mercredi 7 septembre 2011

Racisme dans le Vidal

Pour mon retour, même pas peur, je vais m'attaquer à un géant de la pharmacie.

Lors d'une récente consultation, des parents d'un enfant arrivé récemment d'un pays d'extrême orient m'ont demandé si j'avais la liste des médicaments interdits aux asiatiques.

Comme j'ai dû les regarder avec "le regard du lapin dans les phares de la voiture juste avant la collision"... ce regard que je réserve aux grandes occasions, car il fait tout mon charme, et je ne voudrais abuser.... il m'évoque un médicament contre le cholestérol que prend le grand-père et pour lequel il est précisé que les asiatiques ne peuvent en prendre sans risques.

Plein d'incrédulité, je me précipite sur le Vidal....

Vous connaissez le Vidal, le gros livre rouge que presque tous les médecins ont sur leur table et qui nous dit tout sur le médicament.... pour mémoire des gens surpris par mon prénom original m'appelle parfois Jean-Vidal de Monléon, cela ne me plaît pas du tout, c'est Jean-Vital, et je suis moins gros, moins rouge et moins gavé de médicaments que le dictionnaire pharmaceutique.

A la page du-dit médicament (fabriqué par une des nombreuses filières de la World Company), je découvre dans les effets secondaires :

"Race :

Les études de pharmacocinétique montrent une augmentation de l'exposition chez des sujets asiatiques comparativement aux caucasiens "

Et ben ça, ça me fout en rogne, d'abord parce qu'en France on a pas le droit d'utiliser le terme de race, il n'y a qu'une seule race, la race humaine.... et même si je pense que l'antiracisme a eu parfois des excès en niant toutes différences ethniques ou géographiques, je n'aime pas qu'on aille contre la loi, et que le labo qui fabrique le produit se le permette et que les différents organismes d'état qui contrôlent ces produits aient laissé passer cela.

Ensuite, en tant qu'anthropologue, ce terme asiatique, et plus encore ce terme caucasien m'horripilent.
Un asiatique est un habitant de l'Asie, soit presqu'un être humain sur deux.... un asiatique peut être un libanais, un tchoukte, un yéménite, un patchoune, un japonais, un philippin, un aïnu, un tibétain, un tamoul du Sri Lanka, un bouthanais, un indien du Sikkim, ou encore un ouzbek, mais aussi un arménien de Turquie, quelle diversité, et j'en passe ! Et tous, ils n'ont pas droit au médicament miraculeux qui fait fondre le cholestérol dû aux excès de loukoum, de graisse de phoques, de beurre rance ou de nems.... pour reprendre quelques spécialités asiatiques ! Bien fait pour eux pense Ted (les fans de Pierre Desproges savent de qui je parle).

Un caucasien qu'est ce que c'est ? C'est un habitant du Caucase, chaîne montagneuse, à la jonction entre l'Europe et........ l'Asie. Ce sont donc entre autres, des georgiens, des arméniens, des azeris, des tcherkesses, etc, etc.... Ils doivent faire gaffe donc ces montagnards, selon le versant de la montagne où ils habitent, pourront-ils faire baisser leur cholestérol ? Ceux de l'ubac, oui, quant à ceux de l'adret, à moins d'un régime inhumain, ils sont donc condamnés à voir la graisse obstruer leurs vaisseaux.

Et je pose ici la question à Mr Astra et à Mme Zeneca, qui fabriquent donc le-dit médicament, un déménagement pour profiter du soleil du versant sud, interdirait-il de même de profiter du fameux médicament ?

Je ne suis pas si bête que j'en ai l'air, cette notice est à mon avis une pâle traduction américaine, pays, où le terme race est autorisé, et où les américains sont classiquement divisés en Caucasian (les-ceux d'origine européenne, car un crétin, il y a un siècle, a cru que les européens étaient originaires du Caucase et des encore plus crétins pour faire politiquement correct continuent à utiliser ce terme, et des encore plus crétins pour faire politiquement correct continuent à utiliser ce terme), les Afro-Americans (auquel n'appartient pas leur président.... ils ont pas l'air bête, ils ne peuvent même pas le classer), les Hispanic (les-ceux qui viennent de l'Amérique latine), les Natives (les-ceux que les cow boys appellent les indiens), et les Asians (les-ceux, chinois, japonais et un peu coréens immigrés depuis l'extrême-orient, donc une toute petite partie de l'Asie).

Et voilà, les américains font ce qu'ils veulent, mais faire du copier-coller, et ainsi ne pas correspondre à notre culture, à nos habitudes, à nos dénominations et aussi à notre loi, ça ne me plait pas du tout. Tout ça pour vous montrer que comme l'Alain de tout à l'heure, d'autres font du racisme sans même s'en rendre compte.... allez à bientôt pour ma petite classification du racisme.

