vendredi 1 avril 2011

Un petit coup de griffe bien placé dans le dernier numéro d'Accueil

Vous connaissez sans doute Accueil, le journal d'Enfance et Famille d'adoption, revue indispensable sur l'adoption qui fourmille de bons articles. Dans le dernier numéro (158) que je viens de recevoir, la page 57 m'a amusé. On y trouve une critique du récent livre de Pierre Lévy-Soussan. L'auteur de l'article donne plutôt une bonne opinion de cet ouvrage. Mais ce sont les dernières phrases qui me satisfont tout à fait : « Il est plus regrettable encore que Pierre Lévy-Soussan n'applique pas à sa communication publique et très médiatique les principes qu'il met en oeuvre dans sa pratique professionnelle. En assénant dans les colonnes des journaux, sur les ondes radiophoniques des « vérités » qui font violence, il prend le risque de les rendre inaudibles auprès de ceux à qui elles pourraient être destinées." Je n'ai pas lu ce livre, et je n'en ai pas envie. Pourtant je suis certain, car j'ai souvent discuté, et trouvé de nouveaux accords avec son auteur, qu'il s'agit d'un bon ouvrage. Il doit y avoir, de très bons conseils, mais aussi de justes considérations sur certains excès de l'adoption. Mais, j'ai moi aussi beaucoup de mal à comprendre que l'on accepte qu'un passage sur les ondes se mérite par des déclarations fracassantes, qui peuvent faire beaucoup de mal à des familles et plus encore à des enfants en grand danger, du fait des conséquences du séisme. Dernier exemple de contre vérité proclamée haut et fort : presque toutes les familles que j'ai vues récemment dont les enfants ont été rapatriés d'Haïti fin 2010, avaient fait au moins un voyage en Haïti avant le rapatriement, pour effectuer les démarches judiciaires et rencontrer leurs enfants. De quel droit et au nom de quelle connaissance a-t-il déclaré sur les ondes que 90 % de ces familles ne connaissaient pas leurs enfants ?

10 commentaires:

Brigitte & lilou a dit…

bien dit ! partage à 100 % votre point de vue !
Brigitte

Anonyme a dit…

Bonjour,

Depuis le temps que je l'attends...
J'aimerais assez que vous donniez votre point de vue de spécialiste sur ce qui est dit à propos de l'hépatite B chronique dans ce même numéro.
Merci
Une lectrice jusqu'alors restée dans l'ombre, maman d'un petit garçon porteur d'une hépatite B chronique. (et sans réelle inquiétude jusqu'à la lecture de cet article!)

Laure a dit…

Bien sûr dans les médias il n'est pas rare que l'on nous dise de "fausses" vérités avec un certain aplomb...
Laure ( qui attend le feu vert du départ vers son étoile)
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

Stéphane a dit…

Doigt-je réellement faire un commentaire sur et à propos de gargamel.

Toutes histoires et toutes ressemblances avec un personnage connue est volontaire et ne peut en aucun cas constituer un hasard.

Bel article, succin, et juste ce qu'il faut, sans tomber dans la démesure.

Ti gargamel serait il bi-polaire ???

Stéphane a dit…

J'ajoute que j'ai gardé toute mes interventions sur tout les sites, toutes les réponses, et tout les noms des intervenants à divers stade de mon parcours d'adoptant.

Mes enfants serons seul juge, je leur donnerait ces infos si ils me les réclament, car ça fait partit de leurs histoires et rien que pour ça, je ne pardonnerais jamais !

Anonyme a dit…

ça faisait longtemps...
mais pourquoi PLS vous obsède-t-il autant?
peut-être parce qu'il est un des rares à oser dire certaines vérités qui dérangent...

Jean-Vital de Monléon a dit…

Non, il n'est pas le seul à dire des vérités, ila bien raison de les dire, mais ce qui me gêne c'est qu'il les mêle à de grosses catastrophes, dont il sait que c'est faux !
Et, j'aurai du mal à lui pardonner d'avoir mis des enfants en danger.

Stéphane a dit…

Par suite des ses interventions catastrophes et de ses déclarations fumeuses, 6 enfants en cour d'adoptions sont mort, faute d'avoir reçus les soins nécessaires, disponibles dans tous les hôpitaux de France (la Guadeloupe est à moins de 2h de vol).
Mon fils à frôlé la mort en août 2010, ma fille à été kidnappée en mars 2010 en même temps qu'une vingtaine d'autres enfants de la crèche, le tout sous couvert d'une ONG pas très nette soupçonnée de trafic d'organe vivant et une quarantaine d'enfants, tous en bas age et en bonne santé ont été "interceptés" avant de partit pour une destination inconnue.

Et vous vous demandez pourquoi "on" ne fiche pas la paix à ce "zozo là" ... chère âne ô nîme, ou vous êtes totalement ignare ou vous êtes le dernier des cucurbitacées.

Au risque de me répéter, chacun son boulot, Dieu pardonne, pas moi !

Ce "truc" ne m’obsède pas, je veut juste qu'il nous fiche la paix, je ne veut plus entendre parler de lui, je lui interdit de parler de mes enfants, de les approcher, de les toucher, c'est pourtant simple à comprendre pour un citoyen lambda, mais lui, non ... faire tant d'études pour ne rien retenir, ça ne valait pas le coup, il à plus d'avenir à exercé son métier dans une boule de cristal que sur un "divan" !

PS : et je suis gentil !

Stéphane a dit…

Je suis aussi tenace, à la limite de l'obstination et pour cette raison, allez voir là :


http://coeuradoption.org/blog/2011/04/06/le-chapeau-magique-de-pierre-levy-soussan/

Olivier a dit…

Enfants pas en danger ? Alors pourquoi l'ARS contacte les parents des petits arrivés en décembre car il y a un "certain" nombre de cas de tuberculose et de plombémies un peu trop élevé ? on aurait du prendre encore plus de temps et laisser augmenter le nombre des enfants disparus faute de soins appropriés ?
Et oui, pour finir, nous sommes nbreux à être allés sur place pour rencontrer nos enfants avant décembre.