lundi 5 janvier 2009

Programme 2009

De quoi va-ton parler sur mon blog cette année, voici quelques idées :

Un gros sujet dont j'ai envie de discuter : je crois que les journalistes appellent cela les marroniers, des sujets que l'on sort de temps en temps quand l'actualité est pauvre.
Des on-dits qui semblent être évidents tant ils sont rabâchés, mais finalement ne correspondent pas à la réalité. On réfléchira ensembles au pourquoi de ces répétitions.

J'en vois trois gros dans l'adoption :

1- L'obsession de la quête des origines
2- Le caractère sadique et cruel de l'agrément
3- les différences "capitales" entre adoptions simple et plénière.




Sur le plan de la santé, quelques sujets à venir :
Le dossier russe
La puberté
Le sommeil
Les diagnostics à faire lors de la première rencontre avec l'enfant
Les hémoglobinopathies

Vous avez le droit de demander d'autres choses et de réclamer que soient traités en premier les suejts qui vous intéressent le plus.




Quelques chroniques sur des associations et des personages de l'adoption :
A venir : Racines coréennes, certaines OAA et APPO, Monique, Jean-François, Joselyne et Louis, etc, etc...

21 commentaires:

Aurèle a dit…

Pour ma part je suis fortement intéressée par le sujet sur les différences entre l'adoption plénière et simple étant sans consentement éclairé pour mon fiston arrivé d'Haïti il y a 2 mois et quelques jours je ne sais pas encore trop quoi penser sur le sujet.
Merci pour le programme 2009 qui est très divers et permet à chacun d'entre nous de trouver des réponses ou au moins d'avancer dans nos refléxions personnelles.
Aurèle et Nayenson (3,5 ans d'Haïti)

VIRGINIE a dit…

LE SOMMEIL !!!!!!!!!!!

Virginie du 41, maman épuisée de
Samuel qui dort maaaaaaaaaal

Gaelle et francois a dit…

Bonjour,
c'est ma première visite sur le blog et je ne suis pas certaine de poser ma question au bon endroit, pardon.
Nous sommes en procédure d'adoption pour deux bébés en Ethiopie avec Passerelle, et notre dossier est sur le point d'être envoyé à Addis Abbeba, mais... on nous demande de bien réfléchir à l'adoption simultanée de deux enfants qui ne seraient pas issus d'une fratrie biologique car cela semble poser des problèmes. Nous devons réagir vite, mais nous ne savons pas quoi penser. Pour nous aucun problème ils seront frêre et soeur dans la famille que l'on va construire ensemble. Quelles sont ces difficultés? Quelle est votre position?
Perci pour votre attention.

Fabienne a dit…

Pour ma part, je serais très interessé sur le sujet l'obsession de la quête des origines. Nous avons adopté notre fille à 3 mois pupille de l'état, elle aura dans qq jours un an. La question ne se pose pas pour le moment mais les travailleurs sociaux nous en ont parlé..
Merci pour votre blog
Fabienne

Perrine HUON a dit…

Bonjour,

Tout d'abord merci pour le trésor du web que vous avez créé. Sûrement l'un des blogs les plus intérressant que l'on puisse trouver sur l'adoption.

Si vous en avez l'envie, j'aimerais beaucoup un sujet sur la complexité ou non d'adopter des enfants de cultures et de pays différents ( ex.un français, un vietnamien, un africain, un colombien..etc).
Est-ce que mélange est très risqué ou non ?

Je dis cela car nous sommes en attente pour une première adoption en France et au Vietnam mais je sais que si le premier vient de France, ensuite nous devrons nous tourner vers un pays étranger car pas d'espoir d'un second en France ( trop long ). Et si nous voulons trois enfants, il faudra peut etre se tourner vers un pays encore différent ( fonction des ouvertures..etc). Tout change si vite.

Voilà, j'espère que vous pourrez traiter ce sujet, fort de votre expérience et de l'expérience des autres familles adoptives.

