lundi 27 juin 2011

Brèves de Pré-adoption : "Il est mignon, foncez !" et "Avant d'adopter, exigez des enfants parfaits ! "

Pour la première fois depuis longtemps, je pense qu'en 2011, je vais voir moins d'enfants en consultation de "bilan d'arrivée" que l'année précédente.

Je suis très pessimiste pour le nombre d'enfants qui seront adoptés en 2011, moins de 3000 c'est sûr, moins de 2000 (pour la première fois depuis plus de 20 ans) peut-être ? Nous en savons tous les raisons, Haïti et c'est légitime qui doit penser ces plaies avant de repartir vers l'adoption, le Vietnam qui une nouvelle fois s'est fermé... on entend de plus des rumeurs inquiétantes sur la Russie et l'Ethiopie, pas joyeux pour les parents qui attendent, encore moins joyeux pour les enfants.... qui attendent aussi.

Comme je l'ai souvent dit, le jour où il n'y aura plus besoin que des enfants soient adoptés sera un grand jour, mais malheureusement nous en sommes encore loin. Et ce sont plus des doutes (parfois totalement justifiés à d'autres moments imaginaires) qui font que certains enfants pour lesquels l'adoption pourrait être une solution, ne le sont pas.

Malgré cette catégorie de consultations qui diminuent, ne pensez pas que je m'ennuie, j'en profite pour fignoler des articles, préparer mon prochain livre, soigner mon dos (si, si, je deviens enfin raisonnable).... continuer à voir des enfants adoptés depuis plus longtemps et qui ont des petits ou des gros problèmes, je vois aussi beaucoup d 'enfants non adoptés..... et surtout, il y a une catégorie de consultations qui est en grande demande : la consultation pré-adoption.

C'est tant mieux, car ce type de consultations est souvent très utile, pas indispensable (peu de choses sont indispensables) mais très utile.
J'ai déjà expliqué qu'une vraie consultation de visu était un million de fois plus utile qu'un avis on-line, où ne se voit pas, on ne se rencontre pas et où l'échange est très limité !

Le gros souci est que nous sommes, à mon avis, pas beaucoup plus d'une dizaine en France à pouvoir rendre ce service.
On n'est pas les plus malins, mais nous sommes ceux qui avons le plus d'expérience.... là aussi je me répète, et je passe mon temps à le répéter à mes externes et internes, la première honnêteté d'un médecin, c'est de dire à ses patients quand il ne sait pas. Parfois on n'ose pas, et c'est dommage, car dans mon expérience les parents ne nous le reprochent pas, et sont contents de cette franchise. Je l'ai encore expérimenté ce matin, où j'ai avoué à une famille pour une maladie endocrinologique rare, que je ne connaissais que très peu (que dans les livres) cette maladie et que j'allais demander des avis à des collègues plus expérimentés.

Certains ont été à mon avis maladroits (je ne leur jette pas la pierre étant moi-même un terrible gaffeur). Cela a pu être des OAA, des APPO, des associations de parents, qui pleins de bonne volonté, désireux d'aider les familles n'ont pas toujours donné les bons conseils. Ces associations ne sont pas utiles, elles sont indispensables, leurs expériences, l'esprit de solidarité qu'elles manifestent aux familles sont primordiales... parfois elles ont pu manquer d'expérience... comme tout le monde moi, le premier.

Un petit mot aussi sur l'AFA. Je n'ai, jusqu'alors, pas trop tiré sur l'ambulance, car c'est un peu trop facile de taper toujours sur eux. La création de l'AFA a fait naître de grands espoirs (de trop grands sans doute), leurs "mauvais" chiffres, certaines maladresses, surtout à leur début, les ont rendus impopulaires.... on aime bien en France taper sur les administrations.
Cela ne doit pas toujours être facile de faire l'équilibre, entre la nécessité du "chiffre" mais aussi la qualité. Je tiens tout de même à dire que les médecins de l'AFA (à l'époque où il y en avait plusieurs et toujours maintenant où leur nombre est moins nombreux) ont toujours cru aux Consultations d'Adoption, et ont toujours cherché à collaborer avec nous et à soutenir nos actions. Confrontés eux aussi à donner ces fameux avis avant l'adoption, ils ont orientés (à juste raison) vers les consultations d'adoption... cela n'a pas toujours été fait par les médecins, mais par d'autres intervenants de l'AFA, et parfois sans voir l'expérience de ces consultations. Cela n'a pas rendu service, ni à des familles, encore moins à des jeunes consultations d'adoption. Puisque je suis un peu méchant aujourd'hui, il y a quelques années, je me suis même posé la question (peut être que je me trompe) de savoir si l'AFA qui était alors critiquée de toute part ne tentait pas de récupérer les retombées positives de consultations, en nous mettant un peu trop en avant, y compris les plus jeunes d'entre nous, qui avaient besoin de gagner de l'expérience dans le suivi des enfants adoptés avant de se lancer dans le grand danger de la consultation préadoption.

