mardi 27 avril 2010

Enfant né sous le secret ... grands-parents... la suite...

Bien occupé à faire de la pub pour le reportage qui passe ce soir, mais bien plus encore par le tsunami Haïtien, tsunami dans ma consultation qui explique des retards jamais atteints de courrier (je me prends pour Gaston !).

J'ai raté quelques épisodes des autres évènements de l'adoption.
Heureusement que l'on me signale des actualités qui sont présentés sur des blogs amis, cela concerne l'affaire de Cholet, la grande presse donne les conclusions du Tribunal de Grande Instance.
Bon, et ben la lecture de cet article m'a mis (encore une fois) dans une rogne pas possible.
Je ne dirai rien sur les grands-parents, ni sur la maman, ce n'est pas à nous de juger leurs comportements, nous ne savons rien d'eux, de leur histoire, des choses qui ont poussées cette femme a accouché sous le secret, plutôt qu'à confier son enfant à ses propres parents.
Elle avait le choix, elle a choisi en son âme et conscience et la loi lui permet de le faire !
Celui que j'ai envie d'allumer c'est le juge qui initialement à autoriser les grands-parents à demander une enquête génétique pour prouver qu'ils étaient bien les grands-parents. A ce moment-là, un professionnel de l'adoption m'avait dit que ce n'était pas grave, car quand on lisait les conclusions du juge, il était évident que cet enfant ne pourrait pas être confié à ses grands-parents. Ce que le tribunal de grande instance confirme de manière logique sans même se pencher sur le fond de cette affaire. Et bien le pro de l'adoption qui m'a dit ça lui aussi il m'a enrvé dur sur ette réflexion.... on verra bien ça va s'arranger ! Quand ?
Merci au juge qui a permis à cet enfant de traîner plus que de raison dans une structure d'accueil, plutôt que de lui permettre de créer des liens avec ses futurs parents.
De plus après tout le remous qu'il a déclenché, le Conseil Général risque d'être frileux, craignant un appel, une cassation, avant de confier cet enfant en vue d'une adoption... résultat, encore quelques mois d'attente pour cet enfant bien oublié dans les débats !
On peut donner des leçons à Haïti.

Et pendant ce temps, sur le site du Figaro, les écorchés vifs de l'adoption sous le secret (je les comprends c'est leur combat, leur souffrance qui les fait être égoïstes et généralisateurs) mais aussi les grands-pères touchés dans leur émotion, les gnangnan qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, s'amusent à faire le procès de l'accouchement sous le secret (j'aimerai mieux un vrai débat), et pire encore le procès de cette jeune femme qui pour des raisons, qui n'appartiennent qu'à elle, a voulu donner une "autre" chance à son bébé. Pas le temps d'envoyer Zorro.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Maman et en démarche d'adoption, je comprends ces grands-parents qui cherchent a ne pas etre effacés de la vie de leur petite-fille, et je ferais pareil qu'eux.
Pourquoi ne pas donner une famille a cette petite fille tout en autorisant des visites des grands-parents?
A l'etranger on fait une recherche de famille avant de confier un enfant a l'adoption, solution qui doit etre choisie en dernier ressort, pourquoi pas en France?
Je comprends tout a fait les réactions des enfants nés sous X. Pour moi ici c'est la mere biologique qui remet en cause l'abandon sous X en donnant son avis sur le devenir de l'enfant qu'elle a choisi de laisser sous couvert d'anonymat.

