dimanche 25 juin 2017

Le Doc a lu pour vous





De quoi ça parle : Une histoire pas si originale d’un couple qui s'aime mais avec des non dits des malentendus, des parcours atypiques, l’homme a un lourd secret, la femme est une ancienne star d’Hollywood qui a organisé sa disparition et fait en sorte qu’on la croit morte. L’action se déroule dans ma région bien aimée du Donegal, mais aussi à Londres, Hollywood, Brooklyn….




Pourquoi j'ai aimé : Parce que c’est un chef d’oeuvre, pas une chef d'oeuvre par l'histoire, la trame, mais un chef d'oeuvre d'écriture. C'est pourquoi que même si ce roman parle peu d’adoption je voulais vous en parler tant c’est une merveille par son style, sa construction, ne le manquez pas !


Et l'adoption dans tout ça : On en parle peu, deux chapitres seulement, où on suit le mal être d’un couple (personnages secondaires du roman)  en mal d’enfant,  puis l'angoisse du premier soir, lors de l’adoption en Chine de leur fille. Avec un message que je conseille souvent : se faire accompagner.

dimanche 18 juin 2017

Echangé ou remboursé... Un service après vente à très long terme






Pas trop de commentaires de ma part devant cette ignominie, juste deux messages, quand on lit cet article  (cliquez là) on se dit que l'agrément c'est quand même bien, pour éviter que trop de gens ne soient pas préparés à l'adoption .... et surtout, surtout que la plénière est indispensable en cas d'adoption internationale !

mardi 13 juin 2017

Journée Elisabeth Rousseau 2 : Encore possible de s'inscrire

La journée s'annonce passionnante, c'est dans dexu jours.

Tout ceux qui veulent encore s'inscrire le peuvent, je viens de découvrir un petit bijou que je ne connaissais pas ou que j'avais oublié pour rendre hommage à la super équipe de la première journée en 2009

Il faut cliquer là

lundi 29 mai 2017

Le programme détaillé de La Journée Elisabeth Rousseau.... il est encore temps de s'inscrire



Deuxième Journée Elisabeth Rousseau
L’enfant à Besoins Spécifiques
Vendredi 16 juin 2017
Faculté de Médecine de Dijon

Programme détaillé et Présentation des intervenants


L’enfant à besoins spécifiques :
Enfant à besoins spécifiques, enfant à particularités ou enfant à risque surajouté… quelqu’une soit le terme de vocabulaire, depuis quelques années ces « EBS » ont envahi le territoire de l’adoption. Mythe ou réalité, danger ou chance pour l’adoption… de multiples spécialistes d’horizons différents vont en débattre pendant une journée

Matin :

Renaissance d’Elisabeth Rousseau - JV de Monléon
Elisabeth Rousseau est sans doute la première adoption internationale qui s’est déroulée en France, cette adoption a eu lieu à Beaune en Bourgogne au moment de la Renaissance. Nous avons voulu donner son nom à ces journées de formation et d’échange sur ce grand sujet
JV de Monléon, anthropologue, écrivain, mais surtout pédiatre a fondé il y a 18 ans au CHU de Dijon, la plus grande consultation d’Europe pour l’accueil et le suivi des enfants adoptés. Il est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.

Du bébé en bonne santé des années 2000 au « grand » à besoins spécifiques des années 2010 – Etude Comparative – Richard Guillemain
On dit souvent qu’il y a 10 ans, 15 ans, 20 ans on adoptait des bébés en bonne santé, et … depuis on ne peut adopter que des enfants grands et malades. Une étude réalisée au CHU de Dijon permet de comparer de manière claire les enfants des années 2005-06 avec les enfants … les résultats vont amener des surprises.
Richard Guillemain est un jeune pédiatre qui travaille à Mâcon, son sérieux égale sa gentillesse. Cette étude est sa thèse de médecine.


Est-ce que j’ai une tête à besoins spécifiques - Regard d’adopté  Julien Pierron
Est-ce que j’ai une tête à avoir un enfant à besoins spécifiques – Regard d’adoptant Nathalie Parent
Deux conférences en parallèle pour voir comment les adoptés vivent ce qualificatif et les parents adoptifs et futurs parents, ce « risque » d’avoir des enfants différents.
Julien Pierron, touche à tout génial, grand passionné, médecin de famille dans un charmant village viticole, est le vice-président de la Voix des Adoptés
Nathalie Parent, est la présidente nationale de la grande et indispensable association Enfance et Famille d’Adoption, elle dirige cette institution avec fermeté et humanité.
Tous deux sont membres du Conseil National de la Protection de l’Enfance.


