dimanche 21 février 2010

Merci

Merci à tous ceux qui se découvrent professionnels de l'adoption du jour au lendemain, et pensent qu'il y a quelque chose à gagner en profitant de cette actualité.

Merci à tous ceux qui professionnels d'une partie de l'adoption, ont découvert du jour au lendemain que le chamboulement et l'arrivée d'un enfant était parfois un difficile moment. Merci à eux de ne pas avoir cherché à voir ce qui se passait après.

Merci à tous ceux qui opposés à l'adoption pour des raisons personnelles, philosophiques ou racistes, raisons respectables ou non, ont hurlé au loup.

Merci à ceux qui ne veulent voir dans l'adoption qu'un fait humanitaire, ce sont souvent les mêmes qui pensent que la place d'un enfant est dans la rue, mais dans SON pays, abandonné mais avec SA VRAIE famille, les mêmes qui n'osent imaginer que des enfants sont des esclaves, que des enfants sont violés dans des orphelinats (en France aussi)... Et ça prétend faire de l'humanitaire et défendre les enfants....

Merci à ceux qui du fond de leur salon ont pensé (et proclamé)que les autorités qui ont organisé (en urgence et dans les moins mauvaises conditions) ces rapatriements : "et ben, y z'en font pas beaucoup, y pourraient s'bouger ces feignasses !". Alors qu'un soutien massif du monde de l'adoption aurait empêché cette interruption ! Je ne parle pas des familles en attente de leurs enfants. Ces familles bouffées par l'angoisse, de penser à leurs petits qui ont faim, qui dorment dehors, qui attendent les pluies et les épidémies avec angoisse, ces familles, je leur pardonne tout, leur agressivité, leur maladresse. Leur souffrance est déjà immense et je ne ferai pas de l'ironie avec eux.

Merci à ceux qui relaient la moindre diarrhée verbale d'un obscur psychanalyste (science de l'abstrait quand on a tant besoin de concret) de Rodez ou d'ailleurs qui sans avoir vu le moindre enfant adopté trouve que l'adoption c'est pas bien beau.

Merci à vous tous : le protocole de rapatriement est interrompu, vous avez gagné. S'il ne s'ouvre pas bientôt à nouveau, des enfants qui certes auraient vécu encore plus de chamboulements que d'habitude, mais qui se seraient après cela retrouvés en sécurité dans des familles, ces enfants vont crever. Mais on s'en fout, de toutes façons c'est des "nègres", ils ont été "abandonnés" par leurs "vrais" parents. Pas de place en France pour ces rebuts de l'humanité (même dans leur pays de merde on en veut pas), fermez vos bras, vos coeurs les inféconds, les dieux vous ont punis, ne venez pas nous emmerder avec vos bougnouls !


Vous l'aurez compris, je suis épouvanté, je suis dégouté. J'ai été surpris par la rapidité, l'efficacité et la qualité (toutes relatives certes) du processus de rapatriement. Il avait des défauts sans doute (trop de bras, pas assez vite pour les familles et les enfants qui attendent) mais il avait le mérite d'exister. Depuis le début, j'étais persuadé qu'il était fragile, menacé de toute part, et voila on a tout gagné.

Avoir raison ce n'est pas forcément avoir la majorité mais c'est avoir autant d'opposants de part et d'autre, quand autant de monde nous critique pour des raisons diamétralement opposées c'est qu'on est à la bonne place... le courage est de ne pas céder et de suivre un courant ou l'autre mais de tenir bon. Je crains que ceux qui avaient pris position pour ces arrivées d'enfants vont y réfléchir à deux fois, et on va retomber dans la bonne langue de bois: "il faut se donner le temps agir sans précipitation, peser le pour et le contre..." et la bonne méthode : le premier qui bouge il est mort !


Il n'y a jamais eu autant de spécialistes de l'adoption que ces jours-ci, on en voit sortir de toutes parts :
- des qui ne savent pas grand chose, mais aime bien occuper le terrain, malheureusement il y a même des pédiatres dans cette catégorie, on sait jamais si à force passer le cirage on pourra avoir un hochet on est d'accord sur tout !

- des gens qui connaissent une partie de l'adoption, mais qui ne se sont jamais occupés d'enfants adoptés au moment de leur arrivée. Et là, je pense à PLS et SM. Je les apprécie, j'aime bien m'entretenir avec eux, nous avons eu des combats communs comme dans l'affaire de Nancy. Mais là je ne sais pas à quoi ils jouent et je ne joue pas avec eux. Et ni l'un ni l'autre ne sont des spécialistes de l'enfant qui arrive, Pierre est plus un spécialiste de l'ado adopté en soucis, Sophie la grande spécialiste de l'accouchement sous X, et plus encore de l'accompagnement des mères qui accouchent sous X. Sur ce sujet, elle fait autorité, mais là on en est loin.

- des gens qui ont besoin de défendre leurs théories qui leur plaisent beaucoup : le post-trauma, les troubles de l'attachement et qui ne voient plus les enfants mais leur sujets d'études.

Moi je vais vous dire, ce que j'aimerai ce que je demande depuis longtemps, c'est du temps, avoir du temps pour ne pas dire non, pour recevoir les familles, avoir du temps pour écrire et partager mon expérience, parce que j'en suis à 1000 enfants adoptés vus à leur arrivée et à part Jean-Jacques, je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup en France (ou en Europe) qui l'ont cette expérience, c'est pour cela que je ne me tairai pas. Mais là le temps (même si j'en aurai besoin plus que jamais pour voir et suivre ces petits de Haiti), et bien je m'en fous et m'en contrefous, là on en est à sauver des vies... tout le reste cela s'appelle non assistance à personne en danger.


Petit rappel : qu'est ce que j'ai vu chez les enfants haitiens arrivés après le séisme : des enfants avec plus de problèmes médicaux que d'habitude, encore plus de gale, de teigne, de malnutrition, des choses qui se soignent, plus chamboulés, que d'habitude, mais pas tant que cela, un enfant adopté, je le dis souvent c'est un enfant chamboulé. L'adoption, encore plus l'adoption internationale c'est un changement de repère, l'enfant doit retrouver de nouvelles marques, la plupart le font bien si on les aide, si on aide leurs parents, si on les accompagne. C'est drôle ça ne s'est pas fait spontanément à Orly ? Incroyable non ?

Et puis, un point essentiel, ce qui m'a rassuré c'est que les enfants que j'ai vu 3 semaines après leur arrivée, allaient beaucoup mieux que ceux arrivés depuis seulement une semaine, qui allaient eux mêmes mieux que ceux arrivés la veille. Je ne minimise pas les souffrances de ces enfants, je ne dis pas que tout ira forcément bien avec le temps, mais je n'oublie pas leur capacité d'adaptation, leur désir de trouver leur place et les efforts de leurs parents.

Qu'est ce qui a été vu à Orly (je n'y étais pas, ni invité ni imposé, mais j'ai eu pas mal de témoignages) : des arrivées d'enfants adoptés presque classiques.

Presque parce que les traumatismes étaient plus importants chez ces enfants (le séisme, mais surtout l'insécurité, la famine qui a suivi, et les chamboulements qui ont été encore plus nombreux et encore plus rapides).

Presque parce qu'il y a eu sans doute des maladresses (trop de bras différents entre le départ de Haiti et les parents adoptifs), maladresses de parents adoptifs aussi, le chamboulements ont été nombreux et rapides pour eux aussi.

Presque parce que les gens qui les ont accueillis n'avaient pas cette expérience, une cellule psy d'urgence l'adoption c'est pas son job...

Presque parce qu'on sait qu'en Haiti, les facteurs de risque s'accumulent (même si la plupart des parents qui adoptent en Haiti sont des gens très bien, c'est un peu là que vont ceux qui ne pourraient adopter ailleurs, et ils ne feront pas forcément de mauvais parents), et puis les créches ne sont pas toujours exemplaires.

Presque parce que ces arrivées massives ont rendu plus visibles le phénomène. Les parents qui du passé vont table rase, il y en a. Les parents cata pour moi c'est 5% des parents adoptifs, si on ne voit qu'eux, c'est fastoche : je vous trouve facilement 5 familles, une équipe TV, un beau reportage et le lendemain il y a 1000000 de personnes dans la rue pour demander l'interdiction de l'adoption... mais des familles bio cata là aussi je peux en trouver !