Plein de sourires

Perrine
26 ans
http://pinocchio.unblog.fr

Rachel a dit…

Bonjour, tout d'abord un grand merci au docteur: nous vous avons rencontré en février 2004, 2 mois après être revenu du Guatemala avec notre fils de 1 an (diagnostic de trouble de l'attachement, de gale...non vu par notre médecin). Vous nous avez réconforté, rassuré et plus encore MERCI A VOUS !!!!
Le programme 2009 est particulièrement intéressant, notre fils de 6 ans maintenant (ouh lala!!!) ne nous pose que peu de questions, il connait son histoire, il a un album de photos à dispo et un film mais l'intérèt lui est passé pour l'instant.
je souhaite aussi mentionner l'APAEG (parents adoptants d'enfants du Guatemala), qui est une petite assoc active et chaleureuse (les rencontres sont toujours très agréables).
A bientôt sur ce blog en lecture et peut-être en commentaire ou en question.
Rachel (maman de Sergio, 6 ans, déjà un homme).

kaloo a dit…

Bonsoir, je lis régulièrement votre blog depuis sa création et je tiens à vous féliciter pour votre travail et votre positionnemnt face aux difficultés du parcours de l'adoption.
Mon mari et moi sommes au début d'une procédure individuelle en Russie et le thème du dossier médical nous tient particulièrement à coeur ainsi que celui de la puberté précoce des petites filles adoptées.
Continuer à nous informer et à être présent lorsque des problèmes avec nos enfants se révèlent.
Nathalie et Pierre

Myriam Morzelle a dit…

Bonjour,
Je suis journaliste pour le magazine PsychoEnfants et je réalise un dossier "Adoption, en quête de ses racines". Dans ce cadre je recherche des enfants adoptés et leur parents adoptif prêts à témoigner sur ce sujet. Je souhaite rencontrer et photographier ces familles c'est pourquoi elles doivent habiter en région parisienne.
Je recherche des profils d'enfants précis : - Un enfant qui aurait connu une adoption tardive, qui se souvient de sa famille biologique et qui cherche à reprendre contact.
- Un enfant qui ne sait rein de ses origines et cherche à connaitre sa véritable
identité.
- Un enfant qui recherche simplement à avoir des informations sur ses origines et
des réponses à ses questions mais pas une rencontre avec ses parents de
naissance.
Les enfants doivent avoir entre 10 et 16 ans et je souhaite obtenir un rendez-vous avec eux et elurs parents adoptifs le plus rapidement possible (avant jeudi prochain).
Merci d'avance de votre aide.

Myriam Morzelle
PsychoEnfants
4 rue Laugier
75017 Paris
01 78 09 72 31

Distribil a dit…

Je sais que je suis un peu hors sujet, mais pourquoi ne pas aussi se pencher du côté adoptant (pour changer du côté adopté), à savoir comment gérer l'attente, psychologiquement, avec tout ce qu'elle peut avoir de monomaniaque pour les parents, mais aussi pour les enfants déjà au foyer : ceux qui sont adoptés (et chez qui cela peut éventuellement faire remuer des choses par rapport à leur propre histoire) et ceux tricotés maison (qui eux aussi cogitent beaucoup parfois et ne vivent pas l'attente de la même manière que nous).
Mais pour tout ça, je ne frappe peut-être pas au bon endroit, vous allez nous adresser à l'un de vos confrères, non ?
:-)
J'ai lu certains adoptants qui avouaient après l'arrivée de leur enfant avoir du mal à ne plus être dans l'attente, comme ils l'ont été pendant plusieurs mois ou années... étonnant, intriguant, peut-être, mais en effet, j'imagine que ça peut arriver...
??

Audrey (agrément 2005, dossier en Haïti depuis 2006), maman de Thomas (bientôt 8 ans, 4 ans au moment de l'agrément... qui ne voulait pas de petite soeur noire et qui a vécu la mort de la première petite fille qui nous attendait) et Gaïd (3 ans), encore en Haïti pour quelques mois (depuis 1 an 1/2 en institution)

Véronique a dit…

Riche programme!
Si vous avez le temps, un sujet sur le vécu des parents après l'arrivée (ce "babyblues" qu'on s'interdit d'exprimer après toute cette attente, l'attachement du parent à l'enfant quand il est grand est-il différent d'avec un bb, cette difficulté à expliquer sans cette qu'on EST la maman, pas qu'on aime ses enfants COMME si on était la maman...)
Merci encore.
Véronique de Tours

lolotte a dit…

Bonjour, un grand merci aussi pour une visite de mes deux filles en 2004, Nina-Rose venait d'arriver de Haïti,(avec un peu de gâle!!!!) Nathalie était déjà là depuis 3 ans...(et des troubles du sommeil!)
Si il reste une petite place dans le programme...j'aimerais bien aussi voir traiter les répercussions possibles de la malnutrition sur l'évolution intelectuelle de nos petits.
Merci en tous cas de votre travail, et une très boenne année à tous!
Laurence