Débat : Comment préparer les familles « aux besoins spécifiques » – Anne-Marie Dussol, Gérard Garnier et JV de Monléon, débat animé par Frédéric Huet
Préparer les futurs parents à l’adoption d’un enfant particulier, les aider surtout à appréhender, à accepter tels ou tels facteurs de risques est un travail difficile. Trois expériences différentes seront confrontées, comparées dans le but de s’entraider, de trouver le meilleur moyen d’éclairer les familles … et d’accueillir au mieux les enfants !
Anne-Marie Dussol fut la présidente dynamique et bienveillante d’EFA 21, depuis deux ans, elle anime avec Julien Pierron un atelier de préparation pour les futurs adoptants
Gérard Garnier est le médecin de l’Agence Française de l’Adoption, son ambition est le souci de la prévention et de faire en sorte que les adoptants soient bien préparés pour répondre à l’intérêt supérieur de l’enfant.
Frédéric Huet est un grand passionné, un grand passionné de la pédiatrie, de l’enseignement de la médecine. Il est l’exemple que la précocité et l’hyperactivité ne sont pas toujours une catastrophe. Plus jeune professeur de pédiatrie de France, il est aussi le plus jeune doyen d’une faculté de médecine de France. Il apportera son expérience de « faux naïf » pour animer le débat.


Déjeuner Buffet

Après-midi :

Que penser des dossiers d’origine ? – Pauline Bonniaud
Cette question est souvent posée, quelle est la réalité d’un dossier étranger entre pathologies dissimulées, oubliées, non diagnostiquées mais aussi exagérées. Une étude récente au CHU de Dijon permet d’apporter une réponse scientifique.
Pauline Bonniaud fait aussi partie de cette génération de jeunes pédiatres sérieux, travailleur et passionné par les enfants que nous avons eus la chance de former à Dijon. Cette étude est sa thèse de médecine.


Communications avec les institutions des pays d’origine - Marie-Claude Riot
La réalité du terrain – Suzanne Mathern
Ces deux communications vont permettre de faire comprendre à la fois aux professionnels, mais aussi aux adoptés, adoptants et futurs adoptants, le rôle essentiel des Organismes Agréés pour l’Adoption (OAA). Au niveau institutionnel et aussi au niveau du terrain.
Marie-Claude Riot est la présidente de la Fédération Française des OAA. Elle est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.
Suzanne Mathern est vice-présidente de l’OAA Les Enfants de l’Espérance, responsable du pôle Inde. Du Kerala au Manipur elle sillonne l’Inde pour rencontrer les enfants apparentés à ses familles et les responsables de leurs orphelinats et entretenir les relations avec les autorités indiennes.


Les réalités du terrain diplomatique (ou perspectives de l’adoption internationale)– Odile Roussel
Il est fort difficile d’imaginer le futur de l’adoption internationale tant on semble avancer sur des sables mouvants, cette conférence pourra nous expliquer quelques situations actuelles et tenter de nous annoncer quel avenir nous attend.
Son excellence Odile Roussel est l’ambassadrice de l’adoption internationale, avec courage et dévouement, elle tente de faire en sorte que l’adoption internationale se passe… et surtout se passe bien. Elle aussi est membre du Conseil National de la Protection de l’Enfance.


Conclusion : L’enfant à besoins spécifiques existe-t-il ? – JV de Monléon
Il sera difficile de conclure une journée aussi riche, mais ce défi sera tenté pour permettre à tous de partir avec des messages importants



La minute de Bernardo – Bernard Tomianka
A plusieurs reprises Bernard Tominaka se permettra d’intervenir. Encore un passionné, passionné de jazz, passionné de Seychelles, passionné d’adoption, passionné de Coco Lopez, et plus encore passionné de Colombie. Avec sa femme Annie (très grande dame, trop vite partie), ils ont œuvré pour les enfants de ce pays facilitant l’accueil de ceux qui ont adopté en France, trouvant des aides pour ceux qui sont restés en Colombie.
Attention l’humour de Bernardo est irrésistible, mais il est aussi très vif et souvent décapant… ça peut piquer !

vendredi 14 avril 2017

Tous à Dijon le 16 juin pour parler d'adoption : des Nouvelles de la JER 2

La Journée Elisabeth Rousseau arrive à grands pas.

