mercredi 29 avril 2009

Slumdog millionaire

Pour arrêter le harcèlement de certains qui compare mon blog au Nord du Groënland, au désert de Gobi, au Pacifique sud ou à une réunion de compétence chez Orange, je rompts le silence mon absence, et je vous ponds un petit message.

Pour excuser ce désert :
D'abord j'ai décidé de tordre le cou à mon courrier en retard, et j'y suis arrivé (ouf, bravo le docteur) ... mais que les familles qui attendent un courrier de ma part ne s'étonnent pas, je n'ai plus de retard mais il est remplacé un grand déficit (actuel et j'espère pas trop prolongé)de secrétaire pour taper le dit retard, ça s'passe comme çà !
Ensuite j'étais en vacances, dans un endroit où je n'avais pas de connection (si si ça existe, orange a l'exclusivité pour cette région).

Pendant mes vacances, je suis allé au cinéma voir slumdog millionaire, ce qui est relativement rare pour moi, je ne suis pas un grand cinéphile, plutôt un littéraire, et j'ai honte parce ma femme, mes parents, mes amis ont tous lu le livre dont est tiré le film sauf moi...

Bon ben, je n'ai pas été déçu, assez pris aux tripes plus par la réalité des bidonvilles de Bombay et par les enfants. Je suis un gros dur (qui joue au rugby, qui pleure pas, qui sait se blinder) où je fais comme si, mais quand Latika reste figée sur le bord de la voie ferrée, j'ai été moi aussi bien figé, et (encore plus fleur bleue) c'était encore pire quand on voit les deux enfants danser leur petite danse de gros bébés sur le quai de la gare désert dans le générique de fin, là j'avais une grosse boule dans la gorge.

Je ne peux que vous conseiller d'aller voir ce film, mais auparavant faites un petit détour sur le site de la grande spécialiste de l'Inde (il n'y a que sur les cochons du même nom qu'elle n'y connaît rien, hahaha). Son analyse du film (qui date de sa sortie) au vu de son expérience vaut vraiment le coup :

http://moushette.blogspot.com/2009/02/jamal-latika.html

Et plus encore, je vous conseille son analyse récente, pleine de bon sens sur les "conséquences" de la célébrité pour les enfants acteurs. Ce sujet sur l'ingérence et le colonialisme (il faut appeler un chat un chat) m'a donné envie de faire un post sur ce sujet, mais ce serait impoli de lui griller la politesse par un plagiat, donc courrez vers ce message.

http://moushette.blogspot.com/2009/04/ingerences.html

PS : demain j'ai promis à ma grande pré ado de l'emmener voir OSS 117, je risque de rire bêtement mais cela ne justifiera sans doute pas un message je pense, même sur l'adoption au Brésil...
Par contre je vous en prépare un sur le film qui m'a le plus marqué pour mon rôle de docteur de l'adoption parce qu'il peut correspondre à ce que je fais pour les consultations préadoptions. Allez je vous laisse deviner de quel film il s'agit, mais celui qui trouve il va être très fort...

9 commentaires:

Moushette a dit…

Je tenais à avertir les lecteurs de ce blog, que non non non, je n'ai pas payé jvm pour qu'il me fasse tant d'éloges ou de la pub pour mon blog pour gonfler mon blogomat!!

en tout cas merci pour les compliments !

c'est drole, mais j'ai revu le film à aller dans mon avion vers bangalore, et moi ce qui m'a le plus ému au deuxième round, était la danse et le bisou des acteurs adultes à la fin, car comme tout le monde le sait, ils sont tombés amoureux pour de vrai sur le tournage, et depuis ca roule et ca roucoule ma poule !!!!

Plus sérieusement, ce qui me détruit à chaque fois le moral dans ce film, c la fatalité du petit aveugle qui accepte sa situation et ce qu'on lui a fait sans déprimer, c'est tellement typiquement indien... Et j'en ai croisé des petits aveugles et mutilés louches depuis toutes ces années là bas. Je me souviens aussi d'un enfant avec une tête grande comme ET (une hydro ?) dans les bras de son père que les parents baladaient en train pour gagner des sous avec dans des foires ou en faisant la manche plutôt que de le guérir...

Incredibeul India qu'ils disent à l'office du tourisme indien...

Jean-Vital de Monléon a dit…

Si si Moushette m'a promis en échange de la pub les 2000 pesos (qui correspondent au démasquage de Zorro, dans un ancine message) que je comptais donner à celui qui trouvais le résultat de la devinette à propos du film...

Quoique 2000 pesos avec la grippe du Mexique ça a dû bien se dévaluer.

Plus sérieusement : la mutilation des enfants pour les faire mendier c'est un grand classique et il ya plusieurs procés là dessus au XVIII siècle en France.

Anonyme a dit…

euh, et quoi est ce, la reponse ?? le film cité en fin de message ? le seul que j'ai vu date un peu ; holly Lola...
Merci d'eclairer ma lanterne
cordialement

capsule

Jean-Vital de Monléon a dit…

Rappel la DEVINETTE c'est un film qui n'a finalement pas grand chose à voir avec l'adoption, mais qui m'a donné beaucoup beaucoup à réfléchir sur mon rôle dans la santé des enfants adoptés et notamment pour les consultations préadoption !

Celui qui le trouve sera très fort.

les3lulus a dit…

Je pense au film l'enfant de Kaboul !?

Jean-Vital de Monléon a dit…

Perdu pas l'enfant de Kaboul

odile a dit…

Je me lance!!L'enfant sauvage (de truffaut?je ne sais même pas si c'est le bon titre!!) ou "le livre de la jungle"?
Odile

Jean-Vital de Monléon a dit…

Allez un indice : ce n'est pas un film qui tourne autour des enfants...

Demain le nom de l'actrice principale

Ben a dit…

Bonjour,
Je découvre votre blog, Mossieu le Docteur et j'aime bien votre sérieux qui sait rester plein d'humour et de conseils avisés..
Bon pour le grand jeu concours de la semaine, j'ai deux petites questions,
1, qu'est-ce qu'on gagne ?? (bah oui, quand même..)
2, si ce film ne parle pas d'adoption est-ce alors un film plutôt sur la valeur de la vie ??

Des indices, des indices !!!

Ben,
maman d'un lascar de 3 ans et demi né en Ethiopie