Noisette a dit…

Bjr,
Ouahou !! Super intéressant. Perso, j'ai une de mes filles qui est en traitement actuellement pour puberté précoce et c'est donc un sujet qui nous intéresse, mais RAPIDEMENT !!!
Merci pour tout

nf a dit…

Je suis en train de lire votre livre : très bon point d'expliquer toutes les "maladies" et visites post adoptions à prévoir à l'arrivée des enfants, mais comment expliquer à nos (grands) enfants qu'ils doivent voir autant de médecins sans qu'ils imaginent qu'ils viennent d'un pays "c'est pas bon là-bas". nf dijon

Lisette a dit…

Je serais pour ma part très intéressée par le dossier russe étant dans l'attente d'une proposition d'enfant. Il parait que les termes médicaux russes n'ont pas toujours la même signification en France. On constate par ailleurs que les dossiers médicaux proposés à l'adoption internationale sont en général assez lourds. Des conseils santé seraient les bienvenus (pré et post adoption).
Merci pour travail remarquable.

Aude a dit…

Bonjour!

Bonne année (est-il encore temps?). Nous nous sommes rencontrés lors de la conférence EFA74 que vous aviez faite en 2007 à Ville-la-Grand. J'avais organisé le déjeuner au golf avant la conférence... Peut-être vous souvenez-vous de moi?

J'ai eu l'attribution d'une petite fille en Haïti il y a 17 mois maintenant. Elle a eu 4 ans en décembre. Je suis déjà allée lui rendre visite 2 fois. Nous avons passé 4 semaines ensemble et c'était magnifique. Nous en sommes ressorties plus fortes, plus combatives pour supporter cette interminable attente. Je connais enfin ma fille et elle me connait. Je connais (un peu) son pays, les odeurs, SON odeur, la musique de la langue... et les petites habitudes de ma fille: sa nounou prépférée , son institutrice, sa chambre, son lit, ses copines, SA MEILLEURE copine. Et quand on a 4 ans c'est très important, la meilleure copine! Son goût immodéré pour le rose et les paillettes, son petit caractère... Après chacune de mes visites, ma fille fait beaucoup de progrès à l'école, elle grossit, elle gagne en assurance. Je le vois sur les photos mensuelles: des larmes, nous sommes passés aux rires.
A chaque fois, j'avais l'impression que ma fille se "vidait" émotionnellement de sa vie haïtienne pour mieux se remplir de sa future vie avec moi. Une transition, une préparation... pour le grand voyage dans une nouvelle vie. Ce grand saut qui est si difficile à faire pour les enfants. J'ai l'impression que d'aller la voir dans son monde à elle avant de l'emmener dans mon monde à moi, ce serait plus doux pour elle... et pour moi aussi, d'ailleurs!

Quelques parents adoptants dans ma crèche ont effectué le voyage afin de rendre visite à leurs enfants. Et tous sont unanimes sur ce point: c'est positif pour tout le monde, même si c'est difficile de repartir sans son enfant.

Lorsque je parle de ces visites sur les forums ou dans les réunions, on ne comprend pas ma démarche. Je me sens jugée très négativement: "c'est trop dur pour l'enfant, il doit se sentir abandonné, c'est très égoiste comme démarche, etc." Alors que j'ai le sentiment d'être dans la justesse, de mon point de vue de maman mais surtout du point de vue de l'enfant. L'espoir, la certitude que maman est là et qu'elle reviendra (ma fille le dit à son instit. "ma maman va venir me chercher")

Alors, ce que je trouverais intéressant comme sujet, c'est justement comment les enfants vivent l'attente d'une autre vie, l'attente d'autres parents, l'espoir, le désespoir, la rencontre, puis le déracinement, ce grand voyage et les processus de l'attachement avec le(s) parent(s) au retour à la maison.

