mercredi 24 mars 2010

Haïti, même à la maison


Cette semaine un numéro spécial sur Haïti deux mois après le séisme, dans une petite revue lue par une de mes filles.

De belles photos (dont celle-ci en couverture), de l'émotion, un message assez doux, et un petit rappel, quand les autres médias n'en parlent plus !

Un petit reportage à la créche de Léogane, avec un petit mot de l'UNICEF qui profite qu'on parle d'adoption, pour parler de trafics.

Moi je pense que je vais en parler aussi des trafics, sans nier ceux de l'adoption, il y en a d'autres que je veux évoquer.... mais il parait qu'il ne faut pas !

19 commentaires:

Framboise a dit…

Ben je crois que le mot adoption ne fait pas partie de leur vocabulaire à l'unicef...
ils ont trouvé un chouette synonyme: traffic !!!
Ils ne verront jamais un penny de moi...et partout où je pourrais les discréditer je le ferai.
Parce que l'intérêt supérieur de l'enfant pour eux, c'est de crever dans son pays.
C'est bon, ils ont gagné, le petit Simon est bien enraciné en Haïti, pour l'éternité.
On n'attend plus que le nom des suivants...

Framboise, maman bonheur de marilou (Chine) et Achille (encore vivant, Haïti)

Anonyme a dit…

moi non plus je ne fais pas de pub a l unicef !!
je serais curieuse de voir leur compte
ou passe tout l argent qui leur a ete donner???
j ai perdu mon petit garcon de 4 ans dans ce seisme et rien ne me le rendra mais je trouve honteux de nous faire passer pour des voleur a tout bout de champs et de prefere laisser les enfants dans la misere de separer les fratries
ses comme mr kouchner il est pas plus clair que nos autres dirigents ses pas blanche neige
sa deviens qu une histoire de politique

Greg a dit…

Anonyme du 25 mars 2010 00:33
Tu trouveras réponse à tes questions ici
http://www.unicef.fr/contenu/info-humanitaire-unicef/bilan-annuel-2008
Ou tu verras que leurs frais d'appel à la générosité s'élève à 24% (1/4 de ce qu"ils collectent sert à... chercher de l'argent).
A titre de comparaison ceux du secours catholique s'élèvent à 9% et ceux du CCFD à 11%

Stéphane a dit…

URGENT : plusieurs enfants ont disparu de la créche Notre Dames des Victoires dont au moins 5 sont en procédure d'adoption en France (dont ma fille).
Elle aurait été emmenée à l'hôpital avec 22 autres enfants (dont au moins 5 sont en procédure d'adoption en France) par un "médecin". On les aurait placés ensuite dans une autre crèche et la Directrice, Soeur Marie-Véronique, a été contrainte de prendre un avocat pour essayer de les récupérer.

Merci à M Bernard kKOUCHNER, Mme Sophie MARINOPOULOS, M Pierre LEVY-SOUSSAN, mercei aux acteurs principaux de cette "complicité d'enlevement", la mort d'un enfant ne vous suffit pas !

jeanmimi a dit…

Oui il suffit de taper dans un fameux moteur de recherche sur le net les mots Unicef + financement
Unicef + salaires
Unicef + charité business

On comprend des choses...
Un exemple trouvé sur le net avec toutes les réserves d'usages envers cette information :

La responsable d'UNICEF à Abbéché, au Tchad, ville de 50.000 habitants, touche un salaire mensuel de 14.000€, auquel il faut ajouter le logement gratuit, véhicule avec chauffeur, gratuit aussi, et 6 A/R en avion/ an, mais quand même en classe éco, faut tout de même par exagérer.

Il suffit aussi de voir les grosses limousine garées sur le parking du siège.
Et ça se permet de jouer les "pères la morale"...

Olivier a dit…

Unicef, c'est ceux qui disent qui faut que les p'tit nétrangers restent dans leur pays à essayer de survivre seul au fond d'un orphelinat (pour les plus chanceux), au lieu de venir vivre dans une famille de pays "riches".
Cela me rappelle le discours d'un certain parti politique mais généralement ils parlent d'adultes et de travail.
La Bête est partout....

Stéphane a dit…

Sylvie Brunel, dirigeante, d'Action internationale contre la faim (AICF), puis cadre dirigeante de l'association a dénoncé en 2000 les dérives des grandes associations humanitaires qui sont « devenues des business soucieux de parts de marché ». « Les donneurs de leçons, dit-elle encore, sont tombés dans les défauts qu'ils dénoncent : la bureaucratie, le niveau élevé des rémunérations. » Sont ainsi visés les salaires élevés que s'attribuent les dirigeants et les cadres permanents de ces grandes associations qui vivent grâce aux dons des particuliers.

Romi a dit…

Stéphane, comment est-ce possible ?? c'est terrible ce que tu racontes ..

j'espère que vous aurez vite des nouvelles, car ça doit être vraiment dur à vivre ....

Michèle

Brigitte & lilou a dit…

c'est quoi ce magazine doc ? je ne l'ai pas reconnu, c'est pour quel âge ? ça se vend en kiosque ?
Pour l'Unicef, ce drame aura permis pour ceux qui ne le savaient que moyennement comme moi de voir clairement la position de l'Unicef sur le sujet...
Stéphane je découvre... avez vous alerté l'Ambassade, le collectif etc. ?
Brigitte

François a dit…

Bonjour.

Par ce petit commentaire je voudrais :

1. remercier M. de Monléon pour sa liberté de penser et......"sa grande gueule" !