Sa page Facebook s'étoffe

Pour ceux qui ne dispose pas du serveur social indispensable, voici les informations qui circulent : 

Elisabeth Rousseau est sans doute, la première adoption internationale réalisée en France, puisque cette petite fille, d'origine suisse a été adoptée en 1634 par une riche famille de Beaune en Bourgogne.
Non loin de là, à la Consultation d'Adoption du CHU de Dijon, us avons décidé de donner le nom de cette petite fille à des journées de formation ouvertes à tous pour toujours mieux partager nos savoirs sur le beau sujet de l'adoption.
Les futurs adoptants apprennent vite à déchiffrer cette petite phrase magique. La santé dans l'adoption occupe depuis quelques années une part prépondérante. D'aucuns prétendent qu'il y a dix ans on adoptait des bébés en bonne santé et qu'actuellement on ne peut qu'adopter des grands qui sont malades !Avec des conférences, des débats, riches de l'expérience de professionnels de terrain, nous tenterons d'aller plus loin pour comprendre les réalités de la santé des enfants proposés pour l'adoption en 2017.
Les futurs adoptants apprennent vite à déchiffrer cette petite phrase magique. 
La santé dans l'adoption occupe depuis quelques années une part prépondérante. D'aucuns prétendent qu'il y a dix ans on adoptait des bébés en bonne santé et qu'actuellement on ne peut qu'adopter des grands qui sont malades !
Avec des conférences, des débats, riches de l'expérience de professionnels de terrain, nous tenterons d'aller plus loin pour comprendre les réalités de la santé des enfants proposés pour l'adoption en 2017.



Après une première journée en janvier 2011, avec l'aide plus qu'efficace de la Jeune Chambre Economique de Dijon, dirigée par Marianne Béarez...
... devant la demande des anciens de L'Attestation Universitaire Accueil et Santé de l'Enfant Adopté et du Diplôme Universitaire L'Enfant Adopté...et le désir de rassembler à nouveau des professionnels de l'enfance, de l'adoption, tous amis, et tous décidés à partager leur savoir, la JER revient sous forme de rencontre à thèmes annuels, en juin 2017, un sujet très médical : le (Fameux) Enfant à Besoins Spécifiques
"Pour les EBS, il faut voir avec les COCA".



Quelques renseignements pratiques

Ce sera ouvert à tous
Mais sur inscription avec une participation... il faut bien payer le buffet et le voyage de nos intervenants ....

mercredi 5 avril 2017

Père La Pudeur


Résultat de recherche d'images pour "pudeur"


Résultat de recherche d'images pour "pudeur"



Beaucoup semblent l’avoir oublié mais un médecin ou tout au moins un bon médecin doit respecter son patient, et c’est une forme de respect que de l’examiner entièrement : le voir, l’entendre, le palper…. tout cela après l’avoir interrogé.

Ce petit billet juste pour signaler une évolution, assez récente, car je constate vraiment un grand changement depuis deux ou trois ans dans la pudeur des adolescentes, mais plus des adolescents.

Même si cela n’a jamais follement enthousiasmés les enfants, adolescents et aussi adultes que le médecin les voit tout nu ou presque, qu’ils doivent selon les âges et les symptômes apercevoir la pilosité cachée, palper les roubignolles ou des glandes mammaires, jusqu'alors, la plupart l’acceptait de bonne grâce, sachant que c’était un passage obligé….

Depuis deux ou trois ans, c’est de plus en plus compliqué, je dois passer souvent plus de temps à convaincre les adolescents qu’à les examiner !
Chose bien ennuyeuse pour le spécialiste de la puberté (pour adoptés ou non) que je suis…. il est essentiel de pouvoir voir mais aussi mesurer…. la taille des coucougnettes notamment.

Après des années post soixante-huitardes marquées par des slogans dignes de certains clubs de vacances, évoquant des programmes assez faciles à comprendre comme « Tous à poil ! », nos ados deviennent très pudiques.

