mardi 21 décembre 2010

Welcome Home !

Chers lecteurs, je suis actuellement dans une période de sur-boulot, avec peu de temps à consacrer à mon petit blog, mais je ne pouvais rester silencieux sur l'arrivée annoncée, et pas mal médiatisée des 300 petits haïtiens.

A cause des grèves puis des intempéries, j'ai raté quelques réunions parigotes où a été évoqué ce sujet, et j'avoue être assez ignorant sur la "catégorie" des enfants qui vont bientôt arriver en France, et où ils se situent dans le cheminement administratif de leur adoption. Mais même si je sais que certaines crèches haïtiennes ne sont pas "exemplaires" en terme d'éthique, j'ai confiance dans les services du SAI, et je ne les imagine pas faire arriver en France, des enfants dont les dossiers seraient trop obscurs. Et d'après ce que nous dit la presse, il ne s'agit que d'enfants déjà apparentés AVANT le séisme.

Je ne me voile pas la face et je sais que ces enfants auront besoin de soins médicaux, de câlins, d'yeux expérimentés pour les aider à supporter tous les chamboulements qu'ils ont subis. Malgré un programme de janvier très chargé, ils seront ma priorité et j'ai ouvert plusieurs consultations supplémentaires. Et connaissant mes amis, autres responsables de consultations d'adoption, je suis certain qu'ils ont fait de même, même si nous sommes en mode râleur, avec toutes les promesses que l'on nous a fait, et que l'on ne nous tient toujours pas, nous n'arrivons pas à nous venger sur les familles et surtout les enfants. Il n'y aura pas de boycott

Je prends assez mal, une fois encore de nombreux commentaires déplacés et théoriques sur l'état de ces enfants.
J'en ai marre que certains parlent encore et toujours de cela comme d'une action humanitaire ... A l'inverse, je pourrai comprendre, que certains reprochent à la France de s'être occupée de ces mille enfants et de laisser Haïti dans une misère noire... mais c'est ce que font tous les pays riches quand il y a une catastrophe ou des risques dans un pays .... cf actuellement en Côte d'Ivoire.... où tous les pays occidentaux demandent l'évacuation de leurs ressortissants. Ne faisons pas payer notre mauvaise conscience de nantis à quelques familles. Pour moi, ces petits Timouns, seront dès leur arrivée des petits français, et il est maladroit de dire que la précipitation de ce rapatriement, ne permettra peut être pas l'obtention de leur reconnaissance par les autorités... certains juges n'ont pas besoin de ces conseils.... les familles auront du temps à passer pour se connaître avec leurs enfants, si on peut leur empêcher des tracasseries administratives.

Je suis aussi d'accord qu'il aurait mieux valu que ces enfants soient rapatriés et adoptés, après une bonne préparation à l'adoption.... mais existait elle auparavant en Haïti ? Oui dans certaines et trop rares crèches.... faut il alors l'imposer dans un pays à terre, avec du personnel d'orphelinat que la mission du mois de mars nous a décrit à bout de souffle ?
Je rappelle que même s'il peuvent remplir nos écrans en cette période de Noël, le monde des Bisounours n'existe pas !
Pendant ce temps, le choléra, la malnutrition, les autres épidémies gagnent du terrain... entre deux maux mon choix est fait depuis longtemps..... Vous pouvez consulter et , mes "vieux" articles, dont je ne changerai pas une ligne.


