demande comment ils ont fait pour avoir l'agrément. C'est ça le but de l'agrément : accompagner, aider à corriger les risques, mais aussi éliminer quand ceux-ci sont insurmontables !

Chaque jour on a de nombreuses de conduites à risque. Traverser une rue, c'est un risque, prendre l'ascenceur chez Bernardo qui ne veut pas l'entretenir c'est un risque (héhéhé). Certains jeunes cons ou vieux crétins (c'est souvent ces deux catégories là) traversent sans regarder en se foutant des voitures qui arrivent. Mais la plupart des gens savent le risque et regardent à droite et à gauche. Parfois le risque est vraiment important, l'état intervient et met un feu rouge, parfois le risque est encore plus important, l'état met une passerelle, parfois l'état clôture complétement la rue pour les piétons on ne peut plus traverser (une autoroute par exemple) et ceux qui traversent malgré tout... et bé il n'y en a pas beaucoup qui survivent ! Parfois, on peut trouver aussi que l'état a été ridicule de mettre un feu rouge alors qu'il en passe que deux voitures par heure ou un piéton tous les trois jours.... mais c'est l'état qui l'a décidé donc on est obligé de respecter cela !
Vous la suivez ma parabole ? On peut facilement l'appliquer à l'adoption !

"Reviens Mamma, il dottore il dit tout le contrario maintenant, et pouis régardé la contradizione qué nous avons faites c'était pas vénitien, c'est vietnamien qu'ils ont écrit chez l'organizatione agregato per l'adottione Destinato !"

Entre faire l'autruche face à un risque ou vouloir supprimer à tout prix tous les risques il y a, à mon avis, un sacré espace où chacun peut trouver son bonheur.

Et pour parler d'une voix avec mon fidèle Bernardo : la généralisation est le pire ennemi de l'adoption !

Ai-je été clair ?

Deux petits clins d'yeux hors sujet et gratuits pour mon amour de la langue italienne et mon amitié pour la sympathique OAA Destinées !

13 commentaires:

Véronique a dit…

Un message a en-ca-drer!!! J'ai adoré.
Véro maman solo d'une fratrie dont un grand de 5 ans à l'arrivée et qui cumule donc les facteurs de riques... mais qui ne s'en sort pas si mal, trouve-t-elle!

Brigitte & lilou a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Brigitte & lilou a dit…

mince!!je viens de perdre mon message grrrrrrrrrrrrrrrr

en faisant plus court que mon message initial,

Il me semble que l'Etat met des feux rouges peut être parfois là où il n'en faut pas, mais que beaucoup de feux rouges supplémentaires sont rajoutés dans le parcours de l'adoption par les équipes d'adoption et les OAA (à part une poignée).
Si vous avec plus de 40 ans, si madame est plus vieille que Monsieur, si vous avez un pet de travers, si vous n'avez pas fait de FIV, si vous avez des enfants bios,

si si si vos n'êtes pas un couple de gaulois d'environ 35 ans, ayant fait le deuil de l'enfant biologique après un long parcours médical, vous pouvez avoir des problèmes pour avoir l'agrément... (suffit de faire un tour sur le groupe Inégauxenadoption).
Alors pourquoi ces feux rouges supplémentaires ???? Sont pas dans le coup les CG et les OAA ? Pas au fait de l'évolution des familles ? Voient le danger là où il n'est pas ?
That's the question ?

et à l'inverse si vous cumulez les facteurs de risque, âge, situation familiale etc. et bien là quelques feux rouges qui à mon avis avaient un sens, passent au vert et certaines OAA vont gentiment vous forcer la main pour adopter un enfant un peu plus âgé, un peu à particularités........ mettant en danger votre projet d'adoption en le faisant évoluer mine de rien vers autre chose,

bizarre non tout ça ?

j'ai fait une adoption individuelle en tant que solo, et c'est la famille entière qui a adopté ma Lilou qui s'en sort très bien.

(euh sauf qu'hier soir elle était pour les blancs... en pleine contradiction avec elle-même, car elle était limite hystérique dès que Dimiiiiiiiitri apparaissait, c'est grave docteur ?)

Brigitte
qui s'est heurté à un drôle de feu rouge pour le deuxième agrément et qui s'est entendu dire : vous feriez mieux de vous soigner plutôt qu'adopter (pour un torticolis spasmodique identifié et fort bien soigné... ma neurologue était super énervée),
Qui a du coup fait appel à un avocat pour avoir le feu vert...
Mais qui a décidé au final de ne pas utiliser ce deuxième agrément.

Sylvie la Grande Bretonne a dit…

bien d'accord avec le dottore sur ses 2 derniers articles, sur les adoptions indiv et sur la famille ideale et les risques de ceci et de cela !!
j'ai eu la chance de pouvoir adopter avec un OAA (meme que c'est cui du clin d'oeil !! :o))) mais cette chance concerne surtout le pays d'origine de ma petite fleur.
La procedure en indiv ou par OAA reste globalement la meme la bas, les intermediaires, les orphelinats, les paperasses necessaires sont les memes, absolument identiques, et perso, j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi le fait de passer par un OAA (au demeurant genial d'humanité et de tout ce qui va bien !) change quoi que ce soit a la "securité" des adoptions. les risques existent, il faut le savoir, mais pas faire l'autruche non plus et se croire au pays des bisounours parce qu'on adopte par OAA. Celles ci peuvent tres bien se faire avoir par des intermediaires peu scrupuleux sur place, c'est arrivé il y a 2 ans, ils ne sont pas sur place tout le temps, et ne peuvent pas TOUT verifier tout le temps. Il faut faire confiance, ce que perso je n'ai pas eu de mal a faire. Mais j'aurais eu autant confiance, et j'aurais eu l'avantage d'etre plus active dans ma demarche, si j'avais pu faire une demarche indiv...
bravo il dottore !
Sylvie, maman solo et pas bisounours d'une petite fleur magique

Martine a dit…

Martine qui au début de la belle histoire n'était pas solo etait en couple parents idéaux en quelque sorte ! - A présent maman solo depuis 5 ans parceque papa à préféré faire une autre vie!!! alors qui cumule les facteurs de risques??? les couples bien sur tout rapport au début??? ou les célibataires sincères et plein d'amour pour leur futurs enfants?? le risque n'est il pas plus grand d'être traumatisé pour un enfant à qui on a fait croire à la famille - papa, maman et moi!!!