15 commentaires:

Fox family a dit…

En tant que parents adoptifs, les propos de cet ancien ministre de la République nous ont profondément choqués. L'implication du monde politique à l'égard de l'adoption est extrêmement ténue (du moins chez nous, en Belgique). Les propos tenus par ce monsieur Marleix sont stupides, condescendants, racistes et choquants à l'égards de bien des gens et traduisent une méconnaissance, voire un mépris, du parcours accomplis par les enfants adoptés en général et par Mr Placé en particulier. A l'entendre sur les ondes (France Inter notamment, très écoutée en Belgique), Mr Placé est on ne peut plus français et son parcours semble exemplaire.

Mamaucy a dit…

N'est-ce pas à l'Autorité du médicament qu'il faut demander de veiller à ce que les notices soient conformes au droit français ?
Merci de votre retour !
A bientôt

Jean-Vital de Monléon a dit…

A la Fox Family, votre commentaire se trmpe de message mais il est vrai que le bon côté des choses est que cette histoire permet de découvrir JVP

A Mamaucy, oui entre autres, et cela s'appelle une belle bévue.

Kakrine a dit…

Incroyable! effectivement, ça sent le "copier-coller" américain. personne ne relit le Vidal pour vérifier ce qu'il y a dedans ? En même temps, si c'est les mêmes que ceux qui ont donné l'AMM au Mediator ... ;-)
à bientôt!

Anonyme a dit…

Dans le texte suivant, par quoi conviendrait-il de remplacer le terme "asiatique"? :
"Tous les individus n'ont pas la même sensibilité à l'alcool

Les alcool-déshydrogénases et les aldéhyde-déshydrogénases sont des enzymes hépatiques responsables du métabolisme de l'alcool. Certains gènes codant pour ces enzymes existent sous des formes différentes selon les ethnies. Par exemple, près de 50% des Asiatiques présentent un variant génique qui leur confère une aldéhyde-déshydrogénase inactive, incapable de métaboliser l'acétaldhédyde en acétate.Quand ils boivent de l'alcool, les porteurs de ce variant présentent très rapidement des signes d'intolérance. "
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/medecine-1/d/alcool-effets-sur-la-sante-une-expertise-collective-de-linserm_147/c3/221/p6/

Nenette

Anonyme a dit…

Eh... et la "connerie" dans le Vidal, c'est quand qu'on l'enlève? Je vais sous peu aller chercher ma p'tiote grande à Mumbai, et me suis faite piquer contre l'hépatite A et la typhoïde (c'est pas moi, c'est le généraliste qui l'a dit)... et dans le Vidal du pharmadealer, c'est écrit: "vaccination conseillée en cas de séjour prolongé et de contact avec la population locale... [ben non, crétin(s), je vais pas fréquenter les humains du "bled", je vais rester dans mon bunker!]... même discours sur le site du MAE... qui déconseille les lieux de forte affluence (en Inde!!!). Le caucasianisme néo-colonial a encore de beaux jours devant lui (mais bon je serai pas malade!). Sinon ça fait du bien de vous lire, toutes et tous et "Jean-Vidal" de Monléon surtout

Véronique, qui attend d'aller chercher Nuria... vite, vite

Romi a dit…

le racisme a de beaux jours devant lui ...

bon cela dit, j'ai pouffé de rire en lisant votre description :
"le regard du lapin dans les phares de la voiture juste avant la collision"....

Michèle,

ganesh46 a dit…

aux USA c'est culturel - mais choquant pour nous français de toutes origines - il faut absolument que les personnes soient classées dans un groupe ethnique précis.
lors de la demande de carte d'identité, ou gree-card par exemple il faut se déclarer d'une ethnie (et le fonctionnaire en charge peut contester votre déclaration sur des bases physiques uniquement!!!)
j'ai appris ça d'une amie afro-américaine qui trouvait ça tout à fait banal...

Aurèle a dit…

Comme Michèle une bonne poilade en lisant la description du pov ti lapinosse avant le grand saut ! Concernant l'article médical racial cela ressemble en effet tout à fait à ce que je pu voir aux US... savez vous s'ils ont pensé à dessiner les types de races sur la notice en les barrant ? parce que ça aussi c'est une grande spécialité des ricains (pardon Tonton si tu me lis tu me feras avaler un vilain médoc pour avoir critiquer ton pays)
Aurèle très amusée tout de même par cet article

Anonyme a dit…

Je viens de rire aux éclats en lisant la comparaison avec le gros livre rouge, qui n'est pas petit comme celui de Mao.
Mais qu'en est-il de la comparaison avec une certaine Vitale, fine comme une carte, verte et infestée d'une puce, parasitose gentiment transmise par la sécurité sociale ?
Marie, mère de ta petite fille.