Je suis prêt à discourir avec certains sur le devenir des "enfants du séisme". Par exemple, avec ceux qui viennent de sortir un livre, et qui ont un très bon éditeur, qui fait que l'on peut les entendre partout sur les ondes et dans la presse.... mais non je ne vise personne.... mais quand même, quand Pierre Lévy-Soussan, nous annonce dans Le Point, qu'il suit des enfants du séisme dans son cabinet et qu'ils vont tous mal, je ris, je m'esclaffe, je me gausse, tout d'abord parce que ne vont voir une pédosy que les enfants qui vont mal, et d'autre part, j'aimerai bien savoir combien il en a vu ? Et ma grande question est de savoir quelle est la motivation des parents ayant adopté un enfant en Haïti après le séisme, d'aller voir celui qui est considéré comme une des étincelles ayant fait arrêté le dit rapatriement... soit ce sont des parents qui ne sont au courant de pas grand chose dans le domaine de l'adoption, donc très isolés (... donc bon facteur de risque !)... soit ce sont des parents qui sont d'accord, avec PLS et que l'on n'aurait pas dû rapatrier ces enfants (les leurs donc)... et en ce cas le facteur de risque, pas besoin d'avoir fait Saint-Cyr pour voir son énormité !

En 2010, parmi les enfants que j'ai vu pour une première fois, j'ai vu à ce jour 87 enfants haïtiens, les 9/10° d'entre eux sont des enfants qui ont vécus le séisme, parmi ceux-ci, il y en a beaucoup que j'ai revu de manière systématique quelques mois après.... et bien la différence sur leur état psychologique, leur attachement, leur adaptation dans leur nouvelle famille, leur nouveau milieu est quasiment la même que d'habitude ! Pas bien différent, que les 400 petits haïtiens, que je suis déjà... c'est à dire, qu'il y en a toujours qui ont soufferts de leurs séparations (le pluriel est volontaire), qui ont pu être maltraités ( dans tous les sens du terme en Haïti), qui ont des parents adoptifs catastrophiques ( et oui cela existe, mais plutôt que de condamner, quand les enfants sont là, je préfère accompagner). Ils étaient juste quand même un peu plus sidérés à l'arrivée, un peu plus de cauchemars, de difficultés à se décoller des bras des parents... et cela était plus dû à l'accélération des procédures (un mal que je suis prêt à assumer car moins grave que ceux qui rodent en Haïti)... que le tremblement de terre lui-même. C'est mon humble avis, un avis de vieux con, si vous voulez, mais les vieux cons ont parfois de l'expérience, le syndrome post traumatique, que d'aucuns ont voulus nous vendre à tort et à travers, après le tremblement de terre, même si nous ne l'appelions pas ainsi, il s'agit d'état de stress, de dépression, que nous voyons souvent après des adoptions, après des histoires difficiles... et les enfants, on s'en occupait déjà où on tâchait de le faire... Oui certains enfants ont pu avoir des craintes en rapport direct avec le tremblement de terre, mais ne faisons pas de ce "joli" syndrome l'arbre qui cache la forêt.

Par contre, ce que j'ai vu bien augmenté entre les enfants arrivés avant ou après le séisme, ce sont la gale, la teigne, les diarrhées traînantes et la tuberculose.... et cela pourquoi personne n'en parle ? Pourquoi n'interroge-t-on pas ceux qui suivent les enfants, ceux qui ont les mains dans la cambouis (enfin pour Haïti, c'est plutôt les mains dans l'Himenelopis nana en ce moment), et préfére-t-on interroger des grands théoriciens qui n'aperçoivent les Timouns que de loin ?


En conclusion, je reprends le titre de mon billet : "Bienvenue à la Maison les Enfants". Je n'ai rien fait pour voir si vos parents sont aptes à nous à vous accueillir, je n'ai aucun pouvoir pour savoir si l'orphelinat où vous avez été est éthique ou non. A mon niveau, et alors que vous êtes dans l'avion, je ne me vois comme rôle que celui d'aider à vous accueillir, et à vous faire en sorte que vous vous sentiez chez vous ici.

28 commentaires:

Véronique a dit…

En fait c'est tout à fait ça : bienvenue chez VOUS les timouns, bienvenue ENFIN!
Après, on peut bosser...

Brigitte & lilou a dit…

yess welcome home !et au boulot doc !
bon Noël
Brigitte

Anonyme a dit…

Bienvenue à tous ces petits qui vont enfin retrouver la chaleur d'un foyer. Et bon courage pour le boulot, doc.

malounette a dit…

J'en rajoute, bienvenue à vous, petits timouns, dans vos nouveaux foyers rempli de chaleur comme il se doit... Et bon 1er Noël dans votre nouveau pays.

