mercredi 17 juin 2015

La Papy vidéo

Vous avez un message à faire passer avec de grandes informations scientifiques à partager, utilisez un nouveau moyen très en vogue : LA PAPY VIDEO

Prenez un monsieur d’un âge certain, ou d’un certain âge, faites lui employer quelques termes scientifiques, peu importe le sens, il n'est pas non plus nécessaire que cela soit fiable, l’intérêt n’est que quelques mots soient entendus, s’ils impressionnent voir s’ils font peur c’est encore mieux. Inutile bien entendu d’être validé par la moindre société savante afin de diffuser votre message, au contraire, plus vous êtes isolé, plus vous êtes le pur, celui qui se bat contre tous pour dire la vérité.

Voici deux jolies Papy vidéo que je ne peux m’empêcher de vous faire partager :

Cliquez ici pour voir la première Papy Vidéo


Et pour la deuxième c'est ici.

Trêve de plaisanterie, soyons sérieux car le sujet est sérieux et même grave.

Si je n’ai rien contre la Papy vidéo de Monsieur Rozana, cette vidéo m’amuse juste par son insistance son caractère pseudo-scientifique, je me demande quel est la technique ? Est-ce que ce brave Monsieur est juste très fier de se montrer dans les écrans, croyant que son charisme va booster les ventes de son eau minérale, ou est-ce la technique de la pub tellement ringarde qu’on la retient…. personne n’a oublié des slogans aussi loufoques que « ce petit coin de verdure vous est offert par le Chat Machine » ou « je vas bien, juvamine » !

L’autre Papy vidéo pourrait me faire rire, si le message transmis n’était pas aussi dangereux.

Un professeur à la médecine retraité nous expose la dangerosité des vaccins, les honteuses pratiques commerciales et la compromission de nombreux médecins.
Il est bien affiché que ce monsieur est chirurgien cancérologue, ouah, ouah (exclamation admirative), chirurgien cancérologue, de quoi se faire se pâmer le coeur des midinettes, c’est sans doute avec l’aviateur la profession la plus répandue dans les héros de la collection Harlequin.


Mais la vraie vie, n’est pas toujours la collection Harlequin, et quand on connait les rouages de la médecine, il semble aussi incongru qu’un pédiatre conseille une voie d’abord chirurgicale (comment opérer une tumeur) à un chirurgien cancérologue expérimenté, que celui-ci explique les raisons d’un vaccin.
Si, un jour vous me voyez diffuser un message vidéo pour préciser que la méthode de Roux et Combaluzier, est meilleure que celle de Jacob-Delafon dans la tumeur d’Aldo Maccione  (la fameuse plus beau que moi, tumeur), soyez gentil et prévenez moi que je suis hors sujet. Ma méconnaissance se verra bien vite.... tout comme celle du Papy de la Vidéo.
Il ne connait même pas la composition des  vaccins puisqu'il se trompe dans le tétravalent. Bien plus grave et dangereux, il décrit l'hépatite B comme une maladie sexuellement transmissible, dont le vaccin serait inutile pour les petits, alors qu'on sait depuis 30 ans, 40 ans, voir plus que le principal mode de contamination de cette maladie est le contact proche, je vous en ai déjà parlé avec le risque que les petits adoptés la transmette à leur famille. Très très dangereux que de laisser supposer que des jeunes enfants ne risquent pas de l'attraper !

J’espère que moi aussi à la retraite, je continuerai à écrire des livres, mais j’espère que je n’aurai pas besoin de faire peur, de raconter n’importe quoi sur internet et de mettre en danger la vie d’enfants pour m’assurer de bons tirages.

A la base, il y a peut être une vraie question, certains vaccins sont difficiles à trouver et ce peut être pour des raisons commerciales. Ce ne sont que des hypothèses, mais il semble que les laboratoires pharmaceutiques fonctionnent maintenant à l’échelle planétaire et ne se posent plus de questions quand un vaccin n’est utilisé que par un pays : on ne le produit plus. Cela s’est vu il y a quelques années avec le vaccin contre la tuberculose qui n’était utilisé qu’en France, il avait un peut moins d’effets secondaires (en particulier les BCGites, ces réactions suintantes pas très agréables même si elles ne sont pas bien méchantes), mais il avait aussi une efficacité moindre et pour cela n’était pas reconnu dans de nombreux pays…. et scouik on l’a supprimé, sans doute pour cette raison.

Là, comme dans le monde entier un vaccin pentavalent qui couvre 5 graves maladies est reconnu pour sa grande efficacité et sa très faible dangerosité, et il en est de même pour l’hexavalent qui couvre une sixième maladie, on fabrique surtout ceux-ci à grande échelle et si les autres sont un peu en rupture… cela inquiète moins le laboratoire.