Lors des diverses formation que je fais, j'explique que si un bilan d'arrivée peut être réalisé (et de bonne qualité) de manière assez rapide par quelqu'un qui a encore peu d'expériences, pour une consultation pré-adoption, je conseille d'avoir de la bouteille : au moins trois ans d'ancienneté avec au moins 50 consultations d'adoption annuelle.

L'expérience ne s'improvise pas.

Les deux brèves, c'est pour deux consultations récentes.

"Foncez, il est mignon" : c'est ce qu'a dit une médecin, tout à fait compétente pour certaines pathologies, elle a une très bonne réputation méritée, mais elle ne connaît pas trop de choses relatives à l'adoption (on ne peut pas tout savoir).... lorsque je vois cette famille en consultation préadoption, sur la photo, je trouve ce petit enfant effectivement bien mignon, mais ce qui me semble évident aussi, c'est la très très forte suspicion de SAF. Ce n'est pas facile, mais bien entendu, j'annonce ce diagnostic aux parents.
Même pour un gros bonhomme blindé, ce n'est pas facile de le dire, d'expliquer les conséquences, je sais que plus de 9 fois sur 10 après une telle annonce, l'adoption ne se fera pas, mais comme le disait Mr Monchau lors de la journée Elisabeth Rousseau : "il vaut mieux qu'une adoption ne se fasse pas, plutôt que de la rater", les parents ont le droit de savoir, nous devons leur expliquer ce que nous savons, nous ne devons surtout pas prendre leur place, et il faut être ferme (avec soi-même et ne pas répondre) quand ils vous demandent : "et à notre place que feriez vous ?". Chacun à sa propre histoire, et ce serait très dangereux de décider pour les autres.
Mais vous comprendrez que pour des diagnostics aussi dur, je préfère les dire entre quatre yeux que de les annoncer à des parents qui se retrouveront seuls devant leur ordinateur pour se le prendre en "pleine gueule".

Une fois encore, c'est avant tout à l'enfant que je pense, si l'adoption d'un enfant trop éloigné du désir de ses parents adoptifs, aboutit à une deuxième abandon , c'est sans doute, une des pires choses qui peut arriver à un être humain.


"Avant d'adopter, exigez des enfants parfaits !" : là l'histoire est différente, et finalement plus joyeuse, car j'ai eu beaucoup moins d'inquiétude pour cet enfant. Il s'agit d'un dossier russe, assez classique, donc assez effrayant. j'en ai déjà parlé et . Dans ces "charmants" dossiers, pour des raisons déjà largement évoquées, les enfants sont remplis de pathologies pas toujours réelles, 99% (je n'exagère pas) ont des encéphalopathies périnatales anoxiques, pourtant la plupart vont bien..... et n'en auraient aucune séquelles ? Les 3/4 auraient des malformations cardiaques, dont la fameuse corde ou chorde supplémentaire ? Pourtant la plupart n'en ont aucun signe et quand on pousse (ce qui est rarement utile) à faire une échographie on retrouve la plupart du temps, un petit coeur qui va bien.
Un ami d'ami médecin avait gentiment accepté de donner son avis pour le dossier de ce petit russe. Voilà quelle a été sa conclusion, qui montre combien ce confrère ne connaît pas grand chose à l'adoption : l'enfant parfait n'a jamais existé et dans l'entonnoir actuel.... "le beau bébé blond aux yeux bleus en pleine forme" n'a jamais été aussi loin !
Il n'y a pas de raison d'en vouloir à ce confrère, qui a dû se sentir extrêmement mal à l'aise face à une demande qu'il n'a osé refuser, sa conclusion (d'annoncer que cet enfant sera lourdement handicapé) est logique si on lit ce dossier comme un dossier français.... mais ce n'était pas un dossier français !