Pour utiliser une métaphore, je compare ces arrivées à des accouchements, un accouchement (surtout avec la péridurale), c'est souvent très beau, mais en tant que pédiatre, je sais que cela peut être urgent, difficile et pas beau à voir, une naissance par forceps, ça fait peur, ça effraie. Le discours de certains, qui ont découvert cela (l'arrivée d'enfants adoptés mal préparés) c'est comme de dire après avoir vu un accouchement avec des forceps, il faut interdire le forceps c'est trop traumatisant pour le bébé, c'est vrai, mais sans forceps, le bébé serait mort !

Je n'ai pas fini de me battre pour les petits haïtiens, mon premier combat sera pour sauver des enfants qui sont attendus, pour essayer d'obtenir de nouveaux rapatriements dans de bonnes conditions, je ne suis pas vexé mais profondément triste. Je n'en oublie pas deux associations pour lesquels des billets étaient presque finis avant le séisme, d'autant plus que ces deux associations ont eu des positions particulièrement claires qui m'ont plu dans ce débat : Coeur Adoption La Voix des Adoptés. Ce sera pour plus tard.

90 commentaires:

Anonyme a dit…

MERCI!!
Catherine, maman de Suzana (tous les papiers sont à l'ambassade depuis plus de semaines) prise en otage par les autorités frabçaises et qui risque sa vie

Anonyme a dit…

Merci monsieur,

Merci de dire les choses vraies.
Merci de vous exprimer.
Notre combat actuellement est que nos enfants puissent vivre et ne finissent pas dans une fosse commune de Port au Prince, car ici en France certains auront décidés qu'il ne faut pas aller trop vite.
Nous ne serons peut être pas des parents parfait, mais qui dans ce monde peut se dire parent parfait, mais nous serons des parents qui donneront de l'amour à nos enfants, des parents qui leur donneront de la stabilité.

Alors oui merci pour ces mots

Hélène maman de Méloé, encore là-bas et pour combien de temps (sans jugement actuellement)

Anonyme a dit…

bonjour et merci de votre soutien,pour nous en ce qui nous concerne,il nous manque la dispense du president plus le jugement d'homologation.
je me trouvais à port au prince une semaine avant le séisme pour signer la comparution,j'ai rencontré mon petit garçon de 18 mois et j'ai passé 8 jours en sa compagnie à l'hotel ce fut un échange en émotion formidable.

je travaille depuis 27 ans en creche aupres d'enfants à bergerac

Anonyme a dit…

Hier soir, je voulais crier : Doc, dites leur ! Dites leur qu'ils font fausse route !!! Dites leur ce que vous nous avez dit lors de la consultation de notre bonhomme, un jour d'août 2008 : les ruptures sont parfois douloureuses, il y a des enfants "sidérés", rejetants, muets, anoréxiques lors des rencontres et puis il y a ces petits miracles de la vie, ces mêmes enfants qui vivent les syndromes de l'aéroport de Bogotha (pour lui c'était Pointe- à-Pitre), ces enfants qui rebondissent, aidés par des parents aimants et oui... compêtants.
Je n'ai pas eu besoin de le crier, vous l'avez fait. Merci ! Nous souhaitons de tout coeur que votre voix porte loin, bien plus loin que ces absurdités psychanalytiques.
Anne et Philippe, parents de Juliane et de Lilian (qui après avoir été muet, rejetant, toux nerveuse, vomissement, anorexique, etc... a connu le syndrome de l'aéroport de Pointe-à-Pitre et va très bien aujourd'hui !)

Brigitte & lilou a dit…

merci ! merci !
Fait du bien d'entendre des paroles de bon sens
Si ces 2 psy avaient assisté à ma rencontre avec Lilou (1 semaine de colère quasi non stop... ) ils m'auraient interdit de rentrer en France.... parce que je n'ai sans doute pas géré cela de main de maître...
et pourtant... au bout d'une semaine un soir elle a éclaté de rire et chanté maman maman... et les choses se sont enclenchées doucement après.. mais sûrement...
Brigitte dont la nièce est coincée à l'ambassade de Grance en Haïti

maman.elise a dit…

Merci pour votre soutien aux enfants d'Haïti et aux parents en souffrance....

Elise, maman d'Edline et Yann

Romi a dit…

Merci à vous,

Nous attendions tous avec impatience votre retour !!!

Je confirme ce que Bibi et Lilou ont vécu la 1ère semaine, pour avoir été ensemble en Haiti :-)

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi un tel blocage ? Est ce politique ? trop de noirs d'un coup sur le territoire français ?

Encore merci ...

Michèle, maman d'un bio et une adoptée en Haiti

Sabine a dit…

MERCI pour cet article !
Sabine & Denis (des adoptants en Haïti parce qu'ils l'ont bien voulu et non par dépit)

Anne a dit…

Simplement pour dire que votre colère est partagée. Merci de ne pas baisser les bras. Anne, maman de deux enfants adoptés au Mali.

Véro et Franck a dit…

Wouah!!!! Bravo!!!!!

Merci car des fois on doute!!! des fois on a l'impression que nous ne sommes pas forcément sur la bonne voie.
Ce qui se passe autour de Haïti, c'est si tendu, si dur.
Je pense beaucoup à tous ces enfants avec ou sans famille.

Marie et Philippe a dit…

Merci pour ce message, notre petite fille est toujours en HAITI et dans quelles conditions !!!

Nous sommes terriblement inquiets et mals déjà de n'avoir aucune nouvelles ! et en ce qui concerna l'état français ! des gens égoïstes et sans coeur qui ne connaissent rien à l'adoption.

Marie

Marion a dit…

Merci pour tous ces enfants ...
Une maman qui a aussi eu des débuts difficiles avec sa puce mais a aujourd'hui une fille épanouie

sylvie a dit…

Quelque part au fond de moi, j'attendais votre réaction. Elle est là et je vous en remercie.
J'espère que vous serez entendus et que nos enfants pourront bientôt être avec nous.
Du jour de l'apparentement, notre enfant est avec nous. Il entre dans notre coeur et notre vie. Nous l'attendons pendant de long mois et comme une famille qui attend son enfant bio, nous préparons son arrivée.
Aujourd'hui nos enfants sont en danger et si le gouvernement français ne mesure pas l'urgence qu'il y a à trouver une solution rapide à leur arrivée dans leur famille, nos enfants vont mourir !
Que faut--il faire, quelle action entreprendre pour faire bouger les choses ? Je me sens démunie !

Sylvie - Maman de Rose Lidia, là-bas sans le jugement d'homologation

Anonyme a dit…

Voilà, tout ce que nous avions sur le coeur est dit. Votre soutien nous met la larme à l'oeil et nous remet à l'ouvrage : sauver nos enfants qui ne sont pas morts du séisme dont personne n'était responsable, mais vont mourir à cause de décisions qui ne viennent pas... France, cher pays de mon enfance, qu'es-tu devenue ? De quoi tes dirigeants ont-ils peur ? D'être tout simplement humains ? De prendre un risque ? D'être partenaires de la Vie et de l'Espoir ? Nous attendons celui qui agira enfin. Il sera un Homme, tout simplement.

Raffaella Merven a dit…

Merci beaucoup pour ce cri du coeur et du bon sens que je partage entièrement.
Raffaella, Maman de deux timoun de Haïti arrivés l'année dernière

Anonyme a dit…

Merci Monsieur,
Merci pour votre lettre si belle et vraie.
Que dieu fasse qu'elle soit lue et entendue pour tous nos enfants prisonniers tout là-bas.
Christine maman d'un petit garçons encore là-bas malgré le jugement homologué....

Anonyme a dit…

Merci Monsieur,
Merci pour votre lettre si belle et vraie.
Que dieu fasse qu'elle soit lue et entendue pour tous nos enfants prisonniers tout là-bas.
Christine maman d'un petit garçons encore là-bas malgré le jugement homologué....

