vendredi 5 octobre 2012

Qui se préoccupe de l'enfant adopté ?

On l'a attendu longtemps, le voilà, dans sa version article, je vous le communiquerai bientôt dans sa forme initiale qui est une lettre ouverte, masi j'attends que les destinataires l'aient reçue.

Cliquez vite ici..

Je suis très fier de ce pavé dans la mare, encore plus de l'avoir écrit avec une association d'adoptés.... Racines Coréennes et la Voix des Adoptés resteront toujours mes associations favorites

10 commentaires:

Nenette a dit…

Merci, c'est courageux.

Béatrice a dit…

Merci beaucoup, je suis ... (un terme positif qui serait moins fort que "contente" ou "fière" mais entre les deux) que quelqu'un ose nager à contre-courant, c'est ainsi que s'est construit le monde, sur de vraies idées engagées.

Je reste à l'écoute/la lecture d'infos sur ce sujet.

Forza! comme on dit chez nous ;-)

Béatrice

Anonyme a dit…

Merci...

C'est quand même mieux quand les personnes de terrain relaient les créateurs de concepts.

Peut-on vous aider ?

Benoit

CorinneB a dit…

En Italie, où le débat est moins avancé qu'en France on peut lire un peu la même chose (a traduire via google): http://www.ciai.it/?p=6493.
Je suis juste un peu gênée qu'à la lecture du texte (peut être rapide ou peu attentive, comme il se doit quand on lit un journal) l'orientation sexuelle puisse être vue comme un risque au même titre que les couples "âgés, ... plus fragiles ou plus exaltés".
Mais cela aura au moins l'intérêt de recentrer le débat sur l'enfant.
Corinne

Natacha a dit…

Entre le droit formel et le droit réel, il y a souvent un grand écart. En Belgique, les couples homosexuels peuvent adopter, mais quasi aucune adoption internationale n'est effective pour ces couples car les pays proposant des enfants en adoption donnent priorité à des familles plus classiques. En réalité, ce droit permet d'adopter les enfants du conjoint ou d'adopter en Belgique, mais pas vraiment d'adopter à l'international. Cette réalité, il faut aussi la clamer pour je pas participer à un jeu de dupes...

émission désir d'enfant a dit…

n Bonjour,

Je me présente je suis journaliste et je me permets de m'adresser à vous dans le cadre d'un documentaire sur lequel je travaille, traitant du « désir d’enfant ». Après avoir vu votre blog, qui m'a vraiment touchée, j'ai contacté Gaëlle Dupont, journaliste au Monde, qui m'a dit de vous contacter directement.
Nous cherchons des couples ou des personnes seules homosexuels ou hétérosexuelles, qui sont sur le point d'accueillir un enfant au sein de leur famille. Nous ne nous limitons pas à la France, qui est assez fermée à ce sujet, et nous intéressons particulièrement aux moyens de construire une famille, offerts à l'étranger.

Quelques mots concernant ce projet:
Il s'agit d'une série de 6 documentaires de 85', produite par la boîte de production Pernel Media et diffusée par NRJ12, dans le cadre de leur collection "Les Grandes Histoires", diffusée à 20h50. Le succès de leur série "Au coeur des maternités", rassemblant en moyenne 1 million de téléspectateurs par semaine, a convaincu la chaîne de poursuivre dans la voie d'histoires de vies humaines & poignantes.

L'idée du documentaire sur lequel nous travaillons est de raconter le parcours d'hommes et de femmes qui désirent avoir un enfant, et qui doivent se battre pour le réaliser. Nous souhaitons parler des solutions qui s'offrent alors à eux, particulièrement l'adoption, mais aussi leurs motivations, et voir comment cela est vécu. Nous avons déjà trouvé quelques personnes qui acceptent de nous raconter une partie de leur histoire, mais nous cherchons toujours d'autres témoignages. Nous recherchons des couples ayant eu leur apparentement et qui sont sur le point d'accueillir un enfant. Nous ne nous limitons pas à la France, mais nous intéressons aussi aux pays frontaliers, qui offrent beaucoup plus de chances aux couples adoptants.

L'objectif du documentaire est de donner la parole à ces hommes et ces femmes, en aucun cas de porter un jugement sur leur parcours. Le sujet sera abordé sans voyeurisme ni sensationnalisme.

Le temps de tournage imparti par la production est de 2 mois environ. Nous serions disponibles pour commencer le tournage dès maintenant, et jusqu'à mi-novembre. (possibilité de tourner jusqu'à décembre si certaines personnes le souhaitent).

Si vous pouviez également relayer notre recherche, nous vous en saurions infiniment gré!

Je vous fais part de l'appel à témoins, nécessaire pour renseigner les personnes intéressées sur l'émission, et pour nous contacter.

N'hésitez pas à me joindre pour toute information complémentaire sur emissiondesirenfant@gmail.com
Merci infiniment,

Nina Lecourt,
Journaliste Pernel Media.

Anonyme a dit…


Je partage tout a fait cette approche de la question de l'adoption par des couples du même sexe.
Au delà de la démarche politique il est essentiel,indispensable que les promoteurs rencontrent tous ceux qui au quotidien travaillent sur ces questions ethiques,medicales,sociologiques etc...et le CSA m'apparait comme un cercle incontournable de specialistes.Ils doivent etre consultés. Sur un sujet aussi sensible et profond ce serait un déni de démocratie si le projet se limitait à une promesse électorale.

Seguettes et cie a dit…

Merci d'avoir parlé haut et fort pour ceux que l'on ne veut pas entendre dans ce débat.
Que vous, un professionnel de l'adoption, puissiez relayer leur parole me parait essentiel. Je regrette infiniment qu'il n'y ai pas de vrai débat et que lorsque que l'on ose dire que l'on est pas favorable au mariage pour tous ni à l'adoption par les couples de mêmes sexes, on passe pour un affreux homophobe ou catho réac.
Merci, puissiez vous être entendu.

Amélie

Kakrine a dit…

Bonsoir Doc,

j'ai beaucoup apprécié votre tribune et le fait de replacer le débat sur l'adoption par les homos dans le contexte plus général de l'adoption et de ses problématiques actuelles, sur lesquelles rien n'évolue en ce moment. Et je trouve sain de rappeler que des institutions et des organisations existent, justement pour éclairer et nourir le débat.

J'espère que vous et Hélène Charbonnier serez entendus, et donc, écoutés...

http://le-blog-de-kakrine.blogspot.fr/2012/10/adoption-par-les-couples-homos-mais-pas.html

Jean-Vital de Monléon a dit…

Merci de vos soutiens

A Corinne B : je n'ai jamais nié quels sont les facteurs de risque, il y a de plus ou moins importants, je pense qu'il est plus qu'utile d'en parler, pour les prévenir, s'en occuper et qu'ils ne restent que des facteurs de risque plutôt que de véritables complications.