Les raisons ???   j’en vois plusieurs….
-  Un retour général à la pudeur qui existe véritablement sans être très marqué
- Une prise de conscience du risque pédophile qui entraine (à juste titre) méfiance vis à vis de l’adulte qui veut tripoter des zones personnelles … ce qui est une très bonne idée, mais il n'ya pas de tels risques dans une salle de consultations en présence de ses parents
- La conséquence de la précédente est que les médecins osent moins faire ces examens essentiels et les enfants n’y sont plus habitués
- Mais, la cause la plus probable à mon avis est quelque chose de bien réel, récemment évoqué dans les médias, il y a deux semaines : il s’agit de la facilité l’accès à la pornographie…. et cela est bien perturbant pour de jeunes adolescents… quand leurs pères apercevaient quelques starlettes dénudées dans des revues qu’on se passait sous le manteau, ils peuvent, encouragés par des copains tout aussi surpris et donc tout aussi braillards et fanfarons, voir les pires films pornographiques sur des écrans qui tiennent dans leur poche. Ils découvrent alors, non pas la réalité d'un acte amoureux, mais des phénomènes de foire et sont persuadés d’avoir un tout petit zizi anormal… parents et médecins pensez à protéger et rassurer nos grands « petits ».



mardi 4 avril 2017

La mort d'un ami, la mort d'un grand monsieur, la mort d'un sacré aventurier





J’ai souvent la dent dure (un peu trop) avec certaines personnes, j’ai un fort sentiment d’injustice et me donne parfois pour mission de me révolter contre les abus de pouvoir. 
Si je trouve normal (même si cela a parfois été trop brutal) que certaines notables soient tombés de leur piédestal, que l’on puisse exprimer son désaccord avec des politiques, enseignants, prêtres ou médecins (si si même avec les médecins). Et que si certains politiques, enseignants, prêtres ou médecins (si si même avec les médecins) profitent de leur profession pour dire et faire n’importe quoi ils soient punis.
Je râle souvent contre deux professions qui sont encore à l’abri de toutes critiques : les juges et les journalistes.
Attention, attention je reste persuadé que l’immense immense majorité des juges et des journalistes sont des gens très bien qui font leur boulot de manière honnête, réfléchie et en pensant avant tout au bien public…. mais on a trop souvent des exemples dans ces professions de condamnations, de maltraitances qui peuvent détruire, faire beaucoup de mal et qui échappent à toute punition car il s’agirait de la liberté de la presse et de l’indépendance de la justice !

J’ai souvent eu la dent très dure avec certains journalistes… que je surnomme méchamment les journaleux. Et, si la plupart du temps je n’ai eu qu’à me louer de mes relations avec les journalistes, avec une grande honnêteté chez Libération, Familles Chrétiennes ou le Figaro (quotidien) entre de nombreux autres…. j’ai eu des expériences très désagréables de manipulations avec le Monde ou le Figaro Madame (bien moins honnête que son mari, la dame).

Toute cette longue introduction pour rendre hommage à un ami qui vient de nous quitter, lui il était loin d’être un journaleux, lui il était loin d’être le journaliste à la botte d’un système, d’un courant de pensée. Son rôle de poil à gratter, de Robin des Bois, il l’a assumé pleinement, son franc parler il était dur de passer à côté.
On l’a souvent considéré comme un des plus grands opposants à Gaston Flotte en Polynésie, mais lorsque celui-ci a été battu aux élections, cela ne l’a pas empêché de critiquer ses remplaçants quand ils tombaient dans les mêmes travers…. et cette liberté m’a beaucoup plu. 
Ses autres « victimes » étaient les experts, les néo-colonialistes bien-pensants qui débarquaient en Polynésie fiers de leur diplômes, de leur pensée unique et qui voulaient expliquer la vie aux polynésiens…. personnellement j’aimais beaucoup ceux qui venaient expliquer aux polynésiens comment fonctionnait l’adoption…. une trentaine d’année d’expérience maladroite, contre une pratique banalisée de plusieurs siècles.

Cet homme brillant, courageux, cet aventurier qui vient de nous quitter, c’est le grand Axel du Prel, rédacteur en chef de Tahiti-Pacifique Magazine. Coeur d’or et Tête de bois, plein d’amour pour sa chère Polynésie et prêt à se servir de sa plume pour la défendre, le grand ennemi de la pensée unique et des bobos de Paris ou Papeete.


Je suis extrêmement fier qu’il fut mon rédac chef. Je lui ai fourni 4 ou 5 articles, 4 nouvelles littéraires, et j’ai même eu ma chronique pendant quelques mois dans TPM : La chronique de Ioane (prononcer Yô Ané merci) sous titrée Tahiti vu de France.



Adieu l’ami tu vas retrouver ton ami Marlon au paradis des grandes gueules…. 



Pour en savoir plus sur Axel c'est là.

