jeudi 11 février 2010

Bravo et merci je persiste et signe !

Ce n'est pas de la provocation, mais j'insiste pour remercier ceux qui sont au charbon. Je ne sais pas si franchement, comme beaucoup le suggère, on pourrait mieux faire. J'ai quelques contacts au SAI et depuis le séisme, certains travaillent tous les jours pour Haiti, samedi et dimanche compris. Ils sont à l'arrivée de chaque avion, de jour comme de nuit, mais surtout organisent ces arrivées. Je connais aussi l'activité du cabinet du secrétariat à la famille et eux aussi ils bossent. Le gaulois aime râler et c'est une saine chose, veillons à ne pas être trop injustes.

Ils se font allumer par certains, parfois plus pour des histoires politiques plus que pour parler véritablement du bien des enfants et des familles. Chaque drame, est malheureusement l'occasion pour certains de dire "Moi j'aurai fait mieux !" mais en attendant qu'est ce qu'ils font, ils discutent de cela dans leur salon...
On n'a jamais autant vu de spécialistes de l'adoption !

Tout peut être amélioré, dans mon bravo et mon merci, je ne pense pas aux politiques (quoique certains d'entre eux ont été trés courageux et à la moindre anicroche, ils vont se faire allumer). Ceux auxquels, je pense c'est ceux qui font tout ce qu'ils peuvent pour aider enfants et familles : médecins et autres soignants, administratifs, associations de parents, etc...

On ne le fait pas pour la gloire, mais pour les enfants. Comme vous l'avez compris le "c'est bien ce que vous faites, continuez, continuez, moi je regarde" m'horripile, mais se faire allumer alors qu'on est dans le cambouis, ça aussi ça horripile !

Oui, tout peut être amélioré, on réfléchit à cela : comment limiter "le nombre de bras différents" pour les petits rapatriés. Dans mon hôpital, plutôt agréablement surpris (mais toujours vigilants) par l'amélioration rapide et l'adaptation de beaucoup des petits arrivants, les psychologues ont acceptés (à la place) de pouvoir recevoir en urgence des familles dans l'attente, après le peuple haïtien, ce sont les gens le plus en souffrance actuellement.

Jean-François Mattéi vient de déclarer : "le pire est devant nous à Haïti", et c'est certain, le nombre de morts va grandement augmenter, je n'oublie pas l'angoisse de ces familles et trouve légitime qu'elles se manifestent. Mais j'ai une petite pensée à ceux qui sont pris en sandwich et subissent d'un côté cette juste impatience et d'un autre des critiques de pseudo humanitaristes et de grands intellectuels qui n'ont pas encore bougé le petit doigt pour Haïti...

De mon côté, je peux vous dire qu'en cette période de vacances, je suis seul pour un service des nourrissons rempli à ras-bord de bronchiolite et d'autres pathologies plus graves, je ne peux pas me libérer autant que je le voudrais pour les petits haïtiens, car quand un enfant va très mal dans mon service (et cela a été souvent le cas cette semaine), je ne peux pas laisser mes jeunes internes seules face à des problèmes diagnostiques et face à des familles en souffrance.

On aurait pu faire mieux, si la Consultation d'Adoption avait été reconnue depuis des années que l'on nous ait accordé des moyens (donc du temps) en rapport avec notre activité, j'aurai eu cette semaine les mêmes horaires, mais j'aurai pu voir plus de petits enfants haitiens, j'aurai eu moins de remords, car moins de retard dans les appels au secours que me lancent des familles... moins de retard dans mon courrier, c'est un détail mais les familles l'attendent ce courrier.

J'en ai du remords, remords de ne pas pouvoir aller sur place, alors que mon expérience aurait aidé, mais cela voudrait dire annuler des tas de consultations, dont pleins de petits haïtiens que je dois voir peu aprés leur arrivée, se vendre, supplier pour trouver des collégues pour me remplacer dans le service (il y en a des sympas je peux vous dire, mais je leur en demande tellement déjà).

