dimanche 7 février 2010

Les petits haïtiens d'après le séisme !

Cette semaine a été très lourde en terme de boulot, et avec l'aide motivée de l'équipe du service de consultations (infirmières et secrétaires), la bénédiction généreuse et un peu désespérée de mon chef de service, ainsi qu'avec le silence poli de mon courrier en retard, qui a continué de grossir dans mon bureau sans même protester, nous avons pu ouvrir cette semaine des consultations en "rab" pour les petits haïtiens rapatriés en urgence... ce n'était pas du luxe !

En bref et en quelques mots, parmi tout ce que j'ai vu, quelques points communs :

Le tremblement de terre en lui-même ne les a pas tant choqué que cela. Beaucoup étaient protégés par leur jeune âge, les plus grands racontent assez simplement les meubles qui s'effondrent, la course pour se retrouver dehors... Il faut dire qu'ils venaient tous de crèches qui étaient encore debout, mais pas assez sûres pour leur permettre d'y dormir à l'intérieur.

Les grands chamboulements qui sont la conséquence du séisme, ça cela les a bien secoué : le tremblement de terre- les nuits dehors - les vivres qui manquent - le départ précipité - un premier avion - un court séjour aux Antilles françaises - un deuxième avion - Orly - les parents - la nouvelle maison .... tout cela en quelques jours. Pas mal de ces petits bouts ne savent plus bien où ils habitent... mais j'ai pu constater que les plus secoués étaient les derniers arrivés, ceux qui faisaient partie des premiers avions étaient déjà plus à l'aise, et commençaient à poser leurs valises.

Un état sanitaire plus fragile. Je ne sais pas quelle en est la cause, le manque de nourriture, le stress, l'absence de préparation au départ mais la fréquence de la gale, de la teigne, du gros bide avec le nombril qui sort est encore plus élevée que d'habitude, ce qui n'est pas peu dire !

3 commentaires:

Brigitte & lilou a dit…

Merci pour ce retour et bravo pour ce temps dégagé dans la consultation.
Brigitte

Véronique a dit…

Merci en tous cas pour ceux à qui vous avez donné de votre temps...
Doc Véro qui adore le silence "poli" de votre courrier en retard!

Anonyme a dit…

Bonjour docteur, en plus des raisons que vous supposez -état sanitaire qui se dégrade- ne pensez vous pas que pour ceux qui restent, plus ils attendent, plus c'est dur moralement ? .. de voir leurs copains partir, petit à petit et pas eux.. la directrice de notre crèche nous a lancé un appel la semaine dernière, disant qu'elle s'inquiétait pour beaucoup d'enfants, notamment ceux qui avaient rencontré leurs parents adoptifs lors de la comparution.. Ils voient leurs copains partir et pas eux.. Ils pensent que leurs parents adoptifs les ont oubliés..certains dépriment fortement apparemment..
Merci pour votre investissement pour les enfants.
Ariane, maman heureuse d'Enéa, petit soleil d'Haïti, arrivée 14 mois avant le séisme..