vendredi 28 octobre 2011

Kung Fu Panda 2


Après la page lecture, on passe la partie critique cinématographique.En cette période de vacances, j'ai offert à mes enfants (en particulier pour les plus jeunes d'entre eux) un film que nous avions raté : Kung Fu Panda 2. Et nous avons donc de visionner cela en famille.
J'ai été surpris de voir combien le scénario de ce film tournait autour de l'adoption. Je suis bien naïf, ce sujet n'a jamais cessé d'être une source d'inspiration littéraire parmi les plus importantes. Je ne reviens pas sur les mythes antiques (Oedipe, Moïse, Romulu, et j'en passe).
Je vous rappelle aussi, que pour les trois quarts des dessins animsé de Walt Disney, les héros ont de gros soucis avec leurs parents et sont bien souvent orphelins.
Les concurrents du papa de Mickey ne sont pas en reste, et dans Madagascar 2 et l'Âge de glace 3 on a pu voir des héros orphelins redécouvrant leur « vrais » parents ou même des adoptions.
Kung-Fu Panda 2 va encore plus loin, ce gros nounours naïf, découvre qu'il a été adopté, ce qui fait rire tout le monde, tant il est différent de son papa. J'ai beaucoup d'affection pour ce papa, Mr Ping, un gentil jars, plein de bonne volonté, rêvant initialement (comme beaucoup de papas) que son fils lui succède… à la tête de son restaurant. Et, qui accepte finalement que celui-ci devienne un héros, malgré les dangers, témoignant même d'une grande admiration bien paternelle.

Dans ce deuxième volet des aventures du sympathique nounours, on découvre petit à petit son histoire, pourquoi ses parents ont dû se séparer de lui, comment il a été recueilli. Et ses questionnements, ainsi que les réponses fournies par les scénaristes ne sont pas anodins. Certains méchants, font croire au héros que ses parents biologiques ne l'aimaient pas. Découvrant que ces parents biologiques ont dû « l'abandonner » pour lui sauver la vie, Pô aura un vrai conflit de loyauté.
De telles histoires, peuvent exister dans le domaine de l'adoption, elles restent cependant rarissimes. Dans notre société où tout est généralisation, en particulier pour ce qui concerne l'adoption, j'ai peur que certains adoptés qui voient ce film, ou plus encore face aux réflexions de leurs petits camarades s'interrogent et ne se posent pas les bonnes questions. Il faut donc être vigilant, en tant que parents adoptifs, si vos enfants voient ce film, très amusant par ailleurs.
Et si les dernières minutes du film sont particulièrement sympathiques avec Pô qui retrouve son papa-oie, et lui dit « c'est toi mon papa »…… on est alors bien rassuré, pour le héros qui a fait la paix avec son histoire et pour les parents adoptifs qui sont confortés dans leur rôle, les toutes dernières images montrent le père biologique du héros. Ce qui laisse deviner une suite de la suite dont Hollywood et son commerce ont l'habitude. Mais ce qui va écarteler, encore plus les enfants adoptés et leur fichu conflit de loyauté…… ce dernier n'existant bien souvent que parce que c'est un beau fantasme bien apprécié de notre société.


Je n'ai donc pas trop d'inquiétudes, si ce film est regardé en famille, dans des familles adoptives qui vont bien. Je suis beaucoup plus inquiet par les réflexions que les enfants adoptés pourraient entendre de la part de leurs petits camarades mal informés qui aurait vu ce dessin animé.


Post criptum : j'ai cherché désespérément pour illustrer ce billet, l'image où le jeune Pô joue à « à dada sur mon papa », et où bien sûr, le jeune panda écrase son pauvre petit papa, le moment le plus amusant du film. Je n'y suis pas arrivé, si quelqu'un la trouve, et m'en donne le lien, il aura le droit de choisir le thème du prochain billet !

Merci à Annabelle (from NYC) qui a trouvé la fameuse image....

4 commentaires:

Véronique, a dit…

Discussion sur l'adoption à la sortie du ciné :
montre en main : 3 minutes le temps de rejoindre la voiture !!!!
"Panda, il a de la chance il a un papa et ils s'aiment , comme nous
Les hyenes sont très méchantes ...
Dis c'est quand qu'on achète le dvd ?"

conversation avec un ado de 16 ans, et une miss de 9 ans, bien adoptés et adaptés !!!!

Surtout ne ratez pas ce film

Véronique de Bretagne qui va certainement acheter le dvd pour l'anniv de sa fille

Mamaucy a dit…

Merci pour la critique ! J'allais une fois de plus me précipiter sur un film, uniquement sur la bonne mine des dessins... sans lire le synopsis. M'étant déjà fait "avoir" avec Raiponce, vous m'épargnez un moment potentiellement difficile avec ma fillette de 5 ans bientot ! On va attendre qu'elle grandisse pour faire la part des choses... C'est quand meme chouette de savoir qu'un film "intelligent" existe.

A bientôt !
Maya, qui se sent parfois comme une oie sous un panda :=)

stakanof a dit…

Mon fils de 5 ans 1/2 l'a vu hier en classe. La prof savait qu'il était adopté.
Mon fils s'est déjà tapé le Kid de Charlot en disque et a mis 3 semaines à me parler de la scène d'abandon tellement elle lui est restée sur l'estomac. Et après cette affaire et quelques excuses, on lui passe à Kung Fu Panda 2. Bref.
J'avais le film à la maison mais je ne lui avais pas montré car 2 de ses copains adoptés du même âge avaient pleuré en salle. A 5 ans, à mon sens, un film doit être du divertissement, pas une thérapie de groupe... et surtout en classe.
Donc, comme je l'avais, mon fils a voulu qu'on le revoit ensemble pour me montrer les scènes qui l'avaient rendu triste.
Il joue souvent à : si tu étais un personnage du film, tu serais qui ?
Moi : le vendeur de nouilles.
Lui : non, tu serais la maman. Mais comme elle est morte, tu dois en choisir un autre personnage.
Moi : non, je ne change pas, je suis le vendeur de nouilles.
En gros il a bloqué sur la scène de révélation de l'adoption. Il n'a pas écouté le reste et encore moins les retrouvailles finales. Et comme chez nous, on est encore à "la dame qui m'a donné naissance", le résultat post visionnage est assez confus.
Je pense qu'il y a d'autres films plus heureux à voir quand on est adoptés. Alors, sans faire de censure, on peut se faire la vie un peu plus simple parfois.
La prof m'a laissé un mot dans le cahier de correspondance pour me demande le "ressenti de mon fils", j'ai préfèré m'abstenir pour ne pas désigner mon enfant du doigt, ce serait pire.
Caroline L.

Marie-José Sibille a dit…

Merci, moi aussi je cherchais partout cette photo pour mon dernier post ... que je vous joins du coup. Mes enfants ont adoré Kung-Fu Panda, et on attend avec un peu d'inquiétude peut-être, le thème des retrouvailles avec le père bio apparement prévu dans le prochain. On verra bien. Bonne journée.
http://www.sibillemariejose.com/2016/01/les-chevaliers-blancs-de-l-adoption-la-grande-confusion-est-de-retour-l-arche-de-zoe-le-film.html