Un des plus beaux livres que je connaisse sur la Polynésie, il est d'Alex :
Résultat de recherche d'images pour "le bleu qui fait mal aux yeux"

Pour poser le personnage, sa provocation et son art du coup de pied au c..,  son édito après l'élection de Trump, amateurs de pensée unique, tous aux abris...

jeudi 23 mars 2017

Vendredi 16 juin 2017 : DEUXIEME JOURNEE ELISABETH ROUSSEAU

Un message très court, d'autres informations vont bientôt arriver, mais retenez d'ores et déjà cette date, pour une grande journée ouverte à tous sur l'adoption avec pour thème les Enfants à Besoins Spécifiques.


Le vendredi 16 juin 2017, Faculté de Médecine de Dijon

dimanche 19 mars 2017

Dimanche à Nîmes


Voilà vous savez tout, dans quelques jours je serai à Nîmes, la belle ville romaine et des taureaux, pour parler des fameux ados au carré et de leur comportement parfois difficile.

En souhaitant voir beaucoup d'entre vous et de bons moments d'échanges !

jeudi 2 mars 2017

Le doc a vu pour vous..... encore ......

Résultat de recherche d'images pour "film lion affiche"





Les points de suspension c'est pour dire que je devrais me calmer, arrêter d'aller voir des films qui me rappellent le boulot et recommencer à aller voir de bons vieux "Rambo XXII" ou "Y a t il un pilote dans l'avion XVI" mais surtout pas un film de Rohmer, et encore moins Fast and Furious mis en scène par Rohmer !
Parce que ça m'énerve que dès qu'Hollywood s'occupe de l'adoption c'est pour faire pleurer les faibles d'esprit à propos de la quête des origines, gnan gnan gnan gnan.
J'étais le seul à ne pas pleurer dans la salle comble du cinéma.... ça me rappelait vraiment trop le boulot !
Et puis j'en ai marre que dès qu'ils ont besoin d'un indien ... ils ont personne d'autres à nous sortir dans le bois de houx que Dev Patel.....





Bon oubliez ces quelques lignes ci-dessus, c'était pour rire, car 3 films en 10 jours qui parlent du boulot pour moi c'est exceptionnel, la seule phrase juste c'est :
"J'étais le seul à ne pas pleurer dans la salle comble du cinéma.... ça me rappelait vraiment trop le boulot !" tout le reste est faux !
C'est vrai que je n'ai pas pleuré, et c'est vrai que c'est à cause du boulot car on se blinde et on est moins surpris... mais l'émotion était à son comble j'avoue humblement lors des toutes dernières images... les vraies images pour de vrai de la vraie vie avec les vrais personnages.

Donc c'est un très très beau film sur une histoire vraie totalement émouvante.
De très bons acteurs dont l'excellent Dev Patel que j'avais déjà adoré dans Slumdog et Indian Palace, ils ont raison de le garder dans le Bois de Houx !

Je vous laisse juger par vous mêmes, je ne vous raconte pas l'histoire, je vous signale juste les messages sur l'adoption que je suis heureux de voir retransmis dans le film :

- La quête des origines est plus un questionnement de jeune adulte que d'adolescent
- La quête des origines est quelque chose de personnel, si les adoptés ont besoin d'être aidés ils vous le demanderont, mais ils n'aiment pas trop qu'on se pose les questions à leur place
- La quête des origines peut survenir à un moment ou à un autre ou ne jamais survenir
- La quête des origines a différentes causes, une des plus fréquentes et des moins connues de nos penseurs qui n'ont jamais vu d'adoptés est bien décrite dans le film : pouvoir dire à ma famille bio que je vais bien
- La quête des origines n'éloignent pas des parents adoptifs.... c'est même plutôt le contraire
- A tout ceux qui vont penser il a été adopté alors qu'il n'était que perdu que sa """"vraie"""" mère le cherchait, et que c'est un scandale, c'est vrai mais sans son adoption il n'aurait jamais pu retrouver sa famille bio, il aurait traîné dans un orphelinat pour devenir petit à petit autiste... comme son frère ?

Et puis toujours rappeler que c'est très belle histoire vraie est unique et que la généralisation serait dangereuse !



La bande annonce c'est ici.


Bon, et puis on attend l'avis de notre experte es India : Moushette !


Deux autres petits clins d'oeil :
- Ils ont poussé le détail à retrouver le même T-shirt de Tasmanie pour son arrivée
- Près d'un enfant indien sur deux que je vois a été trouvé dans une gare ou un train (alors qu'en Afrique c'est sur les marchés) quand on voit l'importance du train dans le film .....


Résultat de recherche d'images pour "train indien"

vendredi 24 février 2017

CNPE : deuxième réunion, les élections

 Je suis retourné à Paris le 1er février, pour la première réunion du CNPE.
Réunion essentiellement consacrée aux élections.