Claire, qui n'oubliera jamais que son petit bout en chocolat provient de ce pays ô combien dévasté mais si attachant

Mamaucy a dit…

bienvenue à eux, merci à vous pour ce que vous avez fait et ce que vous ferez encore. Ce ne sera peut-être pas suffisant pour contrecarrer les PLS et alii (si toutefois ils rompent leurs vacances pour commenter les "événements") mais c'est un propos de spécialiste.
Maya, de Paris

Anonyme a dit…

Welcome home kids...

Voilà, le premier avion est sur le point de se pose, comme beaucoup et même si je ne suis pas encore papa, je suis très ému que ces familles puissent enfin être réunis !

Par contre, je veux aussi vous faire par de la réaction de ce très gentil monsieur : PLS. Ce monsieur, vient de donner une interview sur France Info (je vous laisse deviner le sujet).
Le lien est le suivant : http://www.france-info.com/chroniques-les-invites-de-france-info-2010-12-22-ces-adoptions-sont-precipitees-et-condamnables-selon-p-levy-soussan-505000-81-188.html

Ses déclarations sont déplorables :
« L’opération menée depuis hier par le Quai d’Orsay est pour Pierre Lévy-Soussan, "précipité et condamnable au regard d’une certaine éthique de l’adoption". Pour le pédopsychiatre, "toute accélération du processus juridique est préjudiciable aux enfants". Il estime à l’inverse des parents que Bernard Kouchner a eu raison de prendre le temps nécessaire à l’examen des dossiers. Il a mis en place "une logique adoptive et non une logique humanitaire",
justifie-t-il, avant d’expliquer : "l’adoption n’est pas faite pour sauver des vies mais pour construire des familles". Le spécialiste de l’adoption rappelle en outre que Haïti fait partie des pays qui n’ont pas signé la convention de la Haye et que ces enfants sont donc à haut risque de trafic d’enfants, ce qu’on appelle le blanchiment, c’est-à-dire rendre adoptable des enfants qui ne le sont pas en payant des familles. Pierre Lévy-Soussan rappelle en outre que, dans le cas présent, il s’agit d’adoptions simples, c’est-à-dire d’adoption alors que les parents sont connus et que les enfants ont des liens avec eux. Dans ce cas précis, "accélérer la procédure met en péril la qualité de la séparation et l’équilibre psychique de l’enfant".
Enfin, le spécialiste, devant les images d’embrassades, prévient qu’il faut pour les parents "respecter le temps de l’enfant, ne pas se précipiter sur lui". Dans l’idéal, il eut fallu que les familles passent du temps avec l’enfant sur place, avant de le ramener. Au Brésil, les parents adoptifs sont tenus de
passer trois mois, au Vietnam aussi. Ici, ils auront passé quelques heures."

Je préfère ne pas dire ce que je pense de lui, je ne tiens pas à être grossier sur votre blog… Mais j’espère que ses commentaires lui couteront un jour.

Pour l’anecdote, j’ai vu son livre la semaine dernière dans un grand magasin d’une marque très connue. J’ai beau acheter beaucoup de livre sur l’adoption (et j’ai eu la surprise de voir que le votre était réédité !), je me refuse catégoriquement à ne serait-ce que toucher le sien !

Matthieu, bien ému par l’arrivé des timouns et en colère contre d’autres…

Marie a dit…

Bonne arrivée les petits bouts !

Merci pour cet article qui contrebalance l'interview de M. Lévy-Soussan avec laquelle je me suis réveillée ce matin... il y a des journées qui commencent mieux.
D'après ce "spécialiste" de l'adoption, il faudrait passer 1, 2 ou 3 mois sur place avec l'enfant... vous faites comment quand vous avez une famille, un boulot ?

