mercredi 24 avril 2013

Ils sont venus, ils sont tous ou presque là !



Le 12 avril a eu lieu à Dijon, la Rencontre Nationale des Consultations d'Adoption, bien vite surnommé la COCA Cassis... même si j'ai horreur du terme Coca, j'aime bien ce surnom qui mêle l'ancienne dénomination des consultations d'adoption et le fruit symbole de ma ville... d'adoption.

Les plus jeunes réclamant qu'on se réunissent, j'ai pris il y a quelques mois le taureau par les cornes et j'ai organisé cette petite réunion avec démocratie. Car depuis plusieurs mois entre nous, nous avons voté la date de la réunion, le choix du programme (les hémoglobinopathies, les consultations pré-adoptions, l'actualité de l'adoption, le suivi psy) et aussi qui devait participer.

Là, on a fait nos "coquettes" et à l'unanimité on a eu envie pour une fois de faire cette réunion, rien qu'entre nous, ceux qui ont les mains dans le cambouis, qui s'occupent d'une consultation avec bonne humeur et surtout un dévouement envers les enfants.

Pour les prochaines réunions, nous inviterons très probablement nos amis des associations (EFA, MASF, RC, VdA), des institutions (AFA, SAI, etc...). Mais là on avait envie d'être juste entre nous.... pour parler de notre quotidien de nos petits patients... et c'était bien pour une fois... l'impression d'être vraiment entre amis, que personne n'était là pour autre que le bien des consultations d'adoption et (encore et toujours) de nos petits patients. Car si dans ceux qu'on avait pas invité cette fois, il y a des amis, on a vu aussi dans ces réunions des personnages, dont on se demandait clairement... ce qu'ils venaient faire... on nous a aussi promis tellement de choses que l'on attend toujours que là, on n'espérait rien, car on n'avait personne à qui le réclamer.

Sur la photo, tous les joyeux compagnons de l'adoption, des plus anciens à ceux dont le projet n'est encore qu'embryonnaire.

On regrettait quelques absents, dont parmi les vieux de la vieille Pau, Hyères, Nice et  Versailles, empêchés de dernière minute.

Il y avait en plus trois petits intrus : deux de mes fidèles compagnons dijonnais et une gentille petite interne dijonnaise qui venait nous présenter sa thèse en cours.

Comme dans une équipe de rugby, je vais vous mettre les prénoms :

Marie-Reine - Fred - Isabelle- Anne- Patrick - Michel - JV - Violaine - Isabelle
Aubeline - Brigitte - Delphine - Cécile - Béatrice - Julien
Marion- Marie- Véronique - Hélène

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci à vous tous pour ces consultations tellement précieuses...
Anne, maman de deux petits bouts de Russie et qui a la chance de fréquenter la super coca de Versailles !

Anonyme a dit…

J'ai bien regardé mais je n'ai pas vu Toulouse ? ! J'en profite pour dire MERCI aux COCA d'exister en particulier à la notre qui nous a super bien aidés.
Marie maman de Raphaël futur stadiste (si Maman le laisse aller sur le terrain c'est qd même dangereux non ? );-)


laurence C a dit…

Mes deux garçons viennent d'Haïti; nous sommes allé chercher notre premier fiston en 2005 et le second en 2009...mais nous n'avons jamais consulté pour eux un medecin d'une COCA...c'est grave docteur?

Laurence

christelle02 a dit…

je n'ai pas vu la nôtre, le Dr Luce Vue-Droy, de St Quentin.... une dame géniale avec les enfants, top avec les parents ... bref, comme tous les autres je pense...

Anonyme a dit…

Je ne comprend pas bien Docteur : il y a envron 15 jours vous encensiez la présidente de l'EFA qui défendais les COCA sur la place publique mais là elle n'est pas assez amie, ou pas assez médecin.
Et Luce VUE-DROIT n'est pas là non plus.
Ils étaient loin d'être tous là, ceux qui s'occupent vraiment des enfants

Jean-Vital de Monléon a dit…

Anonyme de 12h26, je ne comprends pas votre polémique ridicule.

J'ai chaleureusement remercié Nathalie Parent pour ses dernières actions.

Je vais encore remercier et faire de la pub à EFA pour son enquête sur ado et orientation...

Je pousse le bouchon, j'aime bien Nathalie Parent, j'aime bien Marc Lasserre, président du MASF, j'aime bien Cécile Février et Hélene Charbonnier des RC et VdA, c'est plus que de la vieille amitié que j'ai pour Bernardo de l'Apaec et Joel Malraison de Maeva Polynésie... mais c'était une réunion médicale, et que l'on voulait purement entre nous.

On peut penser que la vice-présidente santé d'EFA, les répésentants médicaux des OAA, des différentes assoc, du SAI, de l'AFA avaient totalement leur place dans cette réunion... et j'ai été le premier à dire que si cette réunion, nous l'avons voulu "intime" ce serait grave de les oublier une prochaine fois.
J'ai déjà expliqué cela !

Rassurez vous, le but n'était pas d'établir un mur des cons, à plusieurs reprises nous avons redit l'importance des assoc, la necessite de collaborer en toute amitié.

Puisque "vous voulez tout savoir et rien payer comme on dit chez moi", je vais vous dire pourquoi moi (et seulement moi, je ne sais pas ce qui a motivé les autres pour choisir cette intimité), c'est le besoin d'être entre nous, ceux qui ont les mains dans le cambouis, même si on n'est pas toujours d'accord entre nous, on fait le même boulot, on a la même motivation... on a trop vu des gens nous tourner autour, nous faire des promesses, nous récupérer, avoir une ambition qui n'était pas le bien-être des enfants adoptés.... ces dernières remarques je tiens à le préciser ne concernent absolument pas les associations.

Quant aux consults qui étaient absentes, j'ai pu en oublier, j'ai pu avoir de mauvaises adresses mail, mais j'ai demandé dès le début à tout le monde de faire suivre le message pour les conults non identifiées (ce qui a été fait pour certaines, il y avait à cette réunion des gens que je n'avais jamais vus).

Un certain nombre manque à l'appel, certains ont eu des impossibilités de longue date ou au dernier moment, et ont prévenu... certains n'ont jamais répondu à mes nombreux messages.

Point final de la discussion.