J'ai pensé annuler ma semaine de vacances pour cela, mais je n'en ai pas eu le courage, j'ai une super famille, je ne veux pas les punir.

Demain je serai donc en vacances et ma semaine de présence à l'hôpital aura duré dans les 70h, plus le boulot que je fais chez moi, après que mes enfants soient couchés et que nous ayons un peu passé de temps en famille ! Là dedans je compte mes billets du blog, les articles sur Agoravox : de la gesticulation, des prises de têtes, sans doute. On ne fera jamais bouger les cons, les aigris (et comme un mystérieux Samsam a pris le relais, avec humour, il me laisse le temps de ne plus entrer dans ces vaines polémiques, continue petit !), mais si quelques personnes en lisant les articles sur Agoravox comprennent mieux ce qu'est l'adoption, et ne diront plus aux parents "c'est bien ce que vous faites" ou "vous l'avez acheté combien", j'en serai heureux ! Si nous baissons les bras, et refusons de ne pas faire de didactisme, de ne pas expliquer ce qu'est l'adoption, alors qu'elle est d'actualité, c'est l'accueil de nos enfants pour encore une ou deux générations que nous handicapons !

Les psychanalystes à Rodez ne seront eux aussi jamais convaincus... heureusement cette ville est plus connue par sa cathédrale que par ses spécialistes de l'adoption !

Merci de vos témoignages, continuez à me tenir informé des infos que vous savez sur Haïti et ailleurs, ne perdez pas de temps à me remercier ou m'encourager (ou à m'allumer), c'est trés gentil mais je vous expliquerai un jour quand tout sera plus calme ce qui me fait plaisir, et qui fait que je ne me décourage pas. Passez plutôt du temps avec vos enfants (adoptés ou non), ils en ont besoin et vous aussi !

19 commentaires:

cerisette a dit…

Merci de penser à nous, parents en attente qui voyons nos enfants aller mal. Je dis "voir" car j'ai reçu des photos de ma fille. Et j'ai eu très mal : jamais, elle n'a paru aussi triste, elle a le visage bouffi de larmes (elle a perdu sa meilleure amie dans le séisme), elle a le regard vide et son ventre a beaucoup gonflé.
Alors, je m'inquiète... Mais je m'énerve aussi. Dans la même crèche que moi, Jerry a été grièvement blessé et transféré aux Antilles. Ses parents, qui n'en étaient qu'à l'apparentement, ont pu lui rendre visite une semaine durant. Aujourd'hui, on leur dit qu'à la sortie d'hôpital, Jerry ira dans une famille d'accueil mais que cette famille ne sera pas la leur. Cerise sur le gâteau : Jerry a une petite soeur, Dieula, 2 ans, restée à la crèche, adoptée par le même couple. Elle aussi pleure tous les jours, cherche son frère mais il n'est pas question qu'elle rejoigne son frère.
Alors, oui, même si tout le monde fait son maximum, je ne peux m'empêcher de penser que le gouvernement, lui, bloque des 4 fers... 7 personnes pour étudier nos dossiers, est-ce bien humain ?
Sabine, en attente de Salomé, 5 ans 1/2 (Lidia, survivante NDN)

Brigitte & lilou a dit…

Sabine votre attente est insupportable .. de tout coeur.;
Docteur qu'est ce qui se passe à Rodez.. pas compris.. ?
sinon bonnes vacances,
Brigitte

Brigitte & lilou a dit…

et encore un commentaire ... et ne vous inquiétez pas je passe du temps avec ma Lilou mais là elle dort, je voulais dire que effectivement ma soeur n'a eu à faire qu'à des gens extrêmement gentils à la SAI ou au MAE, merci à eux...
ce qui nous fait râler ce sont la lenteur des prise de décision, la répétition de ces communiqués sans aucune nouvelle info pour les 500 et qq enfants concernés non rappatriables... et ça c'est insupportable du point de vue des parents...
brigitte

Sylvie la Grande Bretonne a dit…

bon, ca fait plusieurs jours que je ruminais, et meme la lecture de ce post 'explicatif' ne me convainc pas : je ne suis pas du tout d'accord avec votre post 'bravo'.
ce n'est pas votre travail qui est remis en cause, c'est evident, et je suis bien placee, avec des milliers d'autres familles, pour le savoir. Mais feliciter le SAI pour le travail accompli, non, la, je ne peux pas.