Quant à son laïus sur l'adoption simple prononcée par Haïti, il risque de faire des dégâts dans les TGI français. Bon courage aux parents des petits Timouns pour les batailles juridiques à venir et pour les autres parents adoptifs aussi car le refus de prononcer l'adoption plénière devient à la mode.

Joyeux Noël aux enfants d'où qu'ils viennent et à leurs familles.
Marie.

Misou a dit…

Vous allez avoir du boulot début 2011, mais c'est pour la bonne cause !
Que les enfants adoptés ayant vécu le séisme en Haïti puissent en garder des traumatismes, ça ne me semble pas tellement étonnant, puisque d'après différents reportages des Haïtiens enfants et adultes, en Haïti ou exilés à l'étranger suite au séisme, ont été perturbés par ces évènements. Il n'y a pas de raison pour que les enfants en cours d'adoption aient été miraculeusement épargnés. Par contre, ça n'a rien à voir avec leur adoption, et ce n'est pas en les laissant dans leur crèche qu'on va les aider (entourés par des personnes qui peuvent elles-mêmes avoir été perturbées par le séisme, sans compter le cholera et les évènements politiques). Leur meilleure chance pour l'avenir c'est de venir ici et d'être entourés par leurs parents, et éventuellement aidés par des structures extérieures s'ils en ont besoin. La France semble l'avoir enfin compris.

Quant à l'interview de PSL, on pouvait peut-être parler d'accélération des procédures en janvier 2010, mais un an après...Et pour le séjour de 3 mois sur place il doit être mal renseigné pour le Vietnam. Et dans beaucoup de pays qui ont ratifié la convention de la Haye les séjours sont bien plus courts. D'ailleurs, même si c'est très bien de pouvoir passer un peu de temps avec son enfant dans son pays de naissance, il ne faut peut-être pas que ça soit trop long non plus, plusieurs mois à l'hôtel est-ce que c'est mieux pour créer des liens que d'être tranquille chez soi ?

marie hélène a dit…

tout au long de ce long chemin vers l'adoption d'un enfant il y a des souffrances et toutes ces familles sont malheureusement là pour en témoigner ! alors qu'on les laisse vivre ce moment tant attendu il est a eux ! et personne ne pourra dire qu'il n'y a pas d'amour là dedans. bienvenue petits amours d'haiti si cher à notre coeur !

Romi a dit…

Au moins, la crise ne passera pas par vous ... :-o)

Bienvenue à tous ces enfants !!!

Michèle

Duchesse a dit…

J'ai aussi entendu PLS ce matin sur France Info. Quel dommage qu'on n'entende que lui sur les ondes !
Et un bravo sincère à MAM. En espérant que les suivants arrivent vite !

Anonyme a dit…

Bienvenue aux enfants!
Merci docteur d'être la voix de l'expérience et d'être là pour les familles enfin réunies.
Virgule

Anonyme a dit…

Bienvenue petits bouts chocolats tant attendus ici!
c'est votre 1er Noël dans la chaleur d'un foyer qui vous attendait depuis si longtemps
heureux Noël en famille!
Claire(maman de Jeanne-Tea 3 ans et demi et sa soeur bio Lise-Tea 4 mois nées en Polynésie, sur la plus belle des iles ss le vent)

malounette a dit…

Complètement d'accord avec Mathieu, j'ai moi aussi entendu l'interview ce matin de PLS qui se targue d'être un spécialiste de l'adoption. Pour moi aussi, le réveil aurait pu être meilleur, si vous étiez intervenu pour rétablir les vérités... On espère seulement que ceux et celles qui l'on écouté on su faire la part des choses...

