lundi 18 mai 2009

Médecins par trop parallèles....

Un petit post pour réagir à une des actualités de ce matin.
Parmi les titres à la une, des inquiétudes sur certaines pratiques se reconnaissant de la médecine ou plutôt d'une certaine forme de la médecine.

Avant tout il faut rappeler que nous médecins (moi comme les autres) ne sommes pas exempts de tout reproche, loin de là. La médecine a énormément progressé, elle s'appuie de plus en plus sur des preuves certifiées et solides, elle permet de soigner plus de monde. Mais, les médecins sont souvent de plus en plus techniques, ont de moins en moins de temps pour s'exprimer (entre les nécessités de se tenir à jour, les charges administratives, ce n'est pas toujours évident). Et alors qu'ils tendent à être de plus en plus fiables, ils sont de plus en plus contestés. Ce n'est pas forcément un souci si cela doit nous pousser à être encore plus performant. Notre grave faute est de ne plus prendre le temps (car souvent nous ne l'avons plus) d'expliquer, de rassurer, de répondre aux questions. Le problème c'est que face à nos incompétences (on ne peut pas tout guérir), face à nos manques de temps ( des durées de consultations de plus en plus courtes)... certains en profitent pour s'installer et proposer une autre médecine.

Certains sont animés de bonnes intentions, soulager avant tout et par n'importe que moyen. D'autres sont un peu illuminés et croient posséder un don qui .... peut être efficace, d'autant plus si un celui qui le reçoit y croit...
Mais pour d'autres c'est l'appât du gain, et profiter de la faiblesse du malade ou de sa famille.

Ce que je crains le plus c'est la "patamédecine", des choses ridicules qui s'appuient sur un pseudo discours scientifique qui a l'air très sérieux. On est alors capable de faire avaler n'importe quoi.... que des gri-gri miraculeux appaiseraient le mal de dents, qu'une médecine exotique permettrait de guérir sans médicaments, j'en passe et des meilleures. Mon ancien professeur d'anthropologie, Monsieur Jean Benoist, qui faisait référence dans le domaine de l'anthropologie médicale mondiale, s'amusait toujours de voir quelques gogos ou bobos foncer vers des médecines exotiques, il avait une jolie formule pour cela : "C'est comme un non-chrétien qui penserait retirer de l'ingestion de l'hostie, toutes les grâces de la communion, alors qu'il n'en comprend aucun des rites !"

Dans le domaine de l'adoption, beaucoup de familles sont encore plus démunies, du fait de la mauvaise connaissance du phénomène. Aussi je comprends que des familles en souffrance, ont pu se tourner vers des ahuris ou escrocs de tout poil, quand personne ne reconnaissait les troubles de l'attachement par exemple.


Quelques petites histoires :
J'avoue être inquiet car quand je vois ce que des gens d'un niveau d'instruction, d'éducation (bac + beaucoup beaucoup) sont capables d'ingurgiter comme bêtises en matière médicale, je me dis que certains doivent être capables de me faire croire n'importe quoi sur des domaines qui me sont inconnues. Un garagiste doit pouvoir me faire avaler ce qu'il veut sur l'état de ma voiture. Et je m'inquiètais de savoir si l'argent placé pour ma retraite (que l'on m'a garanti être très sûr) est à sa bonne place, mais depuis l'affaire Madoff (à qui les meilleurs économistes mondiaux avaient confié de l'argent), j'ai bien compris que personne n'y connait rien pour faire fructifier de l'argent.


Une des meilleures : un enfant souffrait d'oxyures, les petits vers bien français qui excitent les anus de nos petits car ils viennent s'y accrocher et pondre le soir tombé (une petite cure de Fluvermal permet à vos petits d'être parfois moins excité). Le cycle de ces bestioles entre chaque génération (naissance, âge adulte, accouplement, ponte, décés des adultes, éclosion des petits) est de 28 jours, donc les épisodes de démangeaisons excitations reviennent tous les 28 jours. Un éminent patamédecin avaient expliqué à une famille que cela était dû à la Lune qui réveillait à chacun de ces cycles les petits Vers-Garous. Dans les semaines qui ont suivis les parents (ingénieur et professeur agrégé) avaient pu constater la véracité de cet évenement, c'est chaque fois à la même phase de la Lune que survenaient lesdits bestiaux. Ils en étaient admiratifs et ne regrettaient pas les quelques centaines d'euros versés au grand docteur gourou.

Ouvrez les yeux !

2 commentaires:

Sarah a dit…

EH OUI... on ne sait pas s'il faut rire ou pleurer. Par contre, je confirme : le garagiste peut me faire croire n'importe quoi sur l'état de ma voiture, comme le plombier ou le jardinier !
heureusement pour moi j'ai une voiture de fonction et quelques copains plus avertis que moi...

Mamaucy a dit…

Je crains qu'avec une condamnation "globale" des médecines dites "parallèles" (où ça s'arrête : l'homéopathie c'est prallèle, c'est dangereux ?), on occulte le "vrai" problème, celui que vous évoquez, qui est le manque de temps des médecins pour parler avec leurs patients, leur expliquer, les rassurer ou... leur avouer leur ignorance. Espérons que le débat soit mené plus intelligemment quand même.
Maya