jeudi 9 octobre 2008

"C'était pas l'adoption Maman !"

Pas mal de consultations en ce moment, et comme toujours beaucoup de témoignages.

L'un d'entre eux m'a particulièrement touché, une maman me raconte la maladie grave de son enfant, maladie rare, un peu mystérieuse qui n'a rien à voir avec l'adoption. Pourtant quand les symptômes ont commencé à l'adolescence, c'est à cela que beaucoup d'intervenants ont pensé devant la fatigue du jeune homme : il est ado, il est adopté, c'est forcément une dépression.
Quand de nombreux mois après, la maladie est enfin diagnostiquée, c'est une des premières choses que dira ce grand garçon à sa maman: "C'était pas l'adoption Maman !". Comme une délivrance, malgré le difficile diagnostic, que l'on ne nie plus sa filiation.

Dans le même style, l'histoire d'un petit bonhomme qui m'a suffoqué. Il va bien comme un petit garçon de 7 ans. Il vit bien son histoire d'adoption, il la connaît mais ça ne l'obsède pas. Il est un peu jaloux de sa petite soeur, aimerait parfois avoir son papa et sa maman rien que pour lui .... un petit bonhomme comme beaucoup d'autre !
Pourtant lorsqu'il est hospitalisé pour un petit souci, les médecins n'oublient pas de rappeler à ses parents qu'il est adopté. Pour eux, cela veut dire qu'il y aura des problèmes, que cela va "sortir", il vaudrait même mieux que cela sorte maintenant plutôt qu'à l'adolescence. Aussi il lui est prescrit du Laroxyl, un antidépresseur ! On croit rêver !
Ce serait presque risible, si une fois encore cela ne témoignait de la place de l'adoption et des enfants adoptés dans notre société ! Ils sont trop souvent enfermés dans un statut dans des lieux communs qui ne sont les leurs....

9 commentaires:

VIRGINIE a dit…

Je suis très troublée par votre message et la détresse-tristesse qui s'en dégage.
J'espère qu'il y a d'autres docs comme vous, que vous n'êtes pas le seul...
Merci d'être là pour nous et nos enfants.
Virginie du 41

Mary a dit…

Comme Virginie, je suis très émue par votre témoignage sur cet ado... et complètement désemparée par celui sur le petit qui a le même âge que ma fille...
Maryline

Sylvie la Grande Bretonne a dit…

tres beau post, tres touchant.

sylvie

Christine et Philippe a dit…

Merci pour ce beau poste.
Ehhh oui l'adoption n'explique pas tout.
Merci aussi d'être là pour tous ces enfants adoptés.
Christine

les3lulus a dit…

merci pour ce témoignage très touchant !!! ça remue les tripes !!! Merci d'être là pour tous nos enfants !!
Cathy , David

malounette a dit…

Très émus par votre message, nous aussi... L'adoption n'explique effectivement pas tout, heureusement d'ailleurs...
Merci de partager vos expériences de terrain avec nous, parents adoptifs.

Claire et Yves

lucie a dit…

bonjour
j'ai un peu galéré pour m'inscrire, j'espere que le message n'apparaitra pas 2 fois. notre fils est arrivé à 2 ans, un petit joueur, très calin, et charmeur, à l'école comme à la maison, une allure nonchalente, il n'était pas trés obeissant ou plus exactement, souvent décalé par rapport aux demandes, au temps, la contrainte était difficile, mais sans heurt ni problèmes de comportement, l'ortophonie l'a aidé pour les apprentissages de lecture et d'écriture, nous avons cherché des pistes, et tous nous ramenaient à ses origines, mais sans solution, nous avons donc accepté que notre fils ait qqs bizarreries, l'entrée au collège nous a reveillé brutalement, les enseignants demande un orientation segpa, nous ne voyons pas notre fils dans cette structure, après des tests auprès d'un centre référent, il est diagnostiqué : dyspraxie constructive visuo spatial avec defficit d'attention. heureusement que malgré toutes les étiquettes qu'on lui a collé sur le dos (et qu'on lui colle encore), il a gardé son formidable caractère. et nous, nous sommes plus patients.

claire a dit…

merci encore cher Docteur d'etre là pour nos enfants, et pour la bataille contre les étiquettes
la notre 18 mois, que vous avez si gentiment reçue avec nous à Dijon va bien, elle pousse comme un champignon
continuez!
Claire

Adoption Blog a dit…

En effet, l'adoption n'explique pas tout!

Nous aussi sommes très touchés par votre témoignage. Merci de partager vos expérience avec nous!

Saskia