Qu’y a-t-il dans cet hexavalent ?
D’abord trois maladies devenues rarissimes, et dont la vaccination reste obligatoire et qui ne gênent pas le Papy-vidéo. Le tétanos, la grave maladie du rosier (association de la piqure d’épine et du crottin de cheval), la diphtérie et la polio, ces deux dernières sont quasiment éradiquées de la planète.
Enfin je devrai plutôt dire étaient, car vous n'en avez peut être pas entendu parler mais depuis quelques jours le monde de la pédiatrie est en émoi, un enfant est dans un état très grave en Espagne avec une diphtérie, le premier cas en Europe Occidentale depuis au moins 40 ans !!! Ses parents refusaient les vaccinations... ce serait dangereux, qu'ils disaient !

J’aimerai rappeler le plus important  : ce que sont les trois maladies qui effraient tant le monsieur d’internet où qui lui permettront de vendre son prochain bouquin.
Sur les vaccinations, je ne suis pas un grand grand spécialiste, je viens d’écrire quelques articles de conseils sur le rattrapage vaccinal des enfants arrivants, mais tout pédiatre est un ami de la vaccination que se soient les pédiatres de ville qui sont les docteurs piquouses, et les pédiatres hospitaliers comme moi, qui voient les conséquences des maladies graves. Si vous voulez l’avis d’un spécialiste de la vaccination, je ne pourrais que vous conseiller de lire les écrits de Monsieur Floret. il doit être de la même génération que Papy Vidéo, mais lui il a plus traîné dans les services de pédiatrie, il a sauvé de nombreux enfants dans son service de réanimation, et d’infectiologie pédiatrique… ça fait p’têt moins bien dans Harlequin, mais je l’aime bien ce Monsieur, je l’ai connu pendant mon stage d’externe en pédiatrie, j’avais demandé l’autorisation de suivre ses staffs d’infectiologie pédiatrique, et quand j’avais réussi l’internat je lui avais demandé quelle ville choisir pour être bien formé en pédiatrie ! Avec sa voix peu articulée derrière sa grosse moustache son look koala, il passe sans doute moins bien sur les vidéos… mais pour sauver des petits très malades c’est à lui que je fais confiance.





Revenons à nos moutons et à ces trois maladies dont les vaccinations seraient extrêmement dangereuses, ce que ne confirme aucune étude fiable et Dieu sait s’il y en a eu sur le sujet…
Par contre entend on parler de la dangerosité de ces maladies, oui dans les congrès de pédiatrie, non sur internet, et fort peu par les journalistes qui préfèrent trop souvent parler du sensationnel.

Et pourtant elles sont dangereuses :

La coqueluche : « oui bon ben ça fait un peu tousser ».. c'est tout… coqueluche = trois semaines d’hospitalisation car en cas de quintes la vie du bébé est engagée, il faut qu’une infirmière et parfois un médecin puisse être auprès de lui en quelques minutes pendant cette période. Quand j’étais interne, il y avait en permanence un à deux enfants porteur d’une coqueluche dans les services où je travaillais, puis du fait de la vaccination, cette maladie a presque disparu, avant qu'on la voit revenir actuellement dans les servies de pédiatrie pour deux raisons, d’abord les jeunes parents qui ont été vaccinés ne sont pas toujours protégés vers 20 30 ans, et peuvent faire des coqueluchettes, pas trop trop graves pour eux, mais ils peuvent contaminer leur petits bébés, d’où les conseils de revacciner les jeunes adultes, mais aussi à cause de la baisse du taux de vaccination conseillé par des pseudo héros, qui auraient mieux fait de trouver autre chose pour acquérir une petite notoriété de  la politique par exemple. Cela éviterai des conséquences graves nous avons eu dans mon hôpital un décès par coqueluche cette année !


L’hémophilus influenzae : jusqu’à Papy Vidéo, ce vaccin n’avait pas été très contesté et c’est tant mieux, il donnait des méningites foudroyantes qui se terminaient souvent par la mort ou de graves séquelles chez l’enfant et des épiglottes infection dramatique d’évolution rapide où les enfants s’étouffaient. J’ai soigné de telles méningites, et puis plus ou presque plus quand la diffusion large de ce vaccin est arrivée il y a environ 20-25 ans pendant mon internat… Je n’en ai vu plus que deux cas, un dans une famille hostile à toutes vaccinations, et l’autre chez un petit poussin adopté qui a  contracté sa maladie dans les premiers jours qui ont suivis son arrivée alors que le rattrapage vaccinal n’était pas encore lancé… heureusement pour lui, je le vois encore et ce poussin est devenu un solide petit poulet, mais il a eu chaud. Si dans les années qui arrivent on voit resurgir des méningites à hémophilus, que des enfants meurent ou soient lourdement handicapés, à cause de tels individus, je n’aurai plus du tout envie de rire.