Anonyme a dit…

Tout simplement merci !
Anne

timounette a dit…

Quel beau cri du coeur et de la raison !!!!!!
Merci !
Le gouvernement avait pour une fois réagi vite et permis à des enfants de rejoindre leur famille. Et patatra.....
En 2004 lors du départ d'Aristide, nous n'avions pas obtenu ce rapatriement d'urgence. Et ma fille avait failli y passer (bronchite ashmatique et pas de possibilité de sortir des orphelinat sous peine de se faire tuer)...
Alors je suis de tout coeur avec les parents en attente actuellement. L'angoisse est énorme pour vous, et l'état ne vous aide pas.
On pourrait aussi dénoncer l'accueil des parents à l'ambassade, mais c'est un autre sujet....
Battez vous, battons nous pour ces enfants qui ne demandent qu'à vivre comme tous les enfants avec des parents aimants et en sécurité.
Et comme le dit Brigitte, l'arrivée n'est pas toujours rose mais cela vaut la peine de se battre : 2 enfants, 2 histoires différentes, 2 réactions différentes mais pas faciles au départ.

Sandrine Maman de 2 enfants nés en Haïti
http://timounette.canalblog.com

pathéo a dit…

Merci Doc de ce magnifique pamphlet !
Si seulement quelqu'un d'intelligent se trouvait en haut de l'échelle au gouvernement...
Doc, vous êtes génial
un grand merci !
Patricia maman de Théo et Sara

Nath25 a dit…

Merci, merci!!
Pour ce message vrai, pour ce coup de gueule.
Ma fille Angela a été "rapatriée" il y a 3 semaines, et elle ne me semble pas plus traumatisée par cette évacuation que par tout ce qu'elle a vécu avant en Haïti.
Mais vous pourrez le constater dans quelques jours en consultation.
J'espère que votre parole sera entendue là-haut et qu'enfin tous les enfants rejoindre leurs familles.
Nathalie

VIRGINIE a dit…

Enfin, vous êtes revenu, les vacances vous ont fait du bien (!) voilà le Doc qu'on connaît, qu'on apprécie.
Merci.
Virginie

Romi a dit…

re-
la question que je me poser depuis le début c'est :

Pourquoi ??
l'ingérence humanitaire si chere à Mr Kouchner est elle une utopie ??? Mr Kouchner ne croit il pas à ce qu'il dit depuis tant d'années ??
Serait il un pantin ?

Véronique a dit…

Merci Doc de ce message sorti du fond du coeur.
Ls enfants ont besoin de vous, de nous tous pour les aider à sortir de là.
Véronique alias Doc Véro, qui se sent bien impuissante ur ce coup-là.

Anonyme a dit…

Merci, Mr de Mauléon

Je ne suis pas directement concernée par un enfant en attente en Haiti.

Je le suis de coeur et de raison et parcours régulièrement tous les messages des parents en attente.

Ma naiveté (encore à 65 ans!!!) fait que jamais je n'aurais pensé cet arret.

Je n'ai pas de mots, cela profite à qui? Vous avez émis quelques pistes , je les pense hélas fondées.

Nous ne pouvons que relayer les témoignages compétents et intelligents comme le votre.
C'est peu mais...
Merci pour les petits d'Haiti et bien sur pour tous ceux du monde que vous aidéz.
MJ
maman de 2 (grands) enfants adoptés , responsable pendant 18 ans au sein d'une OAA , et avec quelques modestes compétences sur l'éducation des ENFANTS et qui ne sait pas quoi faire.

Béatrice et François parents de Léandre a dit…

Merci pour ce coup de gueule et ce triste état des lieux...
ça fait du bien de lire une prise de position comme la vôtre.

Nous espérons qu'une solution va être trouvée rapidement car si tous les enfants avec jugement n'ont pas été accompagnés en France et ce malgré la promesse de l'état, on a peur pour tous les autres enfants...
L'ambassade de France en HAITI ne comprend pas que ça bloque en France métropolitaine et ils sont désemparés...
Notre combat actuel pour la survie de nos enfants:
surtout ne pas tomber dans l'oubli...et pourtant on est déjà dans l'ombre...

ISA a dit…

Merci Monsieur,
Oui, merci. Que votre voix puisse peser, être entendue, être écoutée et prise en considération. J'ai tellement peur pour tous ces enfants. Ils "vont crever", c'est bien de cela qu'il s'agit. Alors merci pour eux, pour leurs parents, pour leurs familles, pour leurs amis, et pour le peuple haïtien, tous abandonnés aujourd'hui par les autorités de notre pays...
Isa maman d'Antoinette, née à Port au Prince et arrivée en avril 2007.

Alexandre et Katell a dit…

Merci merci....
Mon petit garçon m'attend depuis 1 mois au Vietnam, pour de nombreux mois encore.... et depuis je tremble, parce que je ne suis pas à côté de lui...
Courage à vous qui attendez en haïti...

Anonyme a dit…

face à beaucoup de trés belles actions, deux idées, deux idées simples mais cruelles :

1/ est il nécessaire de s'approprier pour aider ? -sous entendu le même investissement financier ne serait il pas autrement plus efficace et autrement plus éthiquement supportable s'il était accordé aux ayant droits de l'enfant qui demeurerait "in situ", c'est à dire avec les siens (frères et soeurs, parents proches ....)

2/ si je vais acheter des carottes au marché, j'encourage, et même j'induis de manière obligatoire la producion de carottes.
Seule une évidente mauvaise foi pourrait permettre de nier que l'"adoption internationale", notamment telle qu'elle se pratique à Haïti participe à l'induction de la perpetuation des abandons ou, pire, des mises sur le marché d'enfants.

Trés respectueusement à vous.

Seguettes et cie a dit…

Merci d'écrire ce que je n'ai lu nulle part ailleurs. Je n'ai entendu aucun média parler de l'arrêt des rapatriements.
Une fois encore la politique et l'adoption ne font pas bon ménage en France ... c'est d'autant plus triste que ceux qui en souffrent ne sont pas ceux qui font de la politique mais ceux qui vivent l'adoption dans leur quotidien.

Merci de cette parole si libre et que l'on entend si peu.

Amélie
Maman de deux princesses dont une une adoptée en Chine, il y a un an.
http://seguettesetcie.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Bravo Monsieur,
Heureusement que sur cette terre il y a des gens censés et surtout humain !!! J'espère que les autorités vont vite ouvrir les yeux, moi ça me crève le ventre de savoir des enfants là bas en souffrance !!!! Battez vous !!!
Rose (nathan adopté au viet nam sept 2008)

Anonyme a dit…

Monsieur ou madame l'anonyme du 22-02 à 02:38,
Votre bien-pensance vous permet sans doute d'avoir une conscience sans tâches et sans reproches. C'est bien pour vous. Je me permettrai simplement de vous demander de garder cette belle conscience pour vous, et d'en profiter pleinement bien au chaud dans votre salon, devant votre télé qui montre de belles images d'Haïti dévastée. Merci de nous épargner vos beaux discours plein de reproches... Plein de gens pensent comme vous, pourquoi ne pas leur réserver votre pensée unique made in TF1 ?
Merci de nous épargner la comparaison de nos enfants avec des carottes.
Anne maman de Juliane et de Lilian qui nous ont adoptés bien avant le séïsme. Nous avons attendu le deuxième 19 mois et demi, c'est long comme délai de livraison pour des carottes...

Brigitte & lilou a dit…

à anonyme coourageux de 02:38 sans signature ....
Etes-vous vous même passé à l'action ? Pris un bon moyen de contraception, calculé combien vous auraient coûté vos 2 gamins et reversé cette belle somme à des nécessiteux en France ? Puis parrainé des enfants de l'Adass non adoptables et il y en a ..
Et bravo pour la comparaison de l'adoption à un acte d'achat au marché...
Brigitte

DINGDONGCY a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Christelle a dit…

bravo pour vos écrits de professionnel et d'homme de coeur;si seulement les médias dirigeaient leurs caméras et micros vers vous pour avoir enfin un avis pertinent sur ce sujet;
Toute mon admiration pour vous
denis et christelle,parents de NAOMI

DINGDONGCY a dit…

Bonjour et Merci,

Je viens d'envoyé l'adresse de votre blog au Dr De Gentile à l' Hopital d' Angers, notre fils étant son patient et nous devons le revoir Mercredi.
Si vous pouviez appuyer mon Mail de demande de témoignage voici son adresse:
ludegentile@chu-angers.fr

Nous nous avons témoigné à notre OAA qui doit faire le nécessaire après avoir recueilli assez de témoignages de parents ayant la chance d'avoir leur enfant avec eux.