A relire aussi ce billet où j'explique les pièges de l'eugénisme et de l'angélisme.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Doc,

Petite expérience personnelle lors de ma rencontre avec un petit garçon de 2 ans dans un pays de l'Est.
J'avais envoyé le même message avec dossier médical, observations et photos à 2 pédiatres, de 2 COCA parisiennes bien connues, que j'avais vus en pré-adoption.
Premier retour : suspicions de SAF
Deuxième retour : aucun signe de SAF

Je vous laisse imaginer mon état d'esprit dans les jours qui ont suivi.
Comme quoi même des pédiatres spécialisés avec expérience peuvent émettre des avis contraires.

Merci pour votre blog qui est très intéressant

Math

Anonyme a dit…

Comment peut-on être "pessimiste" parce qu'il y a de moins en moins d'enfants adoptables ? c'est à dire moins d'enfants abandonnés et déracinés...
J'avoue avoir du mal à comprendre...

Anonyme a dit…

tout simplememt parceque moins d'enfants adoptables ne signifie pas qu'il y a moins d'enfants privés de famille dans leurs pays d'origine et pour lesquels il n'existe aucune solution sur place (parrainnage, aide aux familles pour justemebnt lutter contre la séparation d'avec les enfants)...ça serait si simple.

Jean-Vital de Monléon a dit…

Merci à 3° anonyme d'avoir bien répondu à 2° anonyme.

Deuxième anonyme, je ne vous crois pas naïf, je vous pense raciste, si, si je ne vous connais pas puisque vous ne vous présentez pas, mais parler de déracinement pour des enfants adoptés, s'appellent du racisme en leur refusant le droit d'être français, le droit de "pousser" dans une autre terre que celle où ils sont nés.
Je vous crois aussi cruel plutôt que naif du pays des Bisounours, je suis le premier à dénoncer tout trafic, le premier à être très mal à l'aise quand la demande des postulants à l'adoption, augmente l'offre et force la main à certaines familles ou à certains pays de se séparer de leurs enfants.
Mais, je pense que tout enfant a droit à une famille, que dans la plupart des cas, c'est plus épanouissant qu'une institution, même modèle.
Or, à moins d'être vraiment largué, vous savez que si des enfants ne sont pas adoptables, ce n'est pas forcément parce qu'ils ne sont pas délaissés, des "obligations" diplomatiques ont un rôle capital dans ces décisions.... et enocre je ne parle pas de l'enfance délaissé en Corée du Nord et en Birmanie.

Anonyme a dit…

yess doc ! excellente réponse ! j'avais moi même le clavier qui me démangeait sévèrement à la lecture d'anonyme n°2, mais vous avez dit les choses si bien que je n'ai rien à ajouter.
Amicalement
Blandine

Julien ChAbAdA a dit…

tout est dit et si bien dit cher Jean-Vital.

Et d'acc' avec Blandine...


A 2e anonyme pas "pessimiste" quand même : c'est beau de reconnaitre que vous avez du "mal à comprendre", ça prouve que vous n'êtes pas totalement dénué de lucidité...

Katell a dit…

En juin 2010, 5 mois après un apparentement au Vietnam, et alors que nous attendions le feu vert, le drame : notre OAA (une très grosse...) nous annonce PAR TELEPHONE que notre petit a sans doute été victime d'un AVC, et qu'il est gravement handicapé, physique, et certainement mental...
Et alors le dilemne se pose : adopter cet enfant que nous aimons déjà, mais sans être sûrs que nous saurions faire face... et douter de réussir cette adoption...
Ou dire stop, parce qu'on ne prend pas le risque de se dire "on verra bien..." avec la vie d'un enfant

On a dit stop, on est aujourd'hui parents d'une petite fille adoptée au VN à 27 mois, en parfaite santé... et dans mon coeur il reste une place pour mon "enfant silence"....

Alors non, on n'adopte jamais un enfant parfait... mais il faut savoir faire face à ses propres limites, et se dire qu'en tant que parent, on n'est pas parfait non plus...

