mercredi 11 novembre 2009

Grippe A H1N1 : vacciner ou pas ?

Je quitte le temps d'un message Madagascar... pour mieux y revenir.

Mais je reçois pleins de messages de parents inquiets me demandant si à mon avis il vaut mieux vacciner leurs enfants contre la fameuse grippe A.

C'est plus un problème de santé publique qui n'a pas trop de choses à voir avec l'adoption, si ce n'est que certains enfants adoptés qui arrivent sont plus fragiles du fait de leurs diverses carences. Je ne suis pas un spécialiste pur et dur de cette maladie, un peu plus un connaisseur des vaccinations, je vous donne mon avis tout en sachant que vous pourrez en faire ce que vous voulez, la décision de vous vacciner et de vacciner vos enfants n'appartient qu'à vous. Ce n'est pas pour ce vaccin que je vendrai mon âme, ce sera plutôt pour celui de l'hépatite B quand on voit la souffrance sociale des enfants et des familles touchée par cette maladie ! Mais on me demande mon avis, je le donne en faisant part de mes réflexions.

Quelques impressions générales :
- La médiatisation de cette maladie a été lamentable, on en a parlé sans doute trop et trop tôt, ce qui fait que l'homme de la rue ne sait pas quoi en penser et le docteur moyen en a le ras le bol d'entendre parler de ce bestiau.
- La plupart des craintes exprimées en général au sujet des vaccinations frisent le ridicule. On a l'impression que le seul but de ceux qui vaccinent est d'engendrer de nouvelles maladies et de se remplir les poches puisqu'ils sont tous à la solde des affreux laboratoires. Pour info, et pour ma pomme, aucun des laboratoires qui fournissent la France contre l'H1N1 ne m'a jamais fait le moindre cadeau (pas même un bic, pas même un pin's).
- La grippe saisonnière tue chaque année quelques milliers de personnes, plutôt des sujets âgés et fragiles.
- Cette grippe là aura au moins la même proportion de décès parmi les sujets atteints. Au moins c'est à dire plus : un peu plus ou beaucoup plus, ça personne en le sait ?
- A la différence de la grippe saisonnière, la grippe H1N1 touchera plus de monde, car ce type de virus n'avait pas provoqué d'épidémie depuis 1957. Donc tous ceux nés après cette année là ne l'ont jamais rencontrés et risquent d'être plus touchés à défaut d'être plus malades. Donc plus de monde touché et sans doute un peu plus grave, donc il est possible qu'il y est beaucoup plus de morts, et qu'ils soient plus jeunes ...

Deux remarques plus personnelles :
- Je suis vacciné depuis plus de 15 jours, j'ai signé l'autorisation de vacciner mes enfants lors de la campagne de vaccination à l'école. Pour moi, afin de me protéger, étant au contact des malades du fait de mon métier, et pour protéger mes patients en n'étant pas vecteur de ce germe. Pour eux, car face à une bestiole un peu nouvelle ou plutôt revenante, je n'ai pas trop envie qu'ils aient peu d'immunité et encore moins qu'ils fassent partie des victimes potentielles.
- J'ai beaucoup apprécié la chronique de mon collègue le docteur de France Info, qui a eu beaucoup de franchise et comme il l'a annoncé ne va pas se faire que des amis, quand il dit à propos des médecins qui ne veulent pas se vacciner : "Ils font ça mais ils ont tous du Tamiflu à portée de main, ce qui en terme économique et catastrophique et en terme de santé publique encore plus, car ils seront les vecteurs de cette maladie vis à vis de leurs patients !"

17 commentaires:

Véronique a dit…

Je n'aurais pas dit mieux...
Doc Véro à qui ses patients disent 10 fois par jour : "Et vous Docteur vous allez le faire ce vaccin?" et qui fera vacciner ses petits loups.

Sophie a dit…

mais que penser des effets secondaires liés aux adjuvants?

nenette a dit…

Pour Sophie un tres bon documentaire ici :

http://video.google.com/videoplay?docid=8503852033482537965#

A mediter...

A Singapour le jour meme de sa naissance le nouveau-ne de quelques heures recoit le BCG et l'hepatite B 1ere injection(!).

Nos vaccins sont a jour, mais celui-la on ne le fera pas je pense.

Mathilde, Jean-Yves et Malou! a dit…

Je vous aimais beaucoup mais là, je vous adore Dr De Monléon!!!!
Moi aussi je me ferai vaccinée quand j'aurai le droit, parce que, je connais qqn qui va sans doute avoir une chimio dans les semaines qui viennent et que je traîne ma peau dans le métro tous les jours et je suis bien contente que la nounou de Malou se fasse vaccinée... et Malou sera vaccinée aussi si la pédiatre le juge utile, tjs rapport à notre proche fragile en ce moment...
c'est dingue comme l'info tue l'info...