Cordialement
Une famille baignant de le bonheur depuis le 26 janvier mais qui pense énormement à tous les timouns encore là bas.

22 février 2010 03:20

lusol64 a dit…

Votre article est excellent. Il est un mélange de "tripes" et de "terrain". C'est
par conséquent un témoignage fort ET éclairé.

N'en déplaise à ceux qui comparent en effet les enfants à des carottes et les adoptants à des consommateurs de carottes(dans les commentaires)... cette simple comparaison est implacable:
son auteur a une représentation de l'adoption, du monde et SURTOUT de l'enfant qui est édifiante...

L'abandon a des causes bien plus multiples que la simple raison financière. Et c'est vraiment méconnaître le sujet que de se baser sur ce seul exemple.

Par ailleurs je défie quiconque de démontrer les relations de causes à effet entre le nombre d'abandons et le nombre d'adoptions! C'est du grand n'importe quoi!
la Luciole

Anonyme a dit…

MERCI !!!
merci Monsieur d'ecrire si bien ce que je ressens , ce que je vie tous les jours. vous avez les mots justes!!! j'aimerais tant que les autorités de notre pays vous entendent.......
Patricia maman tres en colère de Noé 6 ans arrivé il y a 2 ans d'Haiti et de Marceau la bas sans jugement... et qui va arriver à la maison quand?? et dans quel état!!!

Servanne, a dit…

Merci Docteur de cer soutien. je vous avais écrit le lendemain du séisme, le 13 ou 14 janvier, aujourd'hui, plus que jamais et tout autant qu'au début, nous avopns besoin de votre mobilisation pour nous soutenir dans ces qualités de parents que nous avons, autant que tous et en toute humilité, auprès de nos enfants que nous accompagnons justement et sereinement dans la vie,
Servanne, Juan et leurs filles Laura et Romane (6 ans et 3 ans, adoptées en 2004 et en 2007 en Colombie) et qui attendent Diégo, 14 mois, à Notre Dame de la Nativité en Ayiti (jugement ok, en attente de l'homologation de la nouvelle doyenne)
Rendez vous pour département limitrophe du 78 dans le COCA de l'hopital mignot avec le dr de truchis, le vendredi 12 mars à 19h à Mignot pour réunion parents adoptants, en attente ou ayant adopté, avec pédopsy

Mon blog :
http://servannetimouns.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci à vous pour ce texte criant de vérité. Votre soutien appaise notre douleur.
Isabelle, Maman de Manon 4 ans et demi en Haîti

Anonyme a dit…

Wouaaa, voila quelqu'un qui dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas sans savoir l'exprimer...
Vraiment j'espère de coeur que ces enfants vont sortir avant d'avoir d'autres sequelles physiques et mentales âmplifier par les cerveaux lents de notre patrie...
Je suis maman d'un petit haitien qui aura 4 ans bientot, et j'ai le coeur qui se sert surtout lorsque je vois des petits haitiens qui lui ressemble ; je me dit que ç'aurait pu etre lui, au milieu de cette catastrophe, j'ai donc une grande chance de pouvoir le serrer dans mes bras, et je pense tous les jours aux familles qui attendent.
Puis ensuite....
Les autres enfants qui n'ont plus de familles, et qui pourront etre proposés à l'adoption....les fera t'on attendre et attendre et attendre pour qu'ils sortent de vce chaos ? Au vu de la situation actuelle, je suis pessimiste !!!!
Les décisions des hauts fonctionnaires me feront ils changer d'avis ???
L'avenir me le dira !!!!

Anonyme a dit…

MERCI !!!
que cela fait du bien beaucoup de bon sens
que je suis contente de vous avoir lu...
Nous sommes en attente de notre petite fille qui est évacuable avec tout les dossier en règle mais le gouvernement en a décidé autrement ! je m'arrête là car je risque d'être incontrolable dans mes propos
continuer et merci encore

Anonyme a dit…

Bonjour,

Mais que font les médias ?

cléclé a dit…

cher taote,

juste merci, votre papier est celui que nous tous attendions
nana
Claire(maman de Jeanne-Tea presque 3 ans, et qui part bientôt chercher son frère ou sa soeur...)

Anonyme a dit…

mercipour tous ces enfants et parents en devenir....
je voudrais aussi que l'on pense à tous ces parents qui se réjouissait d'un apparentement et qui ne verront jamais leur petit près d'eux.... on semble les oublier......
Amélie
heureuse maman mais qui ne cesse de penser à tout ce monde meutri

Cyrille a dit…

Bravo pour ce témoignage de quelqu'un qui sait de quoi il parle ...
Moi-même en procédure d'adoption au Cambodge pays au combien diabolisé par notre gouvernement.
Je ne suis pas un professionnel de l'adoption, on me dit qu'il n'y a rien de pire que le déracinement des enfants ... mais quand je vois tous ces sourires d'orphelins adoptés par des couples Français ... j'ai juste un peu de mal à digérer l'info que notre gouvernement souhaite nous faire passer.

Pour Haïti, j'espère que les couples qui ont eu la chance de retrouver leur enfant vont se mobiliser et vont démontrer que tout ça n'est que foutaise !

Anonyme a dit…

Quel bonheur de lire votre article après avoir lu et entendu tant de propos négatifs. Merci pour votre engagement.

Sophie Maman d'un petit garçon arrivé en Mars 2009

Anonyme a dit…

MERCI Monsieur de dire ces vérités
qui sont passées sous silence. Notre fils est décédé dans le seisme, nous continuons à nous battre pour les enfants là bas, pour la crêche et le peuple Haitien.
Encore Merci

Christophe, Véronique et leur Ange

pascale a dit…

merci docteur
c est tellement vrai
pascale maman de chloé arrivee en 2006

Sylvie la Grande Bretonne a dit…

pour le coup, cette fois, c'est moi qui dit 'bravo', sans retenue et sans arrière pensées !

merci Doc !!
Sylvie et Iris, tres en colère

Anonyme a dit…

bonjour

enfin un peu de vrai dans ce meli melo journalistique ou adoption en haiti est considere comme suspecte
le tout relaye en renfort mediatique par l unicef et notre gouvernement
un amalgame epouvantable...
ou est l interet superieur de l enfant ??question a Kouchner qui sous ses lambris dorés de l elysée s autorise à penser en les laissant crever dans un pays exangue de tout ou le gouvernement
déjà inexistant avant, se fiche pas mal du sort de ces pauvres gamins et encaisse les millions de dollars de l aide internationale sans que aucune creche n ait recu
quoique ce soit ni nourriture ni argent
pas plus que la population d ailleurs
ce qui se passe est une honte et la France ne deroge pas à son exception habituelle...pourquoi faire comme les USA le Canada ou les Pays bas qui rappatrient leurs enfants quelque soit l avancement des dossiers ...exception bien francaise...
laisser les autorités Haitiennes souveraines ...quelles autorités???
le gouvernement Préval n en a plus pour longtemps et c est le chaos politique...la corruption reprendra plus vite que les rapatriements des enfants...
Meltem maman d une petite Haitienne
et en attente d un hypothetique rappatriement de sa petite soeur restée en Haiti

Catherine a dit…

Merci merci merci !!! pour ça, merci pour ma fille, 19 mois et avec un jugement ! Merci pour tous ces enfants qui doivent être rapatriés en urgence.
Catherine, maman de Nadège, soeur de Brigitte, tante de Lilou (en France depuis 4 ans)

