mardi 9 février 2010

N'oublions pas ceux qui sont dans l'attente !

Si je ne regrette ni le billet Bravo !!! ni son titre, car je pense que des gens ont fait vraiment du bon boulot et qu'ils continuent, je comprends qu'il ait pu sembler provocateur.

Plus que cela, si j'ai un peu envie de rester sourd aux crétins qui réagissent à mon article d'Agoravox, je n'ai ni l'envie, ni la possibilité de rester sourd à certains messages reçus ici (celui des parents de Léandre dans mon billet Bravo, celui de Anonyme du 9/2 à 00h56 du billet pour ou contre l'adoption) et à d'autres que je reçois sur mon adresse mail.

Je crois que le pédiatre n'est pas seulement le médecin des enfants mais aussi celui de la parenté, chacun doit faire ce qu'il peut pour aider de telles détresses, que l'on peut comprendre. En tant qu'êtres humains, il faut que tous nous fassions quelque chose pour soutenir ces familles. J'en appelle à tous les services des cellules adoption des Conseils Généraux d'accueillir les parents dans cette attente, dans cette angoisse.

J'essaie de mon côté d'organiser une prise en charge en urgence par les psychologues de mon hôpital. Ils étaient volontaires pour prendre rapidement en charge les petits haïtiens qui arrivent, qui ont surtout besoin pour l'instant de tranquilité dans leurs familles, je pense qu'ils seront volontaires pour cela aussi.

7 commentaires:

Brigitte & lilou a dit…

Depuis que je me suis rendu compte de l'étendu du désastre et de ce que cela impliquait aussi pour les enfants des orphelinats (et des autres bien sûr), je pense très fort aux parents adoptifs dans l'attente et la terreur (et je ne pense pas qu'à ma soeur) , j'imagine toute la force dont ils vont devoir faire preuve et l'aide professionnelle dont ils vont avoir besoin plus que jamais pour accueillir le plus sereinement leur enfant.
C'est aussi pourquoi j'espère vraiment que ces attentes ne vont pas s'éterniser.
Brigitte

Moushette a dit…

bin tout de suite je suis de meilleure humeur, même si j'en pense toujours pas moins du bravo ! ;-)

Brigitte & lilou a dit…

hihi moi le bravo! m'a estomaqué mais sur le fond je comprends... la forme ? ben un peu maladroit.. mais pas grave ...
brigitte

Framboise a dit…

Oui merci de ne pas nous oublier...notre CG nous a laissé la porte grande ouverte pour consulter et trouver un soutien auprès d'eux, j'ai trouvé ça sympa.
On est mal depuis près dun mois mais on tient le coup pour notre petit bonhomme toulaba et notre fille à la maison.
ça fait du bien de lire du soutien, quand parfois on se prend en pleine figure:"ben vous aviez juste eu une attribution, c'est pas comme si vous pouviez dire que c'est votre fils"
Ben ouais, légalement on n'est pas ses parents, mais depuis ce 18 novembre 2009, il a ravi notre coeur...
...et à ce jour on ne sait pas s'il fera partie un jour de notre famille, on s'inquiète à chaque seconde de son bien-être, on a peur pour lui...C'est un petit bout de cinq mois...que va-t-il devenir ?
framboise, maman bonheur de Marilou, 2 ans 1/2 (Chine) et maman inquiète d'Achille, 5 mois, toulaba en Haïti

Anonyme a dit…

courage Framboise pour toi et ta fille. Ce sont des moments particulièrement difficiles mais pas grand chose que tu puisses faire sinon te préserver pour pouvoir accueillir ton fils. Je ne sais pas dans quelle crêche il est mais j'espère que tout ira bien pour lui.
Lise

Christelle a dit…

Je me permets un copy-paste d'un post paru hier sur le blog d'une directrice de crèche bien connue:

"We continue to work to get the children being adopted by French families completed and out of Haiti. The French government does not want to allow them to leave without their adoption finalized! This is difficult to do but we are trying our best. Mickenlove is traveling to France today. I do not like sending my children on transport planes with strangers but I know that the French government will not allow any of us to travel with the children. These children have to be scared with strangers taking them and immediately getting on a plane to take them away! Please pray that all of these children’s mental well being and that they can go home soon."

Pour les enfants rapatriés dans les autres pays, du personnel de la crèche avait accompagné les enfants. C'est certainemet la version "luxe", mais la plus adaptée. Cette crèche serait prête à envoyer du personnel racompagner les futurs petits français, si seulement le gvt français acceptait...

Christelle

LOLOTISTOU a dit…

Mais que ce passe t il donc à Rodez, moi non plus j'ai pas compris et pourtant je suis fort concernée