Nenette

association aGLAé a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Romi a dit…

bonsoir,

le message supprimé c'est le mien. Je n'avais pas fait attention à mon pseudo ...

bref, je disais donc que j'ai été censurée par le Figaro ..
j'avais écrit que l'accouchement sous X était un droit, et que juger sur un simple article de presse était facile...

bref, je n'ai pas été injurieuse mais ça n'a pas plus mais venant du Figaro, ça ne m'étonne pas non plus :-o)

Michèle

ganesh46 a dit…

Nenette,
je te rejoins dans ta réflexion, il pourrait y avoir un juste milieu dans cette affaire! pourquoi effacer ces grand-parents pour toujours de la vie de cet enfant? on n'est pas plus parents d'un enfant si il est de famille inconnue. donc cet enfant pourrait être adopté en gardant un lien avec sa famille biologique, ou au moins en sachant qu'elle a de GP qui l'aiment et qui pensent à elle.
quant-à l'accouchement sous X dans sa forme actuelle, c'est pour moi très difficile à accepter. On nie les origines d'un enfant, pour faire son bonheur p-e?? je ne suis pas contre globalement mais des aménagements seraient sûrement possibles.

Anonyme a dit…

Pour Romi,

mon mari est systématiquement censuré également sur le site de 20mn quand il rétablit des vérités sur le monde de l'adoption. Il n'est pas injurieux non plus. Y aurait-il qu'une seule voix à faire entendre et le débat serait-il interdit? Débat reste cependant un bien grand mot aux vues de certains messages! Nos familles n'ont pas finit d'entendre des inepties!

Misou a dit…

Je suis comme vous, je ne comprend pas pourquoi le juge a autorisé les analyses ADN pour finalement dire que la demande des grands-parents est irrecevable. Il fait perdre du temps à cette petite fille et il a donné un faux espoir aux grands-parents. L'idéal aurait sans doute été que cette femme confie sa fille à ses parents pour qu'ils l'élèvent, mais si elle ne l'a pas fait elle a sûrement ses raisons, que nous ne connaissons pas et ne pouvons pas juger. Que les grands-parents veuillent connaître et voir leur petite-fille, on peut les comprendre, mais si leur fille ne souhaite pas que l'enfant sache qui elle est, comment est-ce possible ? Il faudrait qu'ils effacent toute trace de leur propre fille de leur vie et donc qu'ils choisissent leur petite-fille contre leur fille. Est-ce que ce serait une bonne chose, y compris pour l'enfant qui pourrait se sentir coupable de tout ça ?

Je suis maman d'un enfant né sous le secret, et je me suis pas mal interrogée sur l'accouchement sous le secret. Ce n'est peut-être pas l'idéal, et ce serait bien que les enfants puissent avoir accès à leurs origines, mais est-ce que le supprimer ne serait pas pire ? Avec des femmes qui accoucheront seules chez elles ou dans un parking et des bébés qu'on retrouvera dans la rue. Pour le bien-être et la sécurité physique et psychique de la femme qui accouche et de l'enfant, l'accouchement sous le secret à l'hôpital permet à la femme de ne pas être seule dans ce moment sûrement difficile à vivre pour elle, et au bébé d'être pris en charge tout de suite par des personnes qui prennent soin de lui.
Dans certains pays européens on a remis des tours dans les hôpitaux face au nombre de bébés trouvés dans la rue. Et dans ce cas, quasiment aucune chance que l'enfant retrouve ses origines un jour, alors que dans l'accouchement sous le secret la mère de naissance peut laisser son identité, au moment de la naissance ou plus tard. Et peut-être que si notre société n'avait pas un jugement si négatif, elles hésiteraient moins à le faire.

Cécile a dit…

Maman d'une poulette née sous x je suis contente déjà de voir que l'on s'intéresse à eux et leurS familles au milieu de l'adoption internationale qui mobilise toujours les foules. Je en juge pas, j'ai attendu près de 4 ans dans un pays qui ne m'a finalement pas permise de devenir maman.
Chaque histoire est différente, et dans le cas de celle de ma fille, croyez moi la maman de naissance ne voulait pas être maman. J'espère qu'un jour elle laissera une trace pour ma fille, cela me fait moins peur que de ne rien avoir. MAIS je respecte son choix et je pense que respecter les décisions des parents biologiques de nos enfants c'est le début du respect tout court.