jeudi 18 avril 2013

Le doc a vu pour vous

Séance de rattrapage, j'ai vu deux films qui parlent de l'adoption et que j'avais raté à leur sortie, voilà déjà le premier.



De quoi ça parle : tout à la fois un mélange de dessins animés, d'images d'archives et de films familiaux, un film autobiographique où Jung raconte son histoire, son adoption, son arrivée dans sa famille belge, son adolescence?

Pourquoi j'ai aimé : parce que c'est une histoire vraie, racontée avec sincérité, l'histoire de Jung, de sa famille nombreuse dans une petite ville de Belgique où "avoir un coréen adopté, c'était comme avoir une voiture neuve... mais moi mes parents, ils s'en fichaient d'avoir une voiture neuve !"


Et l'adoption dans tout çà : autant, pour certains livres que j'ai bien aimé, je tire les cheveux très fort pour trouver un lien avec l'adoption, là on est en plein dedans. Jung, nous raconte sa vie ses relations parfois un peu difficile dans la famille, une grand-mère "maladroite" (j'oublie toujours le petit asiatique), une maman aimante mais elle aussi maladroite, ou un peu désemparée par cet ado difficile, la quête de l'identité qui passe par le Japon;;; la Corée dans les années 1970... on n'en parlait pas trop.
De nombreux frères et soeurs, les autres adoptés, etc,etc....

Deux petites remarques, tout d'abord, cela reste son histoire personnelle, je lui suis reconnaissant de nous la confier, c'est bien que les Racines Coréennes se l'approprie (j'aimerais bien vos commentaires, les copains de RC), mais c'est ma deuxième remarque, je me dis que s'il y a encore du boulot, les choses ont déjà évoluées en 30 ans depuis son histoire... il nous reste encore beaucoup de boulot, pour faire avancer la compréhension, j'ai presque envie de dire la tolérance par rapport aux adoptés, Jung vient d'apporter une grosse pierre à l'édifice.




4 commentaires:

ganesh46 a dit…

je l'ai vu il y a qqs temps à une séance spéciale au ciné. Jung était présent et a répondu aux questions des spectateurs à la fin du film + dédicace des deux BD à l'origine du film. J'ai aimé ce film de par son thème, son côté "histoire vraie" sans concessions. Jung ne ménage ni ses parents ni le reste de sa famille. En revanche je n'avais pas souhaité que ma fille de 12 ans vienne le voir avec moi et j'ai bien fait car ce n'est pas du tout adapté à un public enfant/ado, surtout adoptés. c'est un film dur et cru, les émotions sont traduites de façon brutes, sans nuance. Les BD non plus ne sont pas destinées aux jeunes, je les gardes pour moi pour le moment et plus tard ma fille pourra les lire si elle le souhaite.
en conclusion : j'ai beaucoup aimé mais c'est assez dur.

Framboise a dit…

J'avais lu les BD et j'avais adoré...Même si j'avais trouvé ça assez dur, notamment sur les raisons "humanitaires" qui avaient vu arriver tant de petits coréens à cette époque. Je ne me reconnaissais absolument pas dans la mère, que je trouvais tellement distante.
Par contre j'avais été très émue par les relations entre frères et sœurs.
J'ai vu le film récemment, j'ai beaucoup aimé également (c'est la BD qui bouge + quelques images d'archive très intéressantes)
Et j'ai versé ma petite (grosse) larme ...

Framboise, maman bonheur de Marilou et Achille

laurence C a dit…

Je n'ai pas vu ce film mais j'en avais un peu entendu parler par des parents adoptifs qui l'avaient trouvé difficile...alors quand j'ai appris que mon fils de 11 ans (adopté à l'âge de 3 ans) était allé le voir avec sa classe de Cm2 il y a quelques semaines, j'ai été très étonnée ! j'aurais préféré être avec lui pour pouvoir en discuter ensuite...mais à priori il n'a pas fait de parallèle avec sa propre histoire...

Laurence

Laurence

Anonyme a dit…

Très beau film, traité avec beaucoup de sensibilité et de réalisme à la fois, une belle performance. J'ai beaucoup aimé le personnage de la mère, qui est bien de sa génération et qu'on situe bien dans le contexte d'une famille nombreuse de l'époque: de l'amour, mais pas le temps pour les chichis et des principes éducatifs un peu rudes... Je pense qu'on peut voir ce film avec un jeune du moment qu'on en discute.