samedi 12 décembre 2009

La parole aux adoptés


En 1981, un député avait déclaré en pleine assemblée nationale, à l'opposition, une vérité qui trahissait son sectarisme, mais qui n'en était pas moins une vérité : "Vous avez juridiquement tort, car vous êtes politiquement minoritaires". Lorsque je croise des adoptés adultes, mes amis de Racines Coréennes ou les plus jeunes mais tout aussi sympathiques de La Voix des Adoptés, j'ai envie de leur dire "Vous avez foncièrement raison car vous avez réellement vécu l'adoption". Leur légitimité est entière et ils ne doivent pas être timides, quand ils ont des choses à dire ! D'autant plus quand les opinions qu'ils expriment se font au sein de telles associations : témoignages d'expériences diverses, de vécus différents, lorsque les médias s'attachent trop souvent à nous montrer des souffrances bien réelles, mais parfois trop caricaturales.

Aussi en découvrant La Croix de ce jour je suis heureux de ces 4 pages consacrées aux adoptés, dont la couverture, représentée en partie ici.

Trois adoptés adultes avec des histoires bien différentes sont longuement interviewés, à lire ici. Parmi eux, il y a un de mes chouchous : Guilherme-Luc. J'ai déjà croisé ce jeune homme "chez Delarue", j'avais remarqué sa gentillesse rare, il a beaucoup d'autres qualités, dont une grande sagesse. Celle-ci est bien visible dans cet article, et je le remercie pour ce témoignage.

Il y a aussi l'interview d'une autre personne que j'aime bien : Céline Giraud, fondatrice et présidente de la Voix des Adoptés. Pour lire cet article c'est . Je vous reparlerai bientôt de Céline, car je viens enfin de retrouver son livre qu'elle m'avait gentiment donné et que je suis en train de lire. Son interview me fait plaisir, avec son cri pour une prise en charge de la post-adoption. Depuis quelques années on parle beaucoup de l'avant adoption, de la quête de l'enfant, etc, etc, avec la création de l'AFA, le débat actuel sur l'adoption individuelle, mais l'après de l'adoption est toujours un peu en sommeil. Des consultations comme la mienne n'existent que par la volonté de leurs créateurs, même parfois par une abnégation. Grâce à l'efficacité de l'équipe de Monsieur l'ambassadeur Monchau (et tout particulièrement de super CRLL) les choses bougent et commencent à être reconnues. Jusqu'à quels points le seront-elles ? Certains n'ont pas encore compris qu'une consultation adoption n'est pas que l'endroit où on fait un bilan d'arrivée, mais aussi doit être une ressource pour aider après l'adoption, pour former les futurs spécialistes de l'adoption, mais aussi les parents adoptifs dans leur boulot de parents.

Trois projets d'école sont dans mes cartons depuis longtemps et si j'ai pu en lancer qu'un cette années, l'école des professionnels (qui vient d'avoir lieu hier et avant hier), l'école des parents pour former les postulants à l'accueil et l'école des enfants pour permettre à des ados adoptés de communiquer n'ont pas les moyens de voir le jour ! reste à savoir qui va gagner la guerre entre la qualité et la quantité ? Merci beaucoup Céline et Guilherme-Luc de nous rappeler que l'adoption est une histoire qui dure.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

On court toujours après la vérité ou des renseignements de sa vie et c'est tout à fait légitime. Mais que dire à un enfant quand son dossier d'adoption est quasiment vide ? Pour notre petit dernier qui vient d'Ethiopie, nous n'avons que la ville de son premier orphelinat, pas de nom de famille, même son prénom "d'origine" a été donné par la personne qui l'a trouvé ... (nous l'avons conservé en 2ème prénom car il fait partie de son histoire)c'est un peu court pour enquêter. Il lui reste ses souvenirs ...

Brigitte & lilou a dit…

merci pour ce lien
Guilherme-Luc était effectivement très touchant dans le reportage de Delarue dont je me souviens fort bien (la petite Astride d'Haïti est la cop de crêche de ma Lilou, et nos avions se sont croisés, je suis arrivée le jour de leur départ).
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt de dossier également http://www.efa68.org/spip/rubrique.php?id_rubrique=25
brigitte