Paul's Blog a dit…

Mauruuru!
Nous avons adopté Louise Purea à Tahiti il y a 18 ans, Paul à Madagascar, il y a 14 ans, Jules et Alice à Mada aussi, cela va faire 10 ans, et voici que par le vol du 4 février sont arrivées nos petites haitiennes, Adèle, 3ans et Violette, 10 mois. Eh bien, elles ne me semblent ni plus ni moins traumatisées que lorsque leurs frères et soeurs sont arrivés. Nous, les parents, en revanche, on a sacrément accusé le coup: cette attente insuportable, l'angoisse de savoir si elles allaient survivre à ce séisme, le manque total de communication de la part de nos dirigeants....et encore maintenant, comme un sentiment de culpabilité à l'égard des familles dont les timouns sont encore toulaba....
La décision de suspendre les évacuations est inique et faite pour de mauvaises raisons. Les enfants sont bouleversés à l'arrivée, soit. Cela ne préjuge en rien du "succès" ultérieur de l'adoption, de la qualité du lien. En revanche, laisser languir les parents dans l'angoisse n'est certainement pas le meilleur moyen de faire en sorte que la relation s'établisse sereinement. Enfin, je ne suis pas psy. Juste maman.

enaile a dit…

Un immense MERCI!!! merci d'exprimer si bien ce que je pense, ressens, merci pour ce coup de gueule, pour remettre les choses a leur place..... Merci pour tous ces enfants dont nos autorites visiblement se foutent..... et qui risquent d'y rester!!!..... Merci pour tous ces parents qui ne savent plus comment reagir tant les coups s'abattent sur eux de toutes parts..... Puissiez vous etre entendu!!!!!....
Eliane, maman d'une petite fille adoptee en Haiti en 2006, et qui souffre aussi pour tous ces enfants et leurs familles.....

Anonyme a dit…

Merci Docteur.
Merci pour ce témoignage et cette prise de position tant attendus.
Merci d'être aux côtés des enfants tout là-bas, de leurs parents ici et de tous ceux qui n'ont pas l'intention de les abandonner.
Que vos propos soient entendus et enfin pris en compte.
Témoignez, témoignez encore, encore plus fort...

Elisa et Steph, parents de Roseline, 8 ans née en Haïti et arrivée en 2008.

Anonyme a dit…

Merci de dire tout haut ce que nous pensons et ressentons tous, nous parents adoptifs français qui sommes encore si souvent stigmatisés par les médias français comme des "voleurs" d'enfant...
Heureusement que vous êtes là, Docteur, pour faire entendre nos voix et aller à contre courant de la pensée dominante en matière d'adoption internationale en France.
Continuez ce que vous faites, nous vous en serons toujours tellement reconnaissants...
Virginie, maman d'une princesse de Chine de 3 ans

Misou a dit…

Bravo pour votre article, qui devrait avoir d'autant plus de poids que vous, vous recevez en consultation ces enfants arrivés d'Haiti récemment, et que vous avez soutenu les actions précédentes de nos autorités (rapatriements). Espérons donc qu'en tant que membre du CSA et spécialiste du suivi des enfants adoptés vous serez écoutés en haut lieu.

Christèle a dit…

Voilà 41 jours que l’angoisse coule dans nos veines. La peur omniprésente pour notre fille de 5 mois, abandonnée par ses parents biologiques et à présent par notre gouvernement sans que nous puissions faire quoique ce soit pour la secourir.

« Notre incapacité à te venir en aide ma fille ne devait pas être suffisante mais faillait-il encore jeter le doute sur la légalité de notre procédure d’adoption et puis enfin sur nos capacités parentales. Beau travail de sape ! Parents dangereux en puissance, susceptibles d’attenter à la « sécurité physique, psychologique et juridique » des enfants… La boucle est bouclée et le tableau de ta famille de cœur ne pouvait pas être plus sombre.

Serions-nous réellement une menace pour toi ma fille ? Dans le doute, il est préférable de te laisser avoir faim, froid et exposée aux épidémies sévissant à Port-au-Prince.

Tant pis pour toi ma fille si tu n’as pas trouvé d’autres parents que nous. Tu aurais dû être adoptée par un couple américain, canadien, suisse, belge…enfin qu’importe mais surtout pas français ! Tu serais aujourd’hui à l’abri, au chaud, nourrie et bercée par des bras peut-être malhabiles mais ne demandant qu’à apprendre.

Pourtant Dieu sait que nous t’attendons. Nous, français moyens, sans notoriété ni appui politique, nous qui nous nous sommes pliés aux enquêtes sociales et psychologiques. Nous qui avons ouvert notre maison aux représentants de notre gouvernement, les mêmes qui nous ont donné hier leur agrément pour t’adopter et qui nous disent aujourd’hui que ta « sécurité » prime sur ta vie.

Mais dans ce chaos, et pour la première fois, j’entends une voix qui porte, celle du Professeur Moleon qui partage notre révolte. Le Professeur Moleon qui nous rassure en nous disant, non tout cela n’est pas normal, oui il faut continuer à vous battre et oui vous pouvez être de bons parents, aimants et sécurisants pour votre fille.

Alors pour tout cela Professeur merci. Merci d’être à nos côtés, Merci de comprendre notre souffrance et surtout Merci de comprendre celle de notre fille ».

Christèle en attente de sa fille

cerisette a dit…

Merci pour ce coup de gueule. Nous étions nombreux à l'attendre et vous ne nous avez pas déçus. Je suis toujours en attente de Salomé (Lidia), survivante de la crèche Notre dame de la Nativité. Tout comme Servanne, ma directrice a retrouvé le jugement mais il n'est pas homologué. La Doyenne des Juges a de multiples tâches à accomplir et n'a pas encore eu le temps de signer nos jugements.
J'ai souri en lisant les articles de vos confrères "espions" car si ma rencontre de novembre avec ma fille avait été faite sous leurs yeux, j'aurais été recalée. Salomé (Lidia) est restée agrippée à sa chaise puis après des chants et des sourires, elle a compris pourquoi j'étais là et elle m'a frappée, m'a mordue et a tenté de me fuir. Il m'a fallu une bonne demie-heure pour la rassurer. Après notre premier repas pris en commun, elle s'est lovée contre moi et s'est endormie en posant ses pieds sur mes genoux et ses mains contre ma poitrine. J'ai encore le souvenir bouleversant de ce contact apaisé sur ma peau.
Comme tous les parents en attente, j'ai hâte de la serrer sur mon coeur et de la voir me décocher à nouveau son sourire si émouvant.
Sabine, en attente de Salomé (Lidia), l'une de vos futures patientes

DKW a dit…

il me faut arriver à l'âge de 69 ans pour avoir honte d'être Française, la France Terre d'accueil, on en est bien loin, notre gouvernement va t'il longtemps continuer ses bêtises hélas très graves où bien attend il la veille des élections pour faire un coup médiatique, tous les procédés sont bons , en attendant ces pauvres enfants souffrent et sont exposés à tous les dangers et notre président ne fait rien ou alors il dit qu'il n'y a pas de danger, Haïti n'est plus dans l'urgence il a vu cela du haut de son hélicoptère si seulement la première dame de France pouvait faire quelque chose pour reprendre les rapatriements de ces pauvres petits qui connaissent déja leurs parents adoptifs et qui les ont déja vu et pour certains ont passé quelques jours avec eux, les parents ont eu leurs visas à ce moment là ( septembre 2009), alors pourquoi ne pas les autoriser à aller les chercher eux mêmes je connais bien des parents qui sont prêts à le faire; attendre encore c'est une non assistance à personnes en danger Luciennelea

Valérie a dit…

Merci pour vos écrits et votre aide dans ces moments difficiles ; si seulement tous les médecins, psys, spécialistes de l'adoption ou pas pouvaient penser comme vous, le monde irait mieux.
Mais nos politiques en ont décidé autrement aujourd'hui ; l'"urgence" des rapatriements n'est plus d'actualité !!! quelle aberration ! il faut espérer que les enfants en vie aujourd'hui le seront encore quand on aura le feu vert. C'est du grand n'importe quoi.
Valérie et Arnaud qui attendent leur petit bout tout là bas.

