mardi 10 novembre 2009

Antonin

Peut être que cela s'écrit Anthonin d'ailleurs. Beaucoup de choses restent un peu mystérieuses pour ce petit bout, qui était placé, à la demande des services malgaches, depuis seulement quelques heures à Akany Sambatra quand j'y suis arrivé.
En tout cas, c'était un sacré beau bébé, de deux mois et demi, particulièrement vif et éveillé. Curieux et assez désireux de se faire de nouveaux amis.

Je te souhaite plein de bonheur gros bébé, j'ai été très content de discuter un grand moment avec toi, de provoquer tes "Areuh". Pendant 6 mois, tu seras bien, tout le gentil personnel d'Akany Sambatra va te gâter, te câliner comme ils le font déjà avec les copains. Ensuite, cela devrait être encore mieux, je te souhaite de rencontrer un Papa et une Maman qui seront tout heureux de te faire une grande place dans leur vie et dans leur coeur, pendant encore quelques mois tu seras avec eux sur ta grande île rouge, avant de gagner la France ou la Suisse.

Mon rêve serait de te revoir pour un bilan d'arrivée, pour reprendre nos grandes conversations....

9 commentaires:

Véronique a dit…

J'ai une tendresse toute particulière pour c emessage plein d'espoir : le Docteur au pays des Bisounours?
V

Anonyme a dit…

Merci pour ce message d'espoir et nous espérons qu'Anthonin lise votre message un jour ...
Christine
Très heureuse Maman d'un adorable "zazalahy" de Madagascar, ny zanako

Moushette a dit…

et pq pas se faire adopter par des malgaches ? ny a-t-il des adoptions nationales là bas ?

mister jvm, attention, à force de lire le hk des autres, vous en devenez ;-) !

Jean-Vital de Monléon a dit…

Héhéhé, Dokotera zazalahy je suis, Dokotera zazalahy je reste, Dokotera zazalahy j'assume.

Quitte à faire des messages Hello Kitty ou Bizounours, j'adore passer du temps avec des bébés, discuter avec eux, c'est un grand moment pour moi.

Pour moi, un des combles de la ringardise, c'est le jepère qui annonce : "ouais euh, j'suis content, mais tu vois tant qu'j'peux pas discuter avec lui ou jouer au foot, c'est aps mon truc tu 'ois ! ".Tu ne sais aps ce que tu perds, pauv'nain.

Et encore je ne vous ai pas parlé d'Annasoa (ou Hanasoa) la voisine de lit d'Antonin, elle est belle, mais elle est belle...

Ni de la petite crapule dont j'ai oublié le nom qui était d'abord terrorisée de voir ce nouveau vazaha mais qui une fois dans les bras de Jack, s'est mise à m'attraper le nez en rigolant...

C'était bien le pays des Bisounours !

Jean-Vital de Monléon a dit…

Le jepère c'est le jeune père, ma souris a fourché

et aps c'est pas, marre de cette dyslexie des deux doigts

Jean-Vital de Monléon a dit…

Quelques malgaches adoptent effectivement. Cela reste rare, voir rarissime, même si cela doit arriver prochainement à un petit bonhomme un peu plus grand d'Akany.

Du fait de la rareté, j'avais généralisé aux suisses (fondateurs de l'orphelinat et un peu prioritaires) et aux français qui adoptent beaucoup à Mada.

Brigitte & lilou a dit…

Moi j'aime bien quand vous parlez aux bébés et que vous êtes aux pays des bisounours ...
brigitte maman de Lilou 5 ans et demi adoptée en Haïti et qui rêve de retourner à l'orphelinat de sa fille pour s'occuper des bébés ;-)
Ps d'ailleurs ça m'intéresserait beaucoup d'avoir votre avis sur retourner à l'orphelinat/pays d'origine de son enfant avec son enfant ? Jusqu'à maintenant je m'étais dit le pus tard possible et si l'enfant le demande ? Mais en ce moment je m'interroge ? Pourquoi pas ? Je ne sais pas en fait...

Anonyme a dit…

taote bisounours
merci pour ce joli message
Petit Anthonin, tu en as de la chance d'avoir rencontré notre taote préféré
joli message: plein de tendresse, et d'espoir
longue et belle vie à Anthonin et ses petits et grands copains
Claire

Bernardo a dit…

Je souhaite à Ant(h)onin et à ses copains que se produise un jour à Mada le même phénomène que ce qui s'est passé en Colombie : que l'adoption internationale génère l'adoption nationale.
Il y a 20 ans, il devait y avoir 5 à 10 adoptions nationales par an en Colombie. Aujourd'hui, c'est environ 1000 par an (soit 40% du total).
Et puis, là aussi à titre d'analogie, je connais plusieurs équivalents du Père Pedro en Colombie, qui font des miracles avec 3 élastiques et 2 bouts de ficelle (et Patrick Sébastien ne commente pas!).
Pour fixer les réalités, à travers nos aides humanitaires en Colombie, on s'est aperçu à l'APAEC qu'avec 150 euros par an, ces magiciens réussissent à donner un repas par chaud par jour à un enfant