lundi 2 avril 2012

Le 12 avril chez les eskimos ça va être bien !



Bon, je sais qu'ils ne m'accueilleront pas avec le goudron et les plumes, même si je le mérite à force de les taquiner sur leur doux climat, car "les gens du Nord ont dans le coeur le soleil qu'ils n'ont pas dehors" (vous avez vu, j'ai des lettres : Enrico Macias quand même, ça va pose un homme).
Et c'est vrai que les Nordistes sont des gens que les Sudistes aiment.

Or, étant par mon père originaire de la ville la plus ensoleillée de France continentale et ayant surtout passé toute mon enfance et adolescence dans Marseille la grande rebelle.... je ne peux m'empêcher d'être taquin !

Quand je suis arrivé à Lyon pour mes études de médecine, j'étais mort de rire quand j'entendais que les lyonnais se croyaient dans le Sud.... les pôvres. Tout le monde sait (à Marseille), que le Sud (avec un grand S Môssieu) s'arrête à Montélimar.... que Valence c'est déjà la toundra, Lyon le cercle polaire, Dijon le blizzard.... et de Lille on ne se moque pas Môssieu... des gens aussi courageux pour vivre dans de telles conditions extrêmes ça se respecte.... et quoi Paris.... Paris ça n'existe pas Môssieu !

Tout ça pour vous dire que pas mal de mes copains marseillais sont persuadés que "Bienvenue chez les Chtis" a été tiré de ma propre existence.

Plus sérieusement, si je suis ravi d'aller faire cette conférence à Lille, c'est pas pour remplir mon congélateur (à défaut de climat nordpasdecalaisien nous avons des Picard à Dijon) c'est à cause du sujet, que les gentils organisateurs ont choisi sur la liste que je leur ai proposé.

Je suis content pour une soirée de laisser tomber ma blouse avec un badge bleu "La pédiatrie c'est pas pour les garçons ?", et de prendre mon casque colonial d'anthropologue... quoique en Polynésie, c'est plutôt les tongs et le vélo qui étaient mes outils d'anthropologue.

J'explique....

Pour expliquer pourquoi les enfants et ados adoptés vont parfois mal.... chacun est un peu caricatural... les nordzamerloques sont un peu trop : "c'est la faute à l'adopté", Pierre Lévy-Soussan qui fut quelqu'un que j'appréciai beaucoup est passé de façon trop caricaturale dans le  "c'est la faute des parents, surtout ceux qui sont allés en Haïti"..... moi mon combat c'est depuis longtemps : "c'est la faute à la société".
En fait je pense que nous savons tous (au moins ceux qui connaissent bien l'adoption) que c'est la faute a pas mal de choses à la fois....

Mais personnellement, l'anthropologue que je suis, et qui a étudié des sociétés où l'adoption est d'une grande banalité vous invite à venir l'écouter à Wasquehal pour vous expliquer comment comprendre les sociétés, et la notre de société, afin de la changer petit à petit pour que l'adoption y soit mieux admise !

Donc si vous voulez changer la société deux solutions :

1 - Vous votez pour Philippe Poutou.... mais vous conviendrez avec moi que pour faire révolutionnaire, il a un nom qui fait pas trop peur.

2 - Vous venez écoutez le 12 avril à Wasquehal Jean-Vital de Monléon.... mais j'en conviens avec vous le patronyme ne fait pas non plus franchement révolutionnaire.

Bon allez promis, vous apprendrez pleins de choses, j'ai fait un beau diaporama tout neuf.
Et je remercie plus que chaleureusement EFA 59 et son gentil bureau, de cette invitation sur un tel sujet.... et promis, si ça vous démange, j'accepterai pendant le débat quelques questions sur la santé...

Pour en savoir plus sur le lieu, l'heure et les conditions de la réunion, c'est deux trois messages plus bas, là où il y a les eskimos playmobil.

6 commentaires:

Brigitte et Lilou a dit…

pfuiiiiiit ils ont trop de chance les Nordistes.... est ce que vous nous ferez un enregistrement ou un compte rendu ? cela m'intéresserait évidemment beaucoup
Brigitte
Brigitteathome.blogspot.fr

Anonyme a dit…

Les esquimaux d'EFA sont ravis d'accueillir Jean-Vital de Monléon. Nous n'avons pas préparé le goudron et les plumes, mais bien d'autres choses.....
Joëlle, la gentille secrétaire d'EFA59

Bernardo a dit…

Etre enfant de Marseille et préférer le rugby, cherchez l'erreur.
C'est pas forcément chez les ch'tis que tu vas tocar la gonfle !

Donc, pour vous resourcer, Monsieur le Docteur globe-trotter, pourquoi pas un petit ouiquende au sud de Montélimar-les-Nougats, à Uzès, les 19 et 20 mai ?
Il y aura là du soleil, de la bonne humeur (ils appellent ça alegria), le Pont du Gard, des enfants colombiens (t'sais bien, les ceusses du syndrome de l'aéroport), de la piña colada, une piñata (forme sud-américaine élaborée du baise-bol s'achevant par une mêlée ouverte directement dérivée de la soule la plus frustre), des abrazos, des parents sages (domptés par le Père PLS), des trucs à rigoler, à boire, à manger... et sans doute beaucoup plus car affinités.
Même que tu peux y venir avec Isabelle et les enfants. Et même que tu peux proposer aux copains de venir aussi.
Un seul problème pour le voyageur ferroviaire que tu es : la gare d'Uzès est fermée (désaffectée qu'ils disent à la seuneuceufeu).

Ah j'oubliais ! Il y a aussi en "guest star" le bon Docteur Juan Vitál de Monleón (sin crutón) qui vient "ce soir dans votre ville" y faire un exposé.

Dernier point : une très mauvaise nouvelle pour toi (mais tu verras sur place).

La dernière fois qu'on a fait un truc pareil, c'était la semaine dernière à Deauville : 200 adultes, 100 enfants. Ca l'a vraiment fait !

Jean-Vital de Monléon a dit…

Brigitte : je ne sais pas où est votre département mais je peux y faire la même conférence... enfin dans quelques mois, car par manque de médecins pendant 6 mois dans mon service la période mai novembre va être bien noire !!!!

Jean-Vital de Monléon a dit…

Joëlle, avec ou sans goudron et plumes, je serai ravi de faire votre connaissance et celles des autres membres d'EFA 59 (je ne connais que la trésorière !)

C'est demain !

Jean-Vital de Monléon a dit…

Si Si Bernardo la familia Monleon y les trois croutons sera bien à Uzès... comme els guignols à 3 sous : le Dr de Monléon dans votre ville.

Mais j'ose pas faire de la pub, car je ne sais pas si vous invitez les non colombianos à cette fiesta.

Si c'est toi la surprise.... je suis moins sûr de venir !