Laure a dit…

Bonjour
Je trouve cela vraiment incroyable...
Hélas, je dirais ce ne sera pas la première ni la dernière bévue...
Bonne journée,
Laure ( et sa petite étoile du Vietnam...)
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

Bernardo a dit…

Comme tu le signales, ami, beaucoup de termes médicaux sont des traductions mot à mot de l’anglais américain (devenue la langue vernaculaire de la médecine). "Caucasien" est la traduction de "Caucasian". Il y a encore quelques années, les textes anglais parlaient de "white", mais comme on s’est aperçu que les « white » n’étaient pas tous blanc-blancs, ils ont créé le mot politiquement correct « Caucasian » pour désigner les sujets blancs de peau. Donc le français médical a abandonné « blanc » pour « caucasien » (sans majuscule). De même, les américains ne parlent plus de « sex », mais de « gender ». Quand va-t-on voir apparaître dans les textes médicaux français le « genre » (et dans la foulée les « mâles » et « femelles » pour les êtres humains comme pour les animaux) ?
Le mot « race » n’a pas encore été affecté par le politiquement correct en anglais et les effets de la mondialisation (chère à notre ami Eric Zemmour) n’ont donc pas encore modifié cette traduction littérale en français.
Si tu t’amuses à lire la littérature scientifique avec un œil critique sur le plan sémantico-étymologique, la classification des « races » est souvent joyeuse : « caucasiens », « hispanophones » (sic !, c’est pour les latinos), « asiatiques », « noirs » (« Blacks », voire de plus en plus « Afro-Americans » et non « Negroes » !) et « autres ». J’ai toujours eu des hésitations sur la définition de ces « autres »……
De même, le dirigeant de société de traduction médicale que j’ai été s’est toujours battu (combat d’arrière-garde, certes !) pour conserver l’expression « études en double-insu » (et non en double-aveugle, traduction mot-à-mot de l’anglais double-blind), en rappelant aux investigateurs (« investigators ») que la notion d’étude en double-aveugle paraît étrange dans le cas de produits ophtalmiques (et que, pour rester logique, il faudrait également traduire « double-dummy » par « double abruti » et non « double placebo »…).
Cela dit, comme tu le sais, certains groupes ethniques sont plus (ou moins) touchés par certaines maladies ou certains médicaments (ou interactions médicamenteuses).
Pour finir, l’Agence Européenne du Médicament (en abréviation anglaise EMA, en abréviation française EMA, cherchez l’erreur) a totalement adopté ces américanismes dans ses « templates » (en français dans le texte,», ils ne connaissent pas les mots« modèles » ou « formulaires ») qu’elle impose aux laboratoires pour leurs notices destinées aux patients français….

Jean-Vital de Monléon a dit…

Merci Bernardo, une fois encore, je te suis à 100%.
J'ai vu il y a qqs temps un médecin français, rédac chef d'une revue internationale de néonatologie.... ce gusse ne savait plus parler français.... il y avait un anglicisme par phrase, il cherchait ses mots !

Je tiens toutefois à vous préciser que je ne suis absolument pas anti américain. Je respecte totalment leur culture, ils font des choses qui nous choquent... et la réciproque est vraie ! Il y a même un jour par an, et c'est aujourd'hui où je me sens new yorkais, ville que j'aime beaucoup. Comme je l'ai dit, les américians font ceux qu'ils veulent dans leurs écrits.... ils sont peut être moins "faux-culs" que nous, quand ils parlent de race.... mais leur terme caucasian me semble ridicule et leur terme asina, ne correspond qu'à une catégorie de leur population.
Mes reproches sont contre le labo qui a traduit ça bêtement et aux agences de contrôle, française ou européenne qui approuvent bêtement.
Notre culture est riche, ne la bradons pas, mais ne bradons pas non plus celles des autres.

Bernardo a dit…

Ben, ce qui est triste dans ce cas, c'est que Mesdames Astra et Zeneca ont été obligées de suivre les diktats de l'Agence Européenne en matière de terminologie, parce que le labo n'a pas eu le choix des termes (comme tous les autres labos d'ailleurs), sous peine de se faire rejeter la notice (et de ne pouvoir commercialiser son anti-hypercholestérolémiant).

Lis bien toutes les notices des médocs de tes petits patients. Tu verras un nombre incalculable de chapitres (pardon ,le mot déposé par l'EMA est "rubrique") "Grossesse et allaitement" pour des produits destinés à des nourrissons. Et tu liras "ce produit est déconseillé en cas de grossesse ou en période d'allaitement". Tu peux nous parler de puberté ensuite, une plus précoce y'a pas !

Anonyme a dit…

Bonjour.
Le passe recent de la France vichyste, avec le J sur les cartes d identite, fait qu en France il est totalement tabou de classer les gens par race. Le mot choque alors qu il signifie ethnie en anglais.
Pratiquement tous les pays, meme proches de nous (l Angleterre) classifie les gens par race.
Ma fille adoptee du Vietnam avait egalement son ethnie indiquee dans son dossier.
Je trouve que la France est plutot totalement ridicule de faire de la race un tabou absolu.
Ensuite, que les classifications ne refletent pas la realite est un autre probleme.
En tous cas, votre description de la definition de "Asian" est une description geographique, mais pas telle que l administration US l entend qui est:
"Asian. A person having origins in any of the original peoples of the Far East, Southeast Asia, or the Indian subcontinent including, for example, Cambodia, China, India, Japan, Korea, Malaysia, Pakistan, the Philippine Islands, Thailand, and Vietnam. It includes 'Asian Indian,' 'Chinese', 'Filipino', 'Korean', 'Japanese', 'Vietnamese', and 'Other Asian'."[12]