Claire, maman plénièrement parlant de son petit timoun

Anonyme a dit…

Merci de représenter ici la voix de la raison. Le bien de ces enfants qui attendent depuis bientôt un an pour les plus récentes attributions, et depuis 2 à 3 ans parfois pour les autres, c'est d'avoir enfin un foyer accueillant et des parents aimants. Je leur souhaite beaucoup de bonheur dans leur nouvelle vie dès que la période d'adaptation sera passée et que parents et enfant se seront adoptés. Joyeux Noël les timouns !
Pascale

Anonyme a dit…

Merci Docteur de remettre les pendules à l'heure, je ne sais pas si vous avez pu voir sur BFM TV S. Marinopoulos face à Me Koubbi, avocat du Collectif Enfants Haïtiens adoptés, mais bavante et haine et racontant des insanités avec un tel aplomb, qu'il fallait vraiment être zen pour ne pas casser son téléviseur.
C'est vous que la chaine aurait dû inviter pour s'exprimer.
Ghislain, Paris

blandine a dit…

Merci cher Docteur de d'abord penser comme un papa, un être humain puis un soignant..... Je suis allée chercher mes 2 petits garçons à Haiti le 7 déc 2010 à la crèche enfant Jésus (l'une de ses crèches ou le personnel est très qualifié et ou les enfants sont respectés, entourés, aimés, soignés, propres, scolarisés....) Et je mesure aujourd'hui le travail de fond qui a été fait en voyant l'équilibre de mes enfants, leur joie de vivre, l'éducation qu'ils ont reçu..... Je tenais à mille fois vous remercier pour vos posts sur votre blog car ils m'ont beaucoup aidé tout au long de cette longue année 2010.... Merci de toujours nous avoir respectés et merci d'avoir trouvé les mots justes et apaisants..... Notre Noël à tous les trois sera le plus beau car nous savons que tous les enfants que nous avons laissé à la crèche enfant Jésus seront auprès de leurs parents et que tous les enfants des autres crèches pourront fêter Noël au chaud..... près du sapin en France... Il faut toujours CROIRE AU PERE NOEL mais lorsque l'on est GRAND. Joyeux Noël à vous DOc et toute votre famille...JOYEUX NOEL A TOUS NOS TIMOUNS.... Blandine, Noa et Merlin de Nantes

tigresses a dit…

Pas entendu LS ni Mari... aujourd'hui (acte manqué ??)
En revanche, en fin de journée, j'ai entendu le journaliste de France Info parler de ces enfants qui retrouvent maintenant une famille et un pays... ben, l'est p'être pas psy le journaliste, mais moi (et mes filles en voiture) ben, on a bien aimé, parce que les conditions de vie d'orpheu, elles les connaissent (et elles sont arrivées assez grandes pour en parler) mais dans la galère d'Haïti, elles n'arrivent pas à s'imaginer (ou plutôt si, elles imaginent, et elles ont mal !
Et... sinon... dans un pays CLH, on a passé que 6 semaines... (et ça n'a pas que des avantages :))
Hélène qui se demandent si les COCA doivent être des poires ou si on les prend pour des truffes !

tigresses a dit…

Je suis tellement en boule contre les "je sais tout" que j'en oubliais de dire : bienvenue à la maison les timouns !

Stéphane a dit…

J'ai lu et je n'ai pas réussis à écouté Pierre à l'age de Pierre jusqu'au bout (mauvais pour ma tension) sur ses divers élucubrations.

J'ai également appris qu'il était le médecins attitré des mes enfants, ce que j'ignorais.

Peut étre que ce futur ex médecin devrais relire les articles du conseil de l'ordre des médecins, le N° 3, renforcé par les articles du code pénal, concernant l'exercice illégale de la médecine.

De plus je suis assermenté au même titre qu'un officier de police judiciaire, et insinué que je me livre au trafic d'enfants ou au blanchiment (de quoi, j'ai pas tout compris, ou alors je peut lui faire une déclaration sous serment que je refuse que mes enfants se fassent blanchir la peau et ce même si ils ont le talent de Mickael).

Par contre, c'est avec stupeur que je découvre que Pierre LEVY-SOUSSAN à adopté ... hé oui, bien que la connerie ne soit pas orpheline, je constate que beaucoup l'ont adopté.