VIRGINIE a dit…

Doc Véro et De Monléon...
Si deux de mes 4 docs préférés au monde ( avec le Docteur House et le Docteur Quinn ) sont d'accord sur ce foutu vaccin, je vais sérieusement réfléchir à revenir sur ma décision de ne pas nous faire vacciner.
Virginie du 41
qui s'inquiète pour son fils ( ex-tuberculeux ) et sa fille fraîchement débarquée d'Haïti et qui ne sait plus quoi penser.

Mamaucy a dit…

Merci pour ce post éclairant, avec du "ressenti" plus que des arguments scientifiques. Ma décision n'est pas faite mais...
Maya

Anonyme a dit…

bonjour Docteur de montleon,

Que pensez vous du fait d'être plutot vacciné en sous-cutané qu'en intra musculaire pour limiter la présence d'adjuvants?

merci beaucoup

Héloiz

Anonyme a dit…

et pourquoi ne pourrait on pas vacciner nos petits avec le vaccin sans adjuvant reservé aux femmes enceintes ??
pourquoi ce distingo entre les deux types de vaccins si celui avec adjuvant est sans inocuité ??


annelise

Nathalie a dit…

Bonsoir Dr Zorro,
Merci encore pour toutes ces infos que vous nous apportez et qui feront sûrement pencher la balance pour une vaccination.

Au départ, je suis plutôt réticente mais nous avons appris que les orphelinats russes empêchaient les visites pour les personnes non vaccinées ou alors quarantaine de 8 jours sur le sol russe avant l'autorisation de visite.
Donc nous allons le faire afin de protéger tous ces gosses.

Jean-Vital de Monléon a dit…

Le documentaire que Nenette propose c'est "Silence on vaccine"
Un documentaire extremement bien fait : cas dramatique, musique poignante, témoignages éloquents, etc, etc...

Mais avec un parti pris à faire peur.

Cela s'appelle un procés stalinien, où la parole n'est que à l'accusation.

Au Québec, où il passait dans les salles, a été organisé une projection en avant première pour des pro de la santé avec sondage sur les vaccinations avant le film, après le film et après les argumentaires des spécialistes d'immunologie et de patho infectieuses présents dans la salle.
Le chiffre de "pour les vaccins" qui s'effondrait à la 2° étape remontait en fléche pour dépasser le score du début à la fin !

Jean-Vital de Monléon a dit…

Oui Maya plus de ressenti que de preuves scientifiques les données scientifiques c'est pour ce soir à une assemblée de généralistes...

Je pense que le meilleur argument que je pouvais donner dans ce blog c'est que je me suis fait vacciner ainsi que ma famille qui est la prunelle de mes yeux !

Petite anecdote amusante : la directrice de l'école primaire des mes n° 2 et 3 m'a fait part de sa surprise (l'école n'est pas loin du CHU), sur les 120 élèves, pour seulement 40, les parents ont acceptés la vaccination, il s'agit de TOUS les enfants de médecins !!!

Jean-Vital de Monléon a dit…

Pour Héloize et Annelise, j'ai fait une étude sur un adjuvant qui est particulièrement attaqué dans le doc silence on vaccine, le mercure, pour des doses infinitésimales que l'on ne retrouve quasiment plus on joue sur la peur du danger du mercure gravé dans la mémoire collective et l'Histoire : les mines de mercure de l'antiquité, le chapelier d'Alice aux Pays des Merveilles, Miyamata, etc etc, et on nous montre deux "scientifiques" à mourrir de rire...

Par contre que la distinction avec ou sans pour les femmes enceintes ou d'autres privilégiés est encore un élément de médiation catastrophique

Véronique a dit…

Décidément j'aime vos arguments!
Le parti pris de certains reportages m'effare, comme si la "vérité officielle" était forcément "mensonge" et que la "vraie vérité" était forcément "ailleurs"...

Anonyme a dit…

nous sommes d'avis de nous faire vacciner, de façon plutot pragmatique, les vaccins sont achetés, autant les utiliser. mais dans mon entourage, c'est réticente et alarmisme (infirmières, representants de labo), leur argument : les tests n'auraient pas été effectués...est ce possible ou de la désinformation
lucie

Sourisbleue a dit…

Mes ados REFUSENT de se faire vacciner. Et pourtant l'un deux a eu de graves ennuis côté santé (asthme, pneumonie), sa "maman sociale" nous avait même dit qu'elle avait eu peur pour sa vie.
A 15 et 17 ans, les traîner de force? J'avoue que je suis inquiète.

Anonyme a dit…

vaccin avec ou sans adjuvant??
lequel employé pour une petite fille de 2ans et demi , aurais je le choix dans le centre de vaccination ???
catherine

ganesh46 a dit…

ici en Belgique le problème n'est aps de se faire vacciner ou pas, c'est juste que le vaccin pour tous ce ne sera pas avant le mois de mars au plus tôt!!(quand l'épidémie sera finie..???)