Je trouve que vivre la rencontre avec les parents, le départ et l'arrivée en France en 48H, comme je l'ai vu, c'est brutal. Une maman m'a dit l'autre jour, "j'ai l'impression que j'ai fait un kidnappping".

Bref, votre avis sur ces questions m'intéresserait! Et peut-être pourrions-nous continuer le débat sur les parents qui rendent visite à leurs enfants et ceux qui ne le font pas.

A très bientôt,
Aude, maman d'Ella, 4 ans encore en Haïti

Cacahuète a dit…

Si on pouvait un jour évoquer... les troubles du développement en tout genre... : troubles de l'attachement, troubles du comportement, souffrance abandonnique, névrose infantile, enfant psychotique...
ça pourrait intéresser aussi....
Ils commencent à être nombreux les p'tits adoptés dans ce cas là....

Claire a dit…

Pour Aude

Parents de Ugo (qui aura 6 ans ans en mars, arrivé d'Haïti en septembre 2005 après 3 semaines passées avec lui dans son pays,), nous sommes également de Haute Savoie.
Nous avons attendu notre fiston 9 mois, à l'époque les délais étaient plus courts, et, de ce fait, nous ne sommes pas allés le voir en Haïti durant cette période d'attente. Néanmoins, vu l'allongement des procédures avec Haïti, nous comprenons parfaitement que des parents puissent ressentir le besoin de voir et surtout d'établir une communication réelle et non virtuelle avec leur enfant d'ailleurs... Nous avons vécu 3 semaines en Haîti avec notre fiston sans hélas pouvoir vraiment nous imprégner de son pays natal car la situation n'était guère sûre et nous pouvions difficilement sortir non accompagné de personnel de la crèche... Néanmoins, le peu que nous avons vu nous a bouleversé et nous sommes rentrés complètement bouleversés avec une toute autre vision de la vie...
Bon courage pour l'attente de votre petite fille, qu'elle soit la plus courte possible

Claire, maman de Ugo

thomas a dit…

C'est un sujet un peu triste et qui n'interessera pas tout le monde, mais j'aimerais avoir plus de renseignements sur les échecs, c'est à dire quand la relation se "casse" entre les parents et l'enfant adoptif. Dans quelle proportion cela existe, ya t-il eu un recensement et dans quelles conditions, les raisons, les bilans...

emma maman de Zoëlie a dit…

Bonjour et Bonne année!!!
Merci pour votre blog! je viens régulièrement. Je ne manquerais pas le programme 2009!
Je serai très intéressée également par les répercussions de la malnutrition et également les troubles de l'attachement.
Nous sommes les heureux parents de Zoëlie 3 ans et demi, née à Shanghai,et avec nous depuis 7 mois...elle a été opérée d'une cardiopathie et est considérée guérie, avec une visite annuelle chez le cardiopédiatre du Centre Cardiothoracique de Monaco...elle a souffert de malnutrition (alimentaire et eau) et avait un gros retard psychomoteur (bien rattrapé! impressionnant!)et est de petite taille (elle ne rentre pas dans les courbes de croissance chinoise, 86cm et 10 kilos..mais grandit bien et proportionnée depuis qu'elle est avec nous, 1cm/mois)...
Merci beaucoup pour votre travail!

Emma, Alain et Zoëlie du Var

emilie a dit…

l'adoption par les célibataires est un sujet qui me tient à coeur. on en parle jamais... dans quelles conditions est-ce que ça marche, si ça marche ? Nous avions fait une demande d'adoption avec mon mari (cause = infertilité), aujourd'hui nous sommes divorcé. dois-je renoncer ? merci.

Leguims a dit…

"2- Le caractère sadique et cruel de l'agrément"

Je suis actuellement dans une procédure d'agrément et c'est naturellement que ce sujet m'interesse.

La demande d'agrément est necessaire et pourtant inconfortable ... voire blessante quand une psychologue (ou une assitante sociale) nous enferme dans un jugement. On a l'impression que rien ne sert de s'expliquer, son jugement est arrété. Je me demande si elle cherche à provoquer une réaction ou bien si c'est vraiment terminé dans son enquete (avant meme d'avoir commencé).

Ce blog est tres instructif et je ne suis pas étonné de voir autant de réactions pour voter les sujets de l'année. :)

Guillaume.