Personne ne nie le fait qu'ils travaillent jours et nuits, weekends compris.Ce n'est pas le propos.
Mais peut-etre feraient ils mieux de lever le pied un peu, pour etre plus efficaces et surtout moins envoyer promener les parents au tel qui ne savent plus quoi faire pour avoir des nouvelles fiables et bonnes, pour une fois.

Peut etre devraient ils prendre 15 minutes de leur si precieux temps pour reviser les etapes de la procedure haitienne, et realiser que, si le jugement a ete prononcé, c'est que tel et tel document avait ete fourni a l'epoque, et que ce n'est donc PAS NECESSAIRE de les redemander maintenant. Cette demande completement injustifiee a fait perdre des jours et une energie considerable aux directrices de creches, qui ont du delaisser les enfants dont elles ont encore la charge pour essayer d'aller ds les decombres chercher des paperasses qu'elles avaient deja donnees il y a parfois des mois de cela !

Peut-etre devraient ils perdre qq minutes pour organiser POUR DE VRAI des rotations d'avions plus frequentes, et ramener une bonne fois pour toute TOUS les enfants avec jugement homologué et tout et tout qui attendent encore aux portes de l'ambassade qu'on veuille bien les laisser monter ds l'avion. Pourquoi ces enfants la, avec un jugement, parents francais et tout et tout, pourquoi attendent ils encore la bas ??? Ne me dites pas que la France, ce si grand pays, ne peut pas affreter UN AVION de plus pour les ramener d'un seul coup ??
Ou alors c'est parce qu'on attend qu'un Chevalier Blanc, grand sauveur de l'humanité, ne puisse faire un bon coup politique et ne les ramene tous avec lui, a son retour de voyage officiel la bas ds qq jours ???!!

Non, decidement, le 'bravo' au SAI ne passe pas. Heureusement qu'il ya eu des progres de fait depuis qq années en arriere ! Manquerait plus que ca ! Mais ce n'est pas la que le curseur devrait etre placé, je pense. Le curseur, il est ds le regard de ces enfants, ds les cris de ces directrices de creches, qui ne comprennent pas a quoi joue la France dans ces circonstances.

Desolee de ce (long) coup de gueule.
Ca n'enleve rien a l'admiration que j'ai pour le Bon Docteur, ni a celle que je porte a Zorro le Meteque. Mais ca avait besoin de sortir.
Que ca ne vous empeche pas de passer de bonnes vacances, surtout ! ;o)

Sylvie la Grande Bretonne de Haute Patate

Anonyme a dit…

je signe chaque mot écrit dans ce message quant à l'excellent travail fait par tous. Forcément il aurait pu être meilleur... avec un peu d'anticipation mais
1 = la perfection n'est pas de ce monde et
2 = on n'a pas pu anticiper !!!
alors laissons les raleurs râler et tous mes compliments aux autres pour leur dévouement et leur travail.
Lise - maman de Sarah, impressionnée par tout ce qu'elle a lu et entendu de l'arrivée des petits "collègues" d'adoption de sa pépette.
Cerisette/Sabine : de tout coeur avec vous. Oui c'est insupportable.

VIRGINIE a dit…

Moi, c'est le message de Sylvie que je vais co-signer.

Doc, franchement...

Virginie, maman de deux timouns à la maison

agnès a dit…

Moi également, c'est le long message de Sylvie que je cosigne.
Peuvent vraiment mieux faire, notamment le SAI...
Sabine, oui c'est insupportable ce que vous vivez et ce que vivent vos enfants.

