samedi 27 mars 2010

Attestation Universitaire : deuxième session....

Jeudi et vendredi, je n'ai pas trop touché terre, tout entier à l'organisation, gestion, préparation des cours pour le deuxième session de l'Attestation Universitaire "Accueil et Santé de l'Enfant Adopté".

Je ne sais pas ce qu'en ont pensé mes chers "petits" élèves, d'autant plus que j'ai bêtement oublié de leur faire remplir la fiche d'évaluation, mais pour ma part, j'en suis très heureux.

Au programme, une grosse partie sur la santé, faite par votre serviteur, mais surtout des intervenants de qualité.

Hervé Boéchat, "mon" suisse de Madagascar, qui avait le déplacement pour nous donner un cours sur l'éthique et les abus de l'adoption tout à la fois honnête, clair, serein et incontestable. Malgré une tension palpable sur le sujet bouillant haïtien, ses arguments et ses inquiétudes exprimées à propos des rapatriements ont été accueillies avec le plus grand respect et la plus grande attention, car elles ne tombaient pas de nulle part, d'une philosophie à la noix, mais étaient cohérentes.

Aubeline Vinay, c'est un paradoxe, sa faculté (de psychologie où elle est maître de conférences, est à quelques encablures de l'hôpital où je consulte, mais nous ne nous connaissons que trop peu. Nous avons eu parfois des projets de recherche commun, que par manque de temps je (mea culpa) n'ai jamais pu concrétiser. Aussi, je ne la connaissais pas tant que cela , et son exposé m'a plus qu'enthousiasmé, ce que j'aime chez les psys c'est quand ils sont concrets, quand leurs paroles s'appuient sur des expériences solides, des bases de données réelles... choses qui ont manqués et qui manquent tellement sur bien des prises de position "haïtiennes". Et puis c'est tellement rassurant de voir chez un autre spécialiste de l'adoption (que l'on ne connait pas tant que ça) tellement de similitude avec ses propres données, ses propres conclusions....

Et puis, Chang et Julien, "mes adultes adoptés" nous ont livrés sans pudeur, ni exhibitionnisme leurs histoires, on était pas chez Delarue, mais ils nous ont donnés des réalités, des petits et des grandes histoires et encore plus de l'humour. C'est sans doute encore plus difficile quand c'est soi-même que l'on doit présenter.

Et puis, je n'oublie pas "mes chers petits élèves" car leur réactivité, leur diversité, leurs interventions ont été la clé de la réussite de cette formation. Certains (représentants d'OAA, enseignants, ou médecins) nous ont même fait partager leurs expériences à la place du professeur. L'ambiance chaleureuse s'est même partagée lors d'une sortie dans un restaurant.

Que de bons souvenirs !

7 commentaires:

Brigitte & lilou a dit…

ouaou cela donne vraiment envie de participer... même si... mon métier d'éditeur est à des années lumière de l'adoption .. bref je suis curieuse de l'intervention d'Aubeline Vinay...
brigitte

Brigitte & lilou a dit…

au fait complètement HS, mais comme vous j'ai mes passions et mes chéris, je fais des livres de cuisine et dans votre ville il y a un des mes auteurs chéris David Zuddas... je vous laisse trouver son resto... et si jamais vous le croisez saluez le de la part de son éditrice... cela fait trop longtemps que je n'ai pas goûté ses plats...
brigitte

Jean-Vital de Monléon a dit…

Brigitte vous êtes absolument pas HS, puisque jeudi soir c'est chez David Zuddas que ma petite classe est allé manger et nous avons feuilleté son livre !

happyfamily a dit…

C'était trop bien... J'espère qu'il y aura une 2ème session pour que d'autres puissent en profiter, merci Docteur !

Brigitte & lilou a dit…

;-))))
il est beau notre livre....
Brigitte

Les bolomigs a dit…

Oui, bien, très bien même, la diversité des intervenants, des élèves, les cours et les échanges en dehors à la cafétéria ou au resto DZ… Un régal, le resto et la formation ! Bon, si au resto je ne suis pas resté sur ma faim, sur la formation si ! J’attends avec impatience que cette AU se transforme en DU, en attendant on se retrouve, à Brest, le 10 juin pour une conférence et le 11 pour une journée qui s’adresse aux professionnelles de l’enfance et de la famille, nous pourrons poursuivre nos réflexions sur l'adoption internationale. Merci Doc pour vos prises de position intelligentes toujours en faveur de l’enfant. Après Haïti, ça nous a fait aussi du bien de se retrouver et d’échanger sur notre vécu de ces dernières semaines.
Merci à tous les intervenants qui m'ont tant donné qu'ils ne peuvent imaginer la portée de leurs interventions.
C'était beaucoup d'heures passées tous ensemble, mais pas encore assez, une transformation de cette AU en réseau serait pour tous intéressant : qui fait quoi et où ? Un annuaire de l'adoption à mettre en place peut-être ?
Armelle pour Les bolomigs

chang a dit…

Vraiment sympa effectivement. On n'était chez Delarue(dixit Julien, je ne suis pas une balance...) mais c'était certainement beaucoup plus sympa. Merci à tous ces "élèves" de leur attention malgré la digestion. Merci à toi, Jean-vital, pour cette invitation et pour l'ensemble de ton oeuvre. Il serait d'ailleurs temps qu'on se prenne un apéro pour voir qui sont les enfants les plus beaux du monde...