Elections des différentes commissions et tout le monde sera surpris de me retrouver dans la commission permanente adoption.

Mais élection aussi du bureau. 
Le CNPE est un « gros machin » de plus de 80 membres, beaucoup de choses vont sans doute se décider au bureau (composé d’une grosse dizaine de personnes)…. c’est pour cela que j’ai fait le choix de m’y présenter, pas trop pour mon curriculum vite (qui s’en préoccupe ?), mais avec l’espoir (peut être trop utopique) de pouvoir faire avancer des choses sur l’adoption bien sûr… mais aussi d’autres sujets pour aider les enfants et leur prise en charge.

Et ben là aussi j’ai été élu… j’y serai un des rares « représentants de l’adoption » (avec l’AFA), mais aussi le seul pédiatre de terrain….. beaucoup de responsabilités sur mes épaules.





mardi 21 février 2017

Conseil National pour la Protection de l’Enfance

Résultat de recherche d'images pour "conseil national de la protection de l'enfance"

Je suis en retard pour beaucoup de choses, y compris pour mon blog même s’il a repris vie en 2017.

Retour en arrière :
Le 12 décembre, j’étais à Paris. Que suis je allé faire à Paris le 12 décembre ?

Il y avait ce jour-là l’inauguration du CNPE….

Le CNPE késaco ? Quoi t’est-ce ?
Le Conseil National de la Protection de l’Enfance, créé par la loi de mars 2016 pour favoriser la protection de l’enfance. Le défunt (ou presque mort) Conseil Supérieur de l’Adoption est inclus là-dedans, notamment sous la forme de la « Commission permanente sur l’adoption ».

J’espère que cette commission aura beaucoup de travail, de réflexion, mais surtout qu’elle sera écoutée et qu’ainsi permettra des progrès dans l’accompagnements des adoptés et familles adoptives…. en sortant un peu du discours formaté….

LE CNPE est présidé par la ministre de la famille et regroupe 5 collèges :
 1- des élus de la Nation, surtout issus des conseils départementaux, échelon administratif en charge de la famille.
2- des représentants de la société civile, pour l’adoption vous aurez par exemple des représentants des OAA des associations d’adoptants et d’adoptés, dont par exemple (et c’est une très bonne nouvelle) Julien (« mon » Julien) pour la Voix des Adoptés.
3- des représentants des associations professionnelles, là aussi j’y ai un bon copain, pour représenter la Société Française de Pédiatrie, le super pédiatre nantais Georges Picherot.
4-des organismes de formation, etc…
5-des personnalités qualifiées, c’est à dire des personnes qui ne représentent qu’elles-mêmes et qui sont sensés avoir une grande expérience dans le domaine de la protection de l’enfance. Dans ce collège comme personnes connaissant l’adoption, j’ai repéré Monsieur Fichot, magistrat à Nantes, que j’ai croisé au CSA, homme sympathique de bonne volonté, avec qui je me suis accroché en toute courtoisie sur la simple et la plénière, Madame Sellenet, célèbre pour certaines études sur l’adoption……. et……. et……

….et oui j’y suis ! J’ai été surpris que l’on me propose cette mission au coeur de l’été mais j’en suis ravi et croyez que je vais me battre…. c’est malheureusement souvent un combat pour le bien être des enfants, les adoptés, ceux à qui on refuse l’adoption, mais aussi les autres, il y a d’autres sujets qui concernent l’enfance qui me touchent, comme celui de mineurs isolés.

Vous pouvez me trouver dans le Journal Officiel de début décembre nommé par arrêté du Premier Ministre…. juste avant qu’il change.

Je suis un spécialiste de l’adoption, mais je n’oublie pas que je suis un pédiatre de base, qui fait encore des gardes, un moment pour voir toute la misère du monde, sans aucun fard, et plus encore celle des enfants dans notre société pas si parfaite.




Deux petites remarques annexes lors de l’inauguration de ce nouveau conseil.

Une bonne et une mauvaise

On commence par la mauvaise : l’absence des journalistes…. il y a de super journalistes, mais cette profession me désespère dans son goût du sensationnel de l’audimat….. vous aviez entendu parler du CNPE ?

Non bien sûr on ne parle des droits de l’enfant que pour une affaire médiatique de maltraitance.