Anonyme a dit…

Merci, Docteur ... c'est un plaisir de vous lire une nouvelle fois !
Votre parole est juste pour les enfants et pour nous les parents en attente, et par les temps qui courrent, ça fait du bien ... :-)

Hélèn, maman de Jerry 8 mois à GLA

yolande a dit…

Bravo et merci pour les enfants et les parents qui attendent. Mon fils arrivé en décembre a passé des heures à hurler, me frapper et me mordre, deux mois après il n'est plus rien de tout ça!Merci de votre soutien.
Yolande

Anonyme a dit…

Merci merci, enfin un peu de compréhension et d'humanité pour nos enfants et pour nous....parents par adoption en Haiti. J'ai l'impression avec tous ces commentaires dans les médias, que le lien par adoption est attaqué, jugé....remis en question, comme si on n'était pas de vrais parents. Merci donc pour vos propos francs et clairs, ça fait du bien. Non, mais qu'ont tous vos collègues, tous ces spécialistes opportunistes,ces psy qui savent tout d'un coup mieux que les autres, où sont ils au quotidien, lorsque les familles ont besoin d'aide ??
Je suis écoeurée, découragée par ce manque d'humanité alors vous lire me fait du bien !!!!!
Christine, maman de Stevens ici depuis 2 ans et demi, et de Jhaninia là bas, en Haiti, sans jusgement encore, elle est restée 3 jours sous les décombres, combien
de temps doit elle encore restée là bas ?????
En plus d'être maman par adoption, en plus d'être haitienne de coeur maintenant, je suis aussi psychologue et révoltée......
C

Famille Bonneaud a dit…

Merci pour ce post si beau et si juste.
Comment peut-on faire pour vous aider à porter votre parole au plus haut niveau ? Comment peut-on aider les parents adoptants et leurs enfants encore séparés ?
Peut-on "profiter" des élections régionales pour faire changer les choses ?...
Patricia, maman de 2 petites filles made in China pour qui les premiers jours n'ont pas toujours été faciles (heureusement que Kouchner et ses équipes n'étaient pas là...!!)

Brigitte & lilou a dit…

les parents vont devenir fous... après l'annonce de l'arrêt des rapatriements, l'annonce officielle aujourd'hui de la MAE par téléphone à chacun des parents dont le dossier est à l'ambassade de France en Haïti. qu'ils pourraient aller chercher leurs enfants avec un sauf conduit... contre annonce ce soir par mail de la part de la MAE, l'Etat Haïtien veut que ces enfants aient un passeport... donc autant dire que ça va prendre un certain temps;;
La solution serait que la France reprenne les rapatriements, mais ça je n'y crois pas.......
Brigitte découragée fatiguée dégoutée

Anonyme a dit…

merci à vous, docteur ! ce sont des mots justes, des mots qui font du bien, enfin ... qu'ils résonnent le plus possible dans l'espace médiatique singulièrement encombré, en ce moment, par les amalgames et les fausses bonnes intentions. On compte sur vous pour vous faire entendre !
Bien sincèrement
Blandine

Nini a dit…

Merci Merci et encore Merci pour votre billet doux. Enfin des mots qui parlent "vrai". Marre d'entendre autant de conneries à la TV, marre de lire des articles bourrés d'amalgames, marre de découvrir avec dégoût les commentaires ou plutôt les vomissures d'immondes compatriotes anti-tout, marre d'avoir à faire à des dirigeants inhumains et irresponsables !
Marre mais malgré tout en combat permanent depuis le 12 janvier dernier pour que les enfants en cours d'adoption en Haïti soient tous rapatriés. Tous et y compris notre petite puce de 8 mois bloquée dans le chaos.
J'espère qu'il ne sera pas trop tard ! J'espère que rien ne lui arrivera ! J'espère que votre confrère Jean-Jacques pourra la recevoir bientôt dans sa consultation ! J'espère...
Et pourtant son dossier a atteint le stade, tant attendu il y a quelques semaines en arrière, de l'Ambassade ! Ce stade qui, il y a quelques semaines encore, offrait à nos enfants le "droit" au rapatriement !!! Le "droit" le plus élémentaire, celui de VIVRE ! Aujourd'hui nos politiques s'octroient le droit de vie ou de mort sur ces enfants. J'espère que nos "Dieux tout puissants" retrouveront vite la raison et n'auront pas sur la conscience la mort, ne serait-ce que d'un seul de nos enfants !!!
Véronique énervée, exédée, à bout mais debout pour son petit bout de choux toulabalaba.

Laure So a dit…

Merci monsieur,
Puisse vos paroles etre entendu a l'heure ou j'ecris je ne sais pas si demain matin je confirme mes billets (le SAI nous confirme que l'état Haitien nous laissera partir avec nos enfants, les haitiens eu nous disent qu'il faut attendre le passeport et le visa ???)
Laure Sophie maman d'hannah,dossier complet posé le 29 janvier a l'ambassade et membre du club tres fermé des 120 oubliés de l'etat

Julie a dit…

Enfin un texte qui fait plaisir à lire...merci!
Encouragement pour notre combat...découragement suite à l'incohérence voir l'absurdité des dernières décisions françaises...
Fonctionnaire moi-même, je sais quel est l'impact de la règle "moins je fais de vagues mieux je me porte" dans toute prise de décision de la hiérarchie... mais là on parle de vies humaines à sauver maintenant !!!
Au fait Monsieur l'Ambassadeur français en Haïti, il y a des choses à défendre plus importantes que sa carrière !!
Faudra-t-il malheureusement attendre un peu de sensationnel pour que le gouvernement français change de position (une autre catastrophe naturelle, des dizaines d'enfants en cours d'adoption morts suite à une épidémie, un couple de parents adoptants tués sur place,...)???
Est-ce du cynisme ou simplement du réalisme ????
Je repense souvent à cette maman rencontrée à Marseille lors de la manif. de janvier qui avait perdu son petit suite au séisme mais qui était quand même venue nous soutenir pour le rapatriement des autres enfants...rien que par respect pour ces familles endeuillées le gouvernement devrait agir efficacement pour mettre à l'abri nos enfants encore vivants. TIC TAC TIC TAC TIC TAC .... jusqu'à quand ?
Bon courage à tous
Julie, maman d'un petit bout encore là-bas

Sophie a dit…

Rien ne nous sera épargné : Lors d'une visite "surprise" de l'UNICEF dans l'orphelinat où ma fille nous attend depuis plus d'un an, une représentante a contesté le fait que nos 13 enfants (eh oui, il n'en reste plus que 13, les autres étant partis retrouver leurs parents au Luxembourg, au Canada, aux USA...) étaient bien là avant le séisme! la directrice de l'orphelinat craint même maintenant que l'UNICEF vienne arracher nos enfants de l'orphelinat où ils sont depuis longtemps, et où ils ont leurs repères de lieux, de personnes (nourrices, bénévoles, etc..). C'est impensable! Je ne peux croire que des défenseurs des droits de l'enfant puissent faire une chose pareille! Comment se fait-il que, malgré toutes les preuves que nous avons apportées au Quai d'Orsay (attestation d'adoptabilité, attestation d'apparentement etc...), un tel dysfonctionnement soit possible et puisse entraîner un problème aussi grave que celui-ci : Je n'ose imaginer la douleur de nos enfants si soudain on les retirait de leur crèche pour les mettre... sous une tente, au milieu de personnes inconnues!
Nous souffrons déjà tellement de la situation! Il n'est plus possible de subir chaque jour de nouvelles humiliations, de nouveaux changements, de nouveaux drames! Les psys parlent des traumatismes liés à un déracinement trop rapide (mais trop rapide par rapport à quoi???). Et ce que par laxisme, conflits d'intérêt, conflits de pouvoir... le gouvernement français par son inaction leur fait subir depuis plus d'un mois, ce n'est pas une accumulation de traumatismes?

En mai prochain, notre fille aura vécu 2 ans dans un orphelinat! N'est-ce pas assez? Deux ans des premières années de sa vie! Deux ans où elle n'a pas une maman pour lui faire un petit câlin le soir quand elle s'endort! Deux ans où elle n'a pas un papa qui l'emmène faire du vélo à petites roues sur les chemins! Deux ans pendant lesquels il n'y a pas toujours quelqu'un de disponible qui puisse la consoler quand elle est tombée et s'est fait mal! Deux ans où personne la nuit ne peut la rassurer quand elle a fait un cauchemar! Deux ans pendant lesquels personne ne lui a jamais dit "je t'aime, mon bébé"!
Qui va lui rendre ces deux années : l'Unicef? Le Ministère des Affaires Etrangères? Le gouvernement français?
Ce n'est pas juste!