Armelle a dit…

L'adoption en individuel est risquée si elle n'est pas balisée par d'autres individuels. Je connais une famille qui a été dans le pays d'origine (2 générations en France) du père. On a vu arrivé M. Marron et Mme blanche et vous savez quoi... Ils ont accueillis deux enfants qui avaient été violés pd de nombreuses années dans l'orphelinat... On les avait vu arrivé, ils ne pourraient rien faire étant seuls. Certes, je pense que ces enfants là pouvaient être adoptés, mais certainement pas par tout le monde, résultat : direction les services d'Aide Sociale à l'Enfant (ex DDASS). J'ai adopté en individuel, étant professionnelle de la petite enfance depuis plus de vingt ans, j'ai pris des précautions mais combien d'autres peuvent le faire faute de savoir que 2 à 12 % (statistiques très différentes d'un service à l'autre) des adoptions sont de véritables catastrophes, destructrice pour l'enfant adopté, pour les parents, pour le couple et pour les enfants déjà présent avant l'adoption dans la famille. Elles existent aussi ces catastrophes avec les OAA, mais moins souvent tout simplement parce que c'est plus cadré. Le jour où l'État ne surveillera plus ce cadre le risque sera équivalent. Mais je pense que l'État devrait aider davantage les OAA, dire qu'en France le plus grand OAA fait adopter par les français moins de 200 enfants par an ! On veut des professionnels dit l'État dans les OAA, suite au rapport Colombani, mais ils ne peuvent pas embaucher faute d'argent, la charge des salaires des salariés devant être porté par les adoptants eux-mêmen si encore l'Etat faisait "cadeau" des charges partronales sur ces emplois... Voilà en tous les cas ce qu'ils répondent !

Je suis présidente de l'association Les Bolomigs qui a demandé l'Habilitation OAA qui a été refusé par l'État "ça n'est plus la politique, il faut renforcer les OAA déjà existantes" mais le problème c'est que la plupart des OAA ne souhaitent pas avoir davantage d'activité, sans professionnels comment le faire ?
Sacré serpent, tu te mords toujours la queue !

Nous trouverons probablement une solution... Pour aider les adoptants qui font face petit à petit à la fermeture de l'adoption en individuel.

Armelle

ganesh46 a dit…

Armelle,
même si l'adoption individuelle s'arrête et que l'AFA prend le relai, celle-ci ne remplacera pas les OAA; pour moi AFA = boîte aux lettre. l'AFA transmet les dossiers aux pays après les avoir filtrés, et c'est tout...qui ira vérifier les condition d'adoption des enfants???
je suis ok sur le fait qu'en adoption individuelle il faut être vigilant et bien armé contre les arnaques éventuelles.
Anne française en Belgique

z e n c h a dit…

@Anne française en Belgique.

Tiens justement en Belgique, à propos des adoptions, un nouveau décret a été voté en septembre 2005.

ganesh46 a dit…

Zench,
je précise dans ma signature "en Belgique mais française!"
bon je suis ici par hasard, je n'ai pas adopté alors que je résidais ici, ni en France d'ailleurs!!
donc les démarches ici : connais pas
Bonne soirée
Anne qui change de pays comme de maison tous les 3 ans!

Anonyme a dit…

En tout cas autour de moi il n'y a pas beaucoup de "modèles normés"... Qu'on ait adopté ou non des types de famille très différentes : solos, couples,familles recomposées ou décomposées....la vie aujourd'hui quoi !
Le tout est de rester vigilant sur ses failles, les difficultés de chaque situation pour son enfant et d'essayer d'inventer des réponses au fur et à mesure !
Et puis surtout d'être "le moins mauvais possible". Je ne vois pas en quoi la situation familiale est une garantie!
Alors passer par une OAA c'est encore un filtre de normes (pas de familles solos) ou passer par un conseil de famille en france (un autre filtre de normes avec des personnes "bien pensantes" )etc ...c'est triste et je trouve que la diversité des possibilités d'adoption est une richesse, comme la diversité de nos enfants, comme la diversité de nos familles etc etc...
Frédérique (maman solo égoiste de Charlotte) qui aime sa fille et fait ce qu'elle peut avec sa tête et son coeur.

Anonyme a dit…

bonjour,


j'ai une petite question qui me taraude: d'ou viennent les statistiques s'agissant du devenir des solos qui adoptent(et non pas les familles monoparentales, petite nuance pour mme Morano) et quelles sont elles?
merci

Mamaucy a dit…

Merci pour ce billet d'excellente humeur ! J'ai adoré le début et les injonctions contradictoires... Et les incises italiennes aussi ! Sur le fond, je ne peux que vous rejoindre alors je ne vais pas dire que vous avez raison, ce ne serait pas objectif :=)
Maya, mamma solo mais pas d'oune vénitienne

Palou a dit…

merci doctoorrrr pour ces clins d'oeil !!