On ne parle de vaccination que pour des soit disant effets secondaires fantasmés et on se rappelle qu’ils existent pour une campagne médiatique (dans les universités de ma ville d’ailleurs), mais jamais de prévention.
On ne parle jamais du rachitisme et de sa prévention mais on se « régale » de la mort d’un bébé passée et repassée en boucle…. sans préciser vraiment que c’est le moyen d’administration qui était fort peu pratique !
Que ne fait on faire au sacro-saint principe de précaution !

Les  "journaux", les grands , les vrais , les sérieux étaient absents et n’ont pas (je crois) parlé du CNPE.

Il n’y avait qu’une journaliste pour cette inauguration, journaliste indépendante, voici son site. Elle était la première à regretter la culture de l’immédiat de ses collègues.


La bonne nouvelle : j’étais surpris de voir parmi les personnes qui assistaient à cette inauguration, Monsieur Pierre Joxe.
Avec l’antipolticardisme primaire, qui m’atteint même si je pense être bien moins atteint que la moyenne de la population française, j’ai pensé que ce Monsieur très présent dans le monde politique dans les années 1980-90 avait envie de se remontrer un peu….. et puis en me renseignant (merci le web), j’ai découvert une réalité tout à l’honneur de cet ancien grand politique plusieurs fois ministre.
Depuis qu’il s’est retiré de la vie politique, Pierre Joxe est devenu avocat... avocat de conférences payées très chères, avocat de grands groupes financiers payant votre notoriété à grand frais….. MAIS NON avocat d’enfant…. ce qui est quasiment du bénévolat….. le goût du bien public, cela reste une valeur pour certains, et cela m’a bien fait plaisir.



dimanche 19 février 2017

Le Doc a vu pour vous .... et vous conseille vivement de les voir de vos yeux !

Si je vous dis que je suis passionné par la pédiatrie et l'adoption ... cela n'étonnera personne.

Mais si je suis à fond dans la pédiatrie et dans l'adoption tous les jours.... et que j'y suis bien même très bien... quand j'ai des instants de loisir... je fais autre chose.
J'essaie de passer du temps avec ma famille, un peu de jardinage, m'occuper d'autres passions comme la littérature, l'histoire, la géographie, etc.... et je laisse tomber la pédiatrie et l'adoption.

Si certaines séries télévisées aussi différentes que Fais pas ci, Fais ça, Downton Abbey ou Game of Thrones m'ont attirées, j'ignore totalement les séries médicales et je sais à peine que George Clooney fut mon confrère pédiatre dans Urgences et que le Dr House existe.

Au cinéma, j'y vais souvent en famille, et après les Disney j'ai dû me "taper" un certain nombre de films pour ados.... pas toujours ce que je préfère, mais ça vaut toujours mieux que le film d'auteur français qui nous gratifie d'un gros plan sur la petite cuillère du héros touillant son café pendant 5 bonnes minutes.....

J'ai toujours pleins de choses passionnantes à lire... et je lis fort peu d'ouvrages sur l'adoption... préférant continuer ma formation continue sur le tas !



Aussi grande nouvelle cette semaine je suis allé deux fois au cinéma, chose déjà peu banale, pour voir deux films qui me rappellent le boulot !



Voici le premier :

Résultat de recherche d'images pour "et les mistrals gagnants"



J'avais peur qu'il soit triste à en pleurer... et bien non, c'est un vrai film sur la pédiatrie à hauteur d'enfants, bien sûr les enfants que nous suivons dans ce film n'ont pas des maladies bénignes, mais leur pêche, leur espoir, leur joie vous montrent si vous n'en étiez pas persuadé que je fais le plus beau métier du monde, et que si ce satané boulot est dur.... il vous donne une envie d'être encore meilleur et encore plus performant.
Pour la bande annonce c'est ici





Voila le second :


Résultat de recherche d'images pour "il a deja tes yeux"

Chaque  année lors d'un de mes cours à la fac: le cours sur l'adaptation dans l'adoption dans le module "Adaptation", qui hasard du calendrier a eu lieu ce jeudi, je commence par l'histoire de Hugo.
Hugo a 4 ans, il est à Ahuy (la Maison de l'Enfance, "l'orphelinat" de Côte d'Or), un jour on le fait voyager jusqu'à l'aéroport et après quelques heures d'avion il débarque à l'aéroport de Bamako où on lui présente son nouveau papa et ses nouvelles mamans.
Par ce petit conte en utilisant de l'anthropologie inversée je fais prendre conscience à mes étudiants (de troisième année de médecine) le choc pour cet enfant.
J'en ai rêvé, Lucien Jean-Baptiste l'a fait !
J'avais beaucoup aimé la Première Etoile de ce metteur en scène, là j'ai adoré, en dehors de voir mon cas d'école sur grand écran, j'ai vraiment beaucoup ri, avec une mention spéciale à Vincent Elbaz qui délaisse ses rôles de beaux gosses, pour faire un hilarant boulet.