2. m'offusquer de l'action de l'UNICEF qui s'immisce dans un quotidien POUR ENFANTS et semer le trouble dans leur pensée entre adoption ET trafic.
C'est ici que devrait s'insurger les psychologues et autre psychanalystes (non non je ne vise personne...quoi que !) et dénoncer l'UNICEF semant le trouble dans l'esprit d'un enfant qui se construit.
Comment va vivre cet enfant qui un jour peut être adoptera ? se sentira-t-il coupable de trafic ?
Si cet enfant n'est pas encadré par des parents pour lui expliquer la différence entre adoption et trafic comment cet enfant va juger le personnes qui adoptent ?

Ou alors l'UNICEF recrute déjà ses futures recrues ?!

François, mari de Béatrice, parent du petit Léandre toujours en Haïti.

PS : Monsieur de Monléon je vous préviens, je viendrai un jour vous "embêter" et vous apporterai MON fils Léandre pour qu'il plante lui aussi une petite punaise sur son pays d'origine......promis !

Stéphane a dit…

Moi aussi j'espère venir un jour vous embêté avec des punaises, même si je suis quasi à l'autre bout de la France (Cherbourg dans le nord Cotentin). Devise du pays, si le train ne s'arrête pas, tu tombe à la mer ou LA MANCHE, la seul presqu'île au monde à être entourée de 4 coté par l'eau (à droite, à gauche, devant, et dessus).

Quand à la position de l'UNICEF (autre que celle du missionnaire), il est tout à fait normal qu'ils veuillent "maintenir les enfants dans leur milieu naturel", il faut bien qu'ils justifient leurs salaire et défendent leurs part de marché.
Maintenant que l'esclavage est officiellement abolie, il faut bien trouver d'autre débouché pour cette "marchandise", et dépenser tout cet argent.

Je ne les aime pas, ça tombe bien, je ne vit pas avec. Ma seul action les concernant, plus un centimes, ni de moi, ni de mes proches, ni de tous mes contactes (et c'est regrettable pour L'UNICEF en général, mais c'est comme ça !

Quand j'ai appris le "meurtre" de Simon, j'ai pleuré alors que je ne le connaissait pas, le jour ou KouKouMAEé meurt ou un autre de "ceux là", je reprendrait 2 fois des nouilles (hommage à Pierre DESPROGES).

Toujours sans nouvelles de ma fille et des autres enfants transférés dans 2 autres crèches et sans leurs papiers.

Je me demande si une "organisation" essaye de faire croire que ce sont des enfants issue du tremblement de terre ?

Anonyme a dit…

Au lieu de parler de traffic, l'UNICEF ferait mieux de ravitailler les crèches! Dans la mienne, les enfants ne mangent qu'un repas par jour ( riz et haricots rouges).

Isabelle Corlay

EtoilesdeChine a dit…

bonjour,

voici un petit reportage qui montre bien l'interêt de garder les enfants dans leur pays d'origine

http://www.dailymotion.com/video/xcg9de_prodcp-france24-cambodge-scandale-u_news

Kathy maman de 2 petites perles de Chine

Anonyme a dit…

Je suis vraiment attristée par la mort de ce petit garçon qui aurait pu être évitée, je croyais que tous les enfants en mauvaise santé sur le point d'être adopté avait été recensé !! j'ai vraiment honte de nos politiciens, et je ne veux plus qu'on me parle de l'unicef
Nathalie mamande de 2 petits bouilles du vietnam

Stéphane a dit…

réponse à Isabelle Corlay.

Appel le SAI 01.53.69.31.72

Tu donne le nom et l'adresse de la crèche et tu précise bien la situation.
Si tu peut aussi, prévient Jean Paul MONCHAUD.

Autrement,toujours pas de nouvelles pour les 23 enfants qui "aurait été déplacé" et non pas "enlevé", de ma crèche dont ma fille pour des raisons de santé, ce dont je suis sur pour le moment, c'est qu'ils ont bien tous fait un séjour à l'hôpital pourquoi ??? c'est en sortant qu'ils auraient été transférer dans 2 autres crèches pourquoi ???

Stéphane a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Stéphane a dit…

Ouf moyen.

les enfants ont été placé par l'IBERS car ils était dans un terrain annexe à l'hôpital tenue par des américains.

L'hôpital Haïtien à prévenue l'IBERS de la situation des enfants et comme ils n'avait pas de papier l'IBERS à décidé de les placés dans 2 autres crèches.

Rendez vous avec l'ambassade de France et l'IBERS lundi 29 mars.

Stéphane a dit…

Le gouvernement confirme, par la voix du MAE, avoir su que cet enfant était en danger ... au delà du fait que vous laissiez croire qu'il s'agit d'une fatalité et d'un simple élément statistique évident, je vous rappelle que la Convention de La Haye a publié, le 20 janvier 2010, une note d'informations qui engage, pour part, la responsabilité de votre gouvernement, dès lors que la situation de Simon était connue.

Je cite: "Si la sécurité de l'enfant exige qu'il soit évacué dans les limites ou hors d'Haïti, et s'il n'existe pas d'autre moyen de garantir la protection de l'enfant, alors le fait de prendre des dispositions pour que l'enfant soit transféré à un autre lieu, pour une durée de temps limitée et jusqu'à ce que la situation soit plus stable, se justifie. Toute décision concernant l'évacuation d'un enfant doit être fondée eu égard à la sécurité de l'enfant et ne doit pas être confondue avec le processus d'adoption. ".

Cet enfant est mort, faute d'avoir été évacué vers un hôpital disposant de médicaments de base, alors que le MAE le savait et le reconnaissait malade, en contradiction claire avec les recommandations du 20 janvier 2010 de La Convention de La Haye et en contradiction claire avec les engagements antérieurs du MAE.

cléclé a dit…

bonjour, n'état pas abonnée à ce petit magazine, pourriez vous nous mettre l'article en ligne svp?
merci
qu'on voit précisement de quoi il s'agit
Claire