Agnès, maman de trois enfants adoptés au Viet nam

Anonyme a dit…

Merci Sylvie pour ce coup de gueule que nous partageons, et surtout ce qui devrait être fait.
Docteur, malgré tout, nous ne pouvons être enthousiastes et ne pouvons partager ce bravo le bilan reste en demi teinte... Et surtout que c'est le deuxième, ou même deuxième et demi de suite sur ce blog, ça fait bcp, même pour William (Saurin)... On dira que la France est un peuple de râleurs, mais d'autres Etats ont depuis longtemps rapatrié et soignés leurs enfants... dans ces circonstances, les français n'auraient pas à râler.

Catherine a dit…

Moi aussi ,je pense qu'ils doivent revenir en France,tous et très vite,d'ailleurs j'ai signé toutes les pétitions trouvées sur le net.
facile,me direz vous quand le mien est au chaud,bien nourri,insouciant comme devrait l'être tous les enfants;j' en ai payé le prix avec un dossier bloque de longs mois(18) à Madagascar...j'en ai vu des parents revenir bien avant moi,on ne saura jamais vraiment trop comment.En tous les cas,cela a été long,mais nous avons toujours été soutenu par l'état français...c'était il y a cinq ans,pas le même gouvernement...mais je garde espoir que celui d'aujourd'hui fera de son mieux.Au bout du compte,il faut que ces enfants aient tous leur famille,c'est le plus important,mais il ne faut pas que d'autres fassent n'importe quoi;ce sont les hônnetes gens qui en font les frais,je le sais d'expérience;

Béatrice a dit…

Profitez de vos vacances en famille car oui c'est important...de notre côté, nous allons essayer de nous reposer chez nos amis dans le Jura en ayant à portée de main notre ordi et nos portables.
Léandre est toujours dans la rue, sa petite copine de 10 mois est à l'hôpital. Les pluies sont déjà tombées et les petites tentes ne les protègent pas vraiment...nous ne pouvons toujours rien faire à part contempler les photos de leur campement de fortune et continuer à envoyer de l'argent...et puis pleurer de temps en temps quand il nous reste de l'énergie...
En tout cas, nous attendons du meilleur pour les dossiers comme nous, en espérant qu'il ne sera pas déjà trop tard pour certains petits...
à bientôt

catherine a dit…

j'me souviens d'un soir où,rentrant bien crevée du boulot,connectée sur notre site,j'ai vu au moins 50 messages s'afficher de...condoléances,une petite fille venait de mourir à 10000 km,juste parce qu'elle n'avait pu avoir de la pénicilline à temps;sa maman(en attente de pouvoir partir) prenait l'avion à l'arrachée pour aller la conduire à la terre de ses ancêtres à Madagascar.
Ce jour là,j'ai compris ce que horreur veut dire!Battez-vous,du plus que vous pouvez Brigitte!Y a t-l un moyen quelconque pour que l'on vous aide??N'hésitez pas à laisser un message.
Catherine Maman d'un amour de Mada de 6 ans(avec nous depuis bientôt 5 ans et une belle bataille pour faire juger le dossier)

Anonyme a dit…

Docteur,
vous reprenez les paroles de J-François Mattéi "Le pire est devant nous". Et je suis d'accord.
Vous dites : "Dans mon hôpital, plutôt agréablement surpris (mais toujours vigilants) par l'amélioration rapide et l'adaptation de beaucoup des petits arrivants" et je confirme vos constats. Dans notre crèche, des enfants mal en point à l'arrivée vont tout à fait bien au contact de leurs parents.
Est-ce que vous ne pourriez pas le dire tout ça à nos organes dirigeantes ? Nous, ils ne nous croient pas, ils nous font passer pour des irresponsables maltraitants. Ils disent qu'il faut rendre le SAS en Guadeloupe obligatoire, que les enfants ne sont pas à un mois près dans les crèches en Haïti. J'ai peur de leur pouvoir et de notre impuissance. S'ils imposent ça, nos enfants vont souffrir encore plus.
Merci.