Sophie

Sylvaine a dit…

Merci Docteur!
Puissiez-vous faire entendre votre voix à travers les boules quiès et le mépris de nos gouvernants. Ce soir encore, nous avons pu assister à une honteuse mascarade. Un feu vert, puis rouge, des parents à qui on affirme qu'ils peuvent partir, pour mieux les enfoncer dans leur détresse quelques heures plus tard!?... Finalement non, ne partez pas... mais peut-être que... demain... sait-on jamais! Honteux manège!!!
Merci Docteur... et continuez à leur dire, vous qui savez, vous qui les connaissez, que la seule chose qui puisse sauver ces enfants, c'est d'être dans les bras de leurs parents...
Sylvaine

Caroline a dit…

Il est formidable votre message et ça fait un bien vous de le lire. Merci!
Caroline, qui a adopté un petit Kazakh tout fragile au départ qui est aujourd'hui rond et beau comme un lutteur. Les journalistes et autres sous estiment ô combien le pouvoir de l'amour.

framboise a dit…

Le nombre de commentaire montre à quel point les parents attendaient cette prise de position...
Et c'est vrai qu'elle nous fait du bien !!
Et si seulement ça pouvait être efficace pour nos petits là-bas...Au moins ça nous donne de la force pour continuer à nous battre pour eux

Framboise, maman bonheur de Marilou (2ans1/2, Chine) et maman inquiète d' Achille (6 mois, toulaba en Ayiti)

Anonyme a dit…

Bravo, Bravo!!!! Ouah, que c'est bien dit...si seulement votre discours pouvait être entendu par notre gouvernement!! Je n'ai aucun lien avec Haiti mais je suis maman de 2 garçons adoptés au Vietnam et qui sait combien l'attente de son enfant est dure alors là, je n'imagine même pas le cauchemar que vivent tous ces parents!!!

Que font nos politiques, eux qui ont leurs enfants bien au chaud...

Je suis de tout coeur avec vous!!! Courage.

Catherine

Jean-Louis Barea a dit…

Merci pour votre engagement !

Vous avez vu ma fille Sédeline arrivée le 2 février à Orly. Nous faisons partie des parents adoptants en Haiti chanceux d'avoir pu récupérer notre enfant et l'avoir sorti d'une situation sanitaire difficile. Je suis entièrement d'accord avec vous, la situation actuelle de blocage engendré par quelques personnes "bien pensantes" qui trouvaient que le rapatriement des enfants se passait surement topr bien et sont venus foutre la merde en donnant des leçons sur l'adoption. Est-ce que ces personnes ont une expérience quelconque sur l'adoption, ont-ils eux mêmes adoptés ??? Continuons le combat pour le rapatriement rapide de tous les enfants en cours d'adoption en Haiti. J'ai via les blogs, via un forum du Foyer ou se trouvait ma fille, via une manifestation à Paris au Quai d'orsay....rencontré des parents adoptants trés inquiets pour leurs enfants et souvent désemparés et démunis face à cette campagne menée par certains "connards" qui se proclament spécialistes de l'adoption et veulent protéger les enfants en les laissant "crever" sur place. Merci à eux.

Jean-Louis

Valé a dit…

Merci !!!!!!!!
Valé, heureuse et chanceuse maman d'un timoun arrivé en septembre 2007

z e n c h a dit…

Et m e r c i aussi à Eric Besson pour ...

Les Haïtiens de France sans famille.

Malgré les promesses d’Eric Besson, le regroupement familial de victimes du séisme n’est pas facilité.

«L’ampleur et la gravité de la catastrophe naturelle en Haïti» l’avaient ému. Au surlendemain du séisme du 12 janvier, Eric Besson avait promis «un allégement des conditions du regroupement familial» et «des facilités accordées pour la délivrance des visas pour visites

Libération

carotimouns a dit…

Un grand merci pour ce message
En tant que parents adoptifs nous avons tant l'impressuion de n'être pas entendus pas compris et dans vos mots tout parait si simple
quel desastre que tant de gens de l'entendent pas ainsi
merci pour les enfants haïtiens et leurs familles en France
Que de souffrance inutile ....
Carole maman de 2 timouns haïtiens qui ont la chance eux d'être bien au chaud à la maison

tanbert a dit…

merci pour votre article
je voulais vous faire part de mon experience: avec mon epouse, nous devions aller chercher nore fils a port au prnce en fevrier ou mars mais nous n'avions pas prevu cette catastrophe du maudit 12 janvier 2010
Je me suis rendu sur place quelques jours plus tard en tant que soignant et j'ai pu me rendre a la creche ou etait notre fils pour me rendre compte de moi meme et evaluer les besoins dont ils avaient besoin
je vous confirme DE VISU que le pays est a genoux, la population est courageuse mais résignée
Ne croyez pas ce que les journeaux televisés d'etat vous ont montrés, c'etait pire et a la tele, vous n'aviez pas l'odeur de la mort dans le nez
a la creche de notre fils, aucune aide n'etait arrivee 6 jours apres ce que les Haitiens appelent "les evenements"
seul le systeme D leur a permis de survivre
Ensuite, les francais ont fait ce qu'ils ont pu avec leurs faibles moyens mais efficaces tout de meme
MAIS depuis que le petit Nicolas a fait son court passage mediatique,il faut savoir que les forces francaises deployees, sont devenues beaucoup plus faibles et ne parlons pas de leur moyens...
C'est les USA qui ont fourni une tente pour s'abriter des intemperies a la creche ou etait notre petit alors qu' aucun enfant adoptable aux USA ne s'y trouve
Merci a eux
N'en deplaise aux racistes anti americains, eux au moins font quelque chose
Dans notre malheur, notre fils est rentré pour passer entre 1000 bras, et vu par des incompetents a Orly qui depuis pensent qu'il ne faut pas les ramener
je rage
sachez que notre fils va tres bien,et à tous ceux qui veulent suspendre les evacuations:
Vous n'avez pas ete sur place, je vous prierai de vous taire au lieu de raconter tout sorte de betises qui ne feront que parlez les idiots (qui sont des electeurs, non?)
je ne demande pas une acceleration des adoption, il faut que tout soit fait dans les regles, c'est certain.
toutefois, l'admistration Haitienne est a genoux et l'urgence est telle qu'une evacuation est obligatoire car si un seul de nos timoun meurt, vous serez responsable , sortez de votre bureau climatisé et sauvez ces enfants qui je vous le confirme seront mieux dans une famille aimante et dans un pays securisé, ce qui n'est pas le cas a Haiti
autre chose, ne melange pas tout, public electeur, il ne s'agit pas de vol d'enfants, ces enfants etaient dans une procedure legale qui s'est arretee nette suite au seisme et que -par amagame televisuel-, on voudrait vous faire croire tout et son contraire
Quand on est pas au courant de tout, on ne se permet pas de juger, on se renseigne.
encore une chose, nore fils se porte bien, tres bien meme et psychologiquement aussi, n'en déplaise a tous ces pseudo professionnels de santé et on continue a se battre pour les autres
bon courage a tous

Gérard a dit…

Bonjour,
Gerard, en attente de Christina...
Me permettez-vous de vous citer sur mon site ?
http://ggpointdoc.fr
D'avance, merci.

Nanou a dit…

Si seulement votre bon sens pouvait contaminer nos élus ..... Merci de vous être exprimé de façon aussi claire.