L’hépatite B : mon grand copain (et grand frère) dans la médecine de l’adoption Jean-Jacques Choulot avait surnommé cette maladie : « la maladie de l’adoption », tant elle était fréquente. Tous les pédiatres de l’adoption en suivent et savent que même si la plupart des enfants vont bien, ils ont une épée de Damoclès avec le risque de voir cette pathologie mal évoluer, et un risque aussi de contamination, car le principal mode de transmission est le « contact proche », il a été décrit dans plusieurs familles adoptives des parents ou frères et soeurs contaminés par ce virus arrivé avec le petit dernier. Ces cas n’existent quasiment qu’en France car la polémique idiote due aux prédécesseurs de Papy Vidéo et aux maladresses d’un ministre (chéri par les « parents du séisme » sic) avait fait croire à un risque de ce vaccin ! Depuis quelques années on en voit moins… car, malgré le prix du vaccin, les vaccinations sont mieux pratiqués dans les pays d’origine… quand le bon exemple vient d’ailleurs…

J’espère vous avoir éclairé et désolé je suis soit trop jeune, soit trop vieux (par rapport aux Cyprien et Norman qui font hurler de rire mes enfants) pour vous faire passer ce message en vidéo.



9 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci merci et merci de remettre les pendules à l'heure. J'ai été moi aussi victime de ces mails avec le lien vers la vidéo en question. Cela me met hors de moi et tous les jours je vois et je subis les conséquences de cette désinformation.
Laurence maman pharmacienne

Emilie girardot-mimouni a dit…

Ah les Français et leurs vaccinophobie ! Des problèmes de riches ! !!!!!

Véronique a dit…

Du grand Doc de l'Adoption à lire de bon matin, ça fait du bien !
Je signe des 2 mains en bas de ce texte.
Merci Doc.
Doc Véro, qui vaccine ses petits patients, qu'ils viennent d'ici ou d'ailleurs.

Aude a dit…

Mille mercis pour ce papier!!!! Pouvez-vous également répondre à l'autre polémique lancée par Papy Video sur le vaccin contre le papillomavirus? Aude

Jean-Vital de Monléon a dit…

D'autres ont déjà répondu et mieux que moi :


http://www.sfpediatrie.com/sites/default/files/cp-vaccins-juin-2015.pdf

http://www.infectiologie.com/site/medias/positions/2015.06.02-CP_GVP-SPILF_petition_vaccin_hexavalent.pdf


@Emilie tout à fait ça : problèmes de riches !!!

@Doc Véro : on se retrouve toujours ;-))

Anonyme a dit…

Pouvez vous comprendre la crainte de certains parents quand on sait que l'on injecte du formaldéhyde à nos enfants, de l'aluminium et autres adjuvants?
Sans vouloir céder aux messages alarmistes et en reconnaissant volontiers le bien fondé des vaccinations, ça nous fait peur.

3 vaccins sont obligatoires en France, mais le trivalent n'existe pas, où est donc la possibilité de faire uniquement le DTpolio?
Le DTpolio ne coutait presque rien, l'hexavalent et le quintavalent sont à 20 et 40 euros, pris en charge par la sécu, comment penser que la non commercialisation du DTpolio ne rend pas un gros service financier aux deux labos fabricants?

Pourquoi le généraliste informe peu de parents que les vaccins actuels contiennent l'hépatite B? Le manque de transparence et d'information ne donne pas envie de croire à l'innocuité totale et approuvée par des séries de tests indépendants.

Et comment faire pour une inscription à l'école lorsque l'enfant a été vacciné correctement dans son pays de naissance (sérologie faites à la COCA), mais que bien évidemment son carnet de santé français n'a pas reçut les vignettes et qu'on ne dispose que d'une carte de vaccination en langue locale ?

Anonyme a dit…

juste une petite erreur ou coquille a propos de l'haemiphilus : vous parlez au debut du chapitre , bien sur, des dangers de cet haemiphilus et non des dangers du vaccin.
d'accord avec vous sur le fond ,bien sur
Dr Ventouse, bobologue

Isabelle a dit…

Bonjour,

Il serait intéressant de disposer d'informations imparables pour clouer le bec aux anti-vaccinations qui prétendent que les vaccins sont inefficaces et dangereux. Sauriez-vous nous communiquer les études qui ont été menées sur différents vaccins (disons Gardasil et Revaxis pour commencer). Dans quels pays ont eu lieu ces études? Par quelles équipes ont-elles été menées? Qui a financé ces études? Sur combien d'années elles s'étendent? Composition de la population vaccinée/ de la population témoin? Combien de personnes vaccinées/non vaccinées ont attrapé la maladie? Effets secondaires observés et dans quelle proportion suite aux vaccins? Quand je me contente de dire aux anti-vaccins que des études ont prouvé que les vaccins étaient efficaces et sans danger, ils ne me croient pas et me posent les questions que je viens de poser plus haut...mais n'étant pas médecin, je ne dispose pas de ces infos...Du coup, je suppose que vous, en tant que professionnel de la santé qui pratique la vaccination, vous les avez! Merci de nous les faire partager.
Bonne journée,
Isa

Anonyme a dit…

J'ai été moi aussi victime de ces vaccins (mon enfant plutôt); en effet il souffre de graves séquelles neurologiques!!!! Cela me met hors de moi et tous les jours je vois et je subis les conséquences de cette propagande vaccinale !