La Bande annonce c'est là.



Courez vite voir ces deux merveilles !

mardi 17 janvier 2017

Petirou est un classique !

En ce moment c'est à se demander si je ne suis pas plus écrivain que docteur... quoique l'année a démarré fort avec pas mal de consultations d'adoption.

C'est ce que semble me confirmer Amazon... car le Big Brother du commerce mondial ignorant ma modestie naturelle vient de m'enregistrer comme auteur avec ma Page Auteur !

Et boum toutes mes chaussettes sont trop petites maintenant, tellement mes chevilles ont enflées, En pleine période de grand froid !
Comme le dit mon compagnon de duo Julien, j'ai des jambes d'éléphant !



Et en plus mon vieux bouquin est devenu un classique, Gautier-Languereau l'éditeur que Petirou et Bécassine se partage, vient de décider de faire passer mon cher petit kangourou dans une version économique, plus petit plus souple. 

Un Petirou à emmener pour le voyage vers Bogota, Iekaterinbourg, Port-au-Prince ou Hanoï !

dimanche 15 janvier 2017

Bientôt au cinéma.. le cas d'école




C'est un cas d'école que j'évoque souvent en conférence ou dans des discussions.... je me rappelle d'une discussion d'ailleurs assez houleuse avec une prof de droit très rigide (pléonasme ?) qui n'osait pas dire qu'elle était contre l'adoption, alors disait qu'elle était contre l'adoption internationale.... et elle disait que le jour où les africains adopteraient des "blancs" elle accepterait l'adoption internationale... elle confondait juste niveau de richesse et origine ethnique.

Je sais pas comment ce film va s'en sortir, voici la bande annonce.

L'acteur principal- réalisateur m'avait beaucoup plu avec la première étoile.... on va voir là si on ne sera pas déçu...

mardi 10 janvier 2017

Bye Bye Barack.... pas totalement HS pour l'adoption





Un charisme incroyable une côte de sympathie que seule sa femme peut lui contester.
Un a propos qui impressionne  comme là ou là , ou encore ici, un mec qui ne triche pas avec les enfants... cette vidéo est la plus belle.

Et en plus, il a donné du pep's aux adoptés heureux de savoir que le mec super sympa qui était aussi l'homme le plus puissant du monde était marron (ou bronzé) comme eux...

Allez on verse une petite larme, because I miss Obama..... et on espère que les enfants aux chevelures improbables trouveront un réconfort en se tournant vers le bureau ovale.....

samedi 7 janvier 2017

L'enfant adopté


Voici sans doute la principale raison qui m'a tenu éloigné du blog en 2016... un livre débuté depuis longtemps, longtemps retardé, par différents événements et surbooking des uns et des autres.... et il est souvent plus difficile de faire travailler les autres que de travailler soi-même.

C'est un livre de pédiatrie, dans la collection de référence de cette belle discipline pour les pédiatres, pour les médecins et d'autres professionnels de la santé et de l'adoption.
Mais, je crois que de nombreux adoptants, futurs adoptants et adoptés y trouveront pas mal de renseignements utiles. Si certains chapitres sont plus ardus, si les notions de risque sont moins habituelles chez les non médecins, il y a tout de même beaucoup à lire pour en savoir toujours plus sur notre sujet préféré.

J'ai amené dans ce livre beaucoup d'amis, des responsables de Consultations d'Adoption, tout ou presque mes grands copains qui interviennent dans le diplôme homonyme.

C'est un livre qui pourra surprendre certains pédiatres, car la parole est donnée à d'autres que les médecins, les adoptés ont plusieurs chapitres, les adoptants aussi, les OAA, un ancien ministre plein d'humanité, une collègue malgache qui nous donne son ais sur le ressenti dans le pays d'origine, un philosophe... et un raton-laveur.

Bonne lecture.




Merci à tous les auteurs et grand merci à Alix, notre "petite" éditrice qui fut notre aiguillon indispensable et motivant.
Juste pour la taquiner, sur la 4° de couverture, il ne faut pas trouver  "Où est Charlie ?" mais "Où est la coquille ?"

vendredi 6 janvier 2017

Bonne Année

Pas mal d'infos à suivre, en attendant ...


Meilleurs voeux avec cette petite carte