Muriel a dit…

Merci de dire enfin des vérités J ai participé a une manifestation pour les enfants d haiti a Marseille vu l angoisse des parents en attente de leurs enfants et comme eux j ai esperé que TOUS les enfants seraient rapatriés dans l urgence mais bon notre gouvernement et tout ses imbéciles qui ne comprennent rien qui ne savent pas comme on aime nos enfants des qu on nous avons cette enorme chance de nous les voir attribués J ai honte d etre française en pensant que l on va laisser ses petits anges tout la bas alors que leurs place est d etre auprès de leurs parents !!!!
Muriel qui l énorme chance d avoir ses 2 trésors du Togo

Anonyme a dit…

MERCI ? votre texte réchauffe les coeurs de tous les parents adoptants
.MERCI de vous battre pour tous ces enfants encore coincés à Haiti
MERCI de vous battre contre ces ignorants qui pourtant croient savoir et font tant de mal !!
Caroline maman de camille adoptée à 3 ans et qui veut encore croire que tous les timouns pourront rejoindre leur famille au plus vite

Samir a dit…

Je suis l'ami d'une mère adoptante et j'aimerais apporter mon soutien à toutes les familles méprisées par (notre) gouvernement et qui attendent avec angoisse le déroulement des évenements.
Adopter est un acte d'amour et votre billet un cri du coeur et de générosité extraordinaire.

Bon courage à toutes et à tous.

Indian wine adventures a dit…

Merci
Valérie tante de Rebecca (tous les papiers sont à l'ambassade) elle n'attend plus que le bon vouloir de nos autorités pour rejoindre une famille qui l'attend

Anonyme a dit…

MERCI, MERCI, MERCI, pour tous, parents et surtout enfants qui attendent en Haïti de connaître enfin un jour la sécurité, la santé, l'amour...

Frédérique heureuse maman de Neïka/Anaëlle, arrivée d'Haïti 3 mois avant le séisme, et dont vous avez pu faire la connaissance en Novembre 2009

Marie-pierre colombé a dit…

Merci à vous de votre réaction, je lis votre blog de temps en temps et je l'apprécie,
à la suite de la vaste polémique entamée par certains illustres collègues j'ai essayé de comprendre et j'ai pu entrer en contact avec certains membres des équipes CUMP parisienne ayant participer à l'accueil des réfugiés Haïtiens (et pas que les enfants) leurs témoignages croisés avec certaines confidences faites par les parents m'ont inspiré un petit conte: seul moyen m'a-til semblé de répondre en sortant du débat infini d'experts et de contre experts qui sont toujours à côté de la plaque, j'ai eu du coup l'envie de vous l'adresser alors le voici; ce n'est pas mon travail il est très imparfait littérairement parlant...mais c'est comme ça! je le mets sur le post d'après pour le nombre de caractères:

Marie-pierre colombé a dit…

Au pays qui marche un peu sur la tête…

Alexandre a 15 mois.
Dans le pays d’où il vient, la terre, en colère, a tremblé…
Bien avant ce moment, la première maman d’Alexandre l’avait déposé dans une crèche pour qu’il y soit recueilli et confié à une deuxième maman…Sa première maman était noire, sa deuxième maman sera « blanc », c’est comme cela que l’on dit dans le pays de là bas.
Mais cela prend beaucoup de mois pour que les hommes importants qui règlent ce passage se mettent d’accord…
Et puis il y a eu la colère de la terre....
Dans le bouleversement qui a suivi cette terrible colère, des hommes sont venus du pays de l’autre côté des mers chercher Alexandre pour le conduire à sa deuxième maman.
Là-bas, la nounou d’Alexandre a pris le temps de le préparer et de lui mettre pour cette rencontre les beaux habits envoyés bien avant par la « maman blanc ». Alexandre n’était pas seul dans cette grande aventure et ses amis et lui ont posé pour la grande photo…comme avant la colère…
Dans la crèche, il y a eu la fête…comme avant la colère…
Et puis on a même trouvé quelques sucettes, comme avant la colère…
Et puis le grand voyage a commencé…il a duré deux jours entiers, beaucoup de gens très importants sont venus voir Alexandre, lui ont parlé, ont vérifié qu’il allait bien…
Très fatigué, il est arrivé au grand pays de l’autre côté des mers…
Il a encore fallu attendre…
A ce moment, ils étaient deux à attendre, la « maman blanc » et Alexandre, mais pas ensemble…
D’autres hommes et d’autres dames « médecine » se sont présentés…ils étaient très inquiets…tous ces bouleversements allaient avoir de graves conséquences sur les enfants…ils voulaient réparer, prévenir, faire quelque chose…Alors ils ont commencé une grande danse : C’est la nouvelle cérémonie compliquée dans le pays de ce côté des mers. Et tout cela faisait comme un ballet entre les deux parties du grand aéroport, les équipes d’hommes et de dames « médecine » passant de « maman blanc » à Alexandre, et repartant ; pendant ce temps les hommes du droit, scrupuleusement lents, vérifiaient tous les papiers importants…Un grand brouhaha où tout le monde s’affaire…
5 heures cela a pris…
Et puis une dame a remis Alexandre à « maman blanc »…
« Maman blanc » a tout de suite remarqué qu’Alexandre n’avait pas ses beaux habits, ceux qu’elle avait fait parvenir pour lui là-bas…
La « dame médecine » avait tout prévu et apporté des vêtements de secours car il fait froid dans le grand pays de ce côté de la mer
« Maman blanc » avait, elle aussi, apporté des habits, elle ne savait pas très bien quelle était la taille précise d’Alexandre, il lui semblait tout petit pour son âge sur les belles photos qu’elle recevait régulièrement…Alors elle avait pris beaucoup de choses et puis en plus des grandes couvertures toutes douces pour envelopper Alexandre…
Et puis aussi un petit sac à dos où il y a un doudou et des sucettes, comme avant la colère, puisque c’était la coutume dans la crèche que les papas et mamans « blancs » en apportent à leur enfant. Et même aux bébés.
Mais dans le pays où était arrivé Alexandre tout marchait un peu sur la tête…
Personne n’a rien demandé à la maman,
Les « dames charité » étaient très généreuses, elles avaient elles aussi voulu donner et se rendre utile et les « équipes médecine » n’allaient pas repartir avec tous ces cadeaux inutiles.
C’était trop tard
Les beaux habits qui commençaient à tresser le fil de l’histoire entre ici et là bas étaient partis à la poubelle…
La « maman blanc » n’a rien dit. Elle a pris son enfant dans les bras, elle est repartie avec lui.
Elle a même remercié les « dames charités et médecine »…
Dans son cœur elle a pleuré, mais pour se consoler et consoler Alexandre elle s’est dit : ce n’est pas grave, c’était juste un souvenir…
Après la terrible colère de la terre tout là bas,
Et l’incroyable chance qu’Alexandre ait été épargné…
Et puis il y avait quand même le petit sac…

Dans le pays où tout marche un peu sur la tête : qui a traumatisé qui ? qui fait rupture de lien ?

x136a3 a dit…

Beaucoup de parents Français attendent avec angoisse et impatience le rapatriement de leurs enfants. Ils ne comprennent pas que la France soit "frileuse" pour faire rapatrier rapidement les enfants adoptés. Il faut lire ce témoignage pour trouver une bonne raison à la frilosité du gouvernement:
http://ouvrez-les-yeux.over-blog.com/

Voici une directrice de crèche qui fait de faux documents "notariés" en toute impunité, détourne des fonds et en collecte maintenant, après avoir été très médiatisée depuis le séisme. Les faux documents notariés ont été envoyés et largement diffusés sur un forum de 3000 parents adoptifs d'enfants Haïtiens qui n'y ont vu que du feu. Les adoptans les ont pris pour des "vrais". Il faut dire que les documents sont bien "travaillés", tampons, etc. Alors s'il est si facile de faire des « faux », qu'est ce qui empêche cette femme, qui se retrouve avec des « bouches à nourrir » et des dons qui affluent de recommencer? Qui ira vérifier le double des dossiers d'adoption ou des actes sous les décombres? Qui ira vérifier combien d'argent est rentré de combien de pays et surtout si l'argent est allé aux enfants et non pas pour son profit personnel. Ce sont de telles personnes qui n'on rien à faire dans le monde de l'adoption qui créent le doute pour tous. Et ce sont tous les enfants qui en pâtissent. Et cela jette un doute sur les directeurs d'orphelinats qui eux gardent une éthique. Et les enfants trinquent : ni ici, ni là bas. Et le temps passe, la saison des pluies arrive…