Ceci dit, je suis soulagé de voir que quelques amis de mes enfants arrivent, et que son meilleur ami prend le vol de jeudi pour habiter à moins de 20 km de chez moi.

Youpi et tralalaa !

Sandrine a dit…

Bienvenus les timouns.

Merci M. Monléon de votre soutien sans faille.

Et pour répondre à M. PLS : Comment construire sa famille quand son enfant est décédé ?

Sandrine maman d'Eliot en France depuis mars 2010 et de Cléo sa jumelle notre étoile

Anonyme a dit…

Merci pour cet article qui résume ce que je pense. Bienvenue à tous les timouns.

Isabelle et sa fille adoptée en Haïti, en France depuis 2 mois, laquelle va très bien.

Olivier a dit…

Bravo pour ce message!
Moi aussi je suis donc un vieux con!!

Bienvenue aux timouns !!!!

Dommage que les médias ne vous donnent pas la parole !
PLS a encore débiter ces insanités sur France 2, cela nous a mis plein de rage...

Je préfère l'émotion de l'annonce de leur arrivée

Olivier

Jean-Vital de Monléon a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=l_r0a4aiXEI

naty a dit…

Salut à vous tous
Bienvenue aux timouns !
Nous sommes allés à PAP chercher notre fille qui prend 7 ans aujourd'hui ! bon anniversaire m chérie !
Cela fait 2 mois qu'elle est avec nous. Elle va bien et nous restons vigilants aux moindre signes sans en faire une psychose
Son grand frère (biologique) est ravi.
Je connais l'abandon, placée à la DASS à 4 ans et demi, arrachée à ma mère par un juge sous les conseils d'un type comme ce cher PLS et qui ne m'a laissé aucune chance d'être dans une famille. Je me suis retrouvée en maison d'enfants, pas dans une famille. Et maintenant il dise que ces enfants adoptés (donc on peut dire "placés") sont en danger ! Quel Con !
Notre fille va bien, nous nous adoptons mutuellement.
Par contre si je peux me permettre de dire ce que je pense : même si l'expression "bout de chocolat" est une marque d'affection, je ne l'aime pas. Nous les parents adoptants, nous ne voyons même plus la couleur de peau. mais je ne vous en veut pas. Quand un BB blanc né, on pourrai dire "bonjour chocolat blanc". je sais qu'il n'y a pas de connotations raciste, mais j'aime pas et ma fille non plus.
Bonnes fêtes à vous et encore bienvenue aux timouns.

malounette a dit…

A chacun sa marque d'affection pour nous c'est cela et notre bonhomme l'apprécie. Maintenant c'est vrai que l'on ne fait pas attention à la couleur de sa peau, pour nous et pour beaucoup d'autres, notre fils est notre fils, même plus foncé...
Joyeux Noël à tous.

Claire

LaurenceC a dit…

Moi je connais deux timouns qui ont rejoint leurs parents ce 23 décembre, au bout de 2 ans de procédure ( qui parle d'accélération ???). Et je ne crois pas que la France ait précipité les choses quand ce rapatriment survient presque un an après ce terrible séisme !!! bienvenu à tous ces timouns et on se moque de ce que certains peuvent dire ou penser!!!
Laurence

cerisette a dit…

Merci d'être toujours fidèle au poste et vigilant. Ma fille, arrivée depuis 7 mois, va bien. Nous parlons sereinement de ce qu'elle a vécu et son impatience grandissait +++ car, à la veille de Noël, elle attendait toujours sa meilleure copine. Heureusement, F était dans l'avion du 24/12 et a pu arriver dans sa famille après 3 ans (énormes problèmes avec la première crèche qui l'avait accueilli et dossier à reprendre à zéro début 2010). Je me réjouis de l'arrivée des enfants haïtiens ; je vais pouvoir être plus sereine car la plupart des familles sont aujourd'hui réunies. J'espère juste que la poignée d'enfants restés à la crèche sera bientôt ici.
Sabine, maman de Salomé "petite mangue"