M-Cécile

yolande a dit…

Je co-signe le message de Sylvie, alors oui je fais peut être partie des râleuses mais je n'en parle pas dans mon salon j'essaie d'agir. Il reste à Haiti bien trop d'enfants pour pouvoir féliciter qui que ce soit. Ce que vous décrivez pour les arrivées n'a été qu'une adaptation (bonne il est vrai) faites pour les tous derniers vols! Que faites vous des enfants qui restent la-bas alors que tant de pays les ont rapatrier ?
Yolande

Anonyme a dit…

Bonjour Docteur.

le rapatriement des enfants haitiens est stoppé et c'est definitif source SAI.
Alors pour le BRAVO?

Cordialement,

Philippe

Anonyme a dit…

Bonjour Docteur,
Un mois après le séisme, 371 enfants avec jugement d'adoption ont été rapatriés en France... c'est pas mal en effet...
Mais 120 enfants avec un dossier strictement identique (càd avec jugement homologué) sont toujours en Haïti, et pour ceux-là, le SAI, sous la houlette du MAE, vient de décider qu'il n'y aurait plus de rapatriement... vous avez encore envie de dire Bravo ?
120 enfants qui n'ont pas eu la chance d'avoir une place sur les vols précédents, 120 enfants qui vont avoir l'énorme chance de ne pas subir le "traumatisme du déracinement" et de ne pas arriver en "état de sidération" (pour reprendre les expressions de vos collègues Marinopoulos et Levy-Soussan)... 120 enfants qui vont avoir la chance d'avoir des "racines" bien arrosées par les pluies tropicales qui ont commencé depuis une semaine en Haïti (comme ils dorment quasiment tous dehors, ils en profiteront mieux) : alors, on persiste encore dans le Bravo ??
Tout cela en raison d'une politique complètement incohérente, ignorante du déroulement des procédures d'adoption haïtienne, à l'affût du moindre soubresaut dans l'opinion publique (à quelques semaines des élections, vous comprenez...), tout ça parce que deux psy médiatiques ont pointé leur nez à Orly le 11 février et trouvé les enfants mal en point, sans se demander si avoir survécu à un tremblement de terre, avoir subi depuis plus de 160 répliques, dormir dehors, avoir vu pour certains mourir leurs petits copains, avoir manqué d'eau, de nourriture, de médicaments pendant plus d'un mois etc... ne pouvait pas constituer un traumatisme plus grand que l'arrivée dans une famille aimante qu'ils ont quasiment tous déjà rencontrée et avec laquelle des liens affectifs réels se sont déjà tissés (puisque les parents adoptants actuels ont été appelés à se rendre en Haïti pour signer le jugement)
Alors, Docteur, si vous trouvez que les enfants haïtiens arrivant dans votre consultation ne vont pas si mal que ça, et que la greffe a de toute évidence déjà pris, faites- le savoir haut et fort, de grâce utilisez votre notoriété pour remettre une fois encore au premier plan, comme vous savez d'ordinaire si bien le faire, l'intérêt réel l'enfant (et non l'intérêt fantasmé par je ne sais quelle théorie psy ignorant tout de l'adoption ou pire, la rejetant par principe)
Bien sincèrement
Blandine, heureuse maman d'un petit ""déraciné"" (double paire de guillemets!!) arrivé d'Haïti il y a bientôt 3 ans.

Brigitte & lilou a dit…

docteur.. on a besoin de vous et de votre soutient pour faire un compte rendu objectif des petits que vous avez vu en consultation... quelque soit le résultat... Pierre Lévy-Soussan a assisté le 11 février à l'arrivée d'un groupe d'orphelins à Orly :50 enfants observés en 4 heures = donc 12 enfants par heure donc 5 minutes par enfant... temps record pour poser un diagnostique sérieux et définitif sachant qu'en plus il ne les avait pas vu avant... cette observation a fait arrêter le rapatriement... help.. on a besoin d'études fiables... merci brigitte

Brigitte & lilou a dit…

à lire sur http://coeuradoption.org/blog/ l'article de Hélène Marquié-Dubié
Maître de conférences en psychologie
Présidente de Cœur Adoption
Brigitte

pathéo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
VIRGINIE a dit…

Blandine et Pat, BRAVO, tout simplement.
Plein de courage à vous deux et aux timouns toulabalaba.

Virginie, très émue