Katell a dit…

.... et je n'ai pas l'impression, anonyme 2, de "déraciner" ma fille, mais plutôt de nous offrir la possibilité de fonder une famille, en France (plutôt qu'une vie à l'orphelinat...), tout en gardant dans sa vie une place pour son magnifique pays de naissance...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Nous venons de parcourir votre blog, que nous avons beaucoup apprécié. Nous aimerions ainsi vous inviter à vous joindre à nous, et plus exactement à devenir rédacteur sur CareVox, premier site participatif dédié aux actualités de santé.

La particularité de CareVox est de permettre aux professionnels, mais également aux passionnés de tout bord par les thématiques de santé, de faire part de leurs préoccupations médicales dans leur domaine de prédilection, dans la limite de l’exactitude scientifique dont CareVox se veut le garant.

A la lecture de vos écrits, nous sommes convaincus que de nombreux lecteurs de CareVox aimeraient vous connaître davantage, s’informer et tirer parti de votre expérience, de vos conseils et de vos réflexions sur les thématiques ayant trait au milieu de la santé.

Nous sommes heureux de notre côté de pouvoir vous offrir la tribune de CareVox pour vous permettre d’intéresser un large public à vos développements. Les articles sont évidemment relus et corrigés par un comité de rédaction.

Sur CareVox vous côtoierez des passionnés, comme vous, par la santé et le bien-être. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou nous faire part de vos questions et remarques éventuelles. Vous pouvez compter sur nous, et nous vous renseignerons avec plaisir.

Dans l’attente de votre réaction, et bien cordialement,

L’équipe de rédaction de CareVox

http://www.carevox.fr
redacteurs@carevox.fr

Jean-Vital de Monléon a dit…

Pour Math, 1er anonyme, effectivement, les meilleurs du monde dans tous els domaines peuvent vous donner des avis différents, la sensibilité de chacun compte.... c'est aussi pour cela que al mutiplication des avis est parfois dangereuse.

Jean-Vital de Monléon a dit…

Merci Katell pour ce témoignage, et nous parler du "poids" de ses enfants silence.

Christelle et Hervé a dit…

Bonjour,

Nous venons d'apprendre que notre fils, adopté au Vietnam il y a 5 mois (il est agé de 3 ans) souffre d'une myopathie !
Nous n'étions pas préparé à cette nouvelle... nous n'avions pas fait la démarche d'une adoption à particularité et notre vie va être complétement bouleversé ! Serons nous assez forts pour supporter cela, voir souffrir ce p'tit être qui a déjà eu un début difficile !
Il est adorable, plein de vie et si mignon que nous ferons tout ce qu'on peut pour lui, mais nous aurons besoin d'aide, c'est certains !

Christelle

nissa Anne&Luc a dit…

Bonjour
N'ayant pas trouvé de lien contact, je passe par ici, même si ce n'est pas le sujet...
J'aime beaucoup le livre de Petirou et j'ai commis l'énorme bétise d'offrir celui de ma fille à un couple avant de m'apercevoir que ce livre n'est plus édité... qu'en sera t il ? y a t il un moyen de le trouver quelque part ?

HizarM6 a dit…

Bonjour,

Je suis journaliste pour le programme C'est ma vie diffusé sur M6 et je suis en préparation d'un reportage sur l'adoption.

Vous serait- il possible de lancer mon appel à témoins auprès des familles?

Très cordialement,

Hizar
journaliste M6
01 53 17 99 21
hizarm6@gmail.com


Appel à témoins

Bonjour,

Journaliste pour l'émission 'C'est ma vie' - un magazine de reportages et de témoignages présenté par Karine Lemarchand sur M6- je prépare actuellement une émission qui sera entièrement consacrée à l'adoption.

A ce titre, je suis aujourd'hui à la recherche de parents qui accepteraient de nous faire partager leur histoire au cours d'un reportage d'une vingtaine de minutes. Nous cherchons des parents qui ont obtenu leur agrément et qui vont bientôt débuter une nouvelle vie de famille.

Si le projet vous intéresse ou si vous souhaitez tout simplement en savoir davantage, n’hésitez pas à me contacter au 01.53.17.99.21 ou par mail : hizarm6@gmail.com. Vous pouvez également me laisser vos coordonnées téléphoniques, je me ferai un plaisir de vous rappeler à votre convenance.

Cordialement,

--
Melle Hizar
journaliste M6
01 53 17 99 21
hizarm6@gmail.com