mardi 1 avril 2014

L'offensive

 
 
 
 
 
 
Ce billet est à lire, après avoir lu le précédent.

Je ne pouvais pas laisser passer le premier avril et si cette année, je n’ai pas osé un grossier canular comme d’autres années, j’ai laissé trainer mes oreilles dans un salon de coiffure.

Quelques précisions, tout d’abord, mille pardons sincères à toutes les coiffeuses, le sort est tombé sur leur profession, même si cela fait au moins dix ans, que je ne suis pas entré dans un salon de coiffure, cette profession est célèbre (entre autres choses) pour les journaux qu’on y trouve en attendant, et par le fait que la professionnelle qui s’occupe de vous, craignant votre ennui pendant qu’elle réalise votre « rinçage » va vous abreuver de parole.

Je dis rinçage plutôt que coupe, shampooing ou permanente, car j’ai appris ce terme récemment grâce à un de mes oncles, allant pour la première fois chez un coiffeur qu’il ne connaissait pas, à la fin du shampooing celui-ci lui demande : « je vous fais un rinçage ? », mon oncle pensant (tout comme j’aurai pensé), il est crétin celui-là, il me demande s’il doit me rincer les cheveux, il va pas me laisser la mousse sur la tête quand même, lui répond (comme j’aurai répondu) : « ben oui bien sûr ! », depuis et pour quelques semaines, il a une magnifique coiffure aile de corbeau qui le fait ressembler à un vieux beau sur le retour, et a perdu sa magnifique toison poivre et sel…. Car pour les non initiés (ce que j’étais il y a encore quelques jours) un rinçage, c’est une coloration ! C’était la blague du jour.

Laissons les coiffeuses, en m’excusant encore, car si certaines ont pu dire de telles horreurs, j’espère la plupart plus respectueuses et réfléchies, et d’autres professions à commencer par des médecins, ne se gênent pas pour dire de telles choses, sans forcément en savoir plus… par contre les médecins ne font pas de rinçage, et on peut plus leur reprocher de ne pas assez prendre le temps d’entendre et de parler !
 
Je voulais ainsi faire part de mon inquiétude, par rapport au ressenti que doivent avoir certaines personnes qui ne connaissent rien à l'adoption, après certaines émissions, articles, déclarations.

Pas trop grave que ce soit repris chez la coiffeuse, dans la cour de récré ça m'embête bien plus.
 
Là je vous ai fait la version "ça marche pas c'est tout la fôte aux adoptés", j'aurais pu vous faire la version "ça marche pas c'est tout la fôte des adoptants", voir la version "l'adoption c'est trop chou", sachant que ce serait trop simple si c'était aussi simple, ne reconnaître qu'une de ces versions serait du militantisme... et je m'avoue ravi, quand je m'en prends plein la gueule de tous les côtés.
Quand, en même temps (et très récemment), certains (qui manifestement ne me connaissent pas bien), me reprochent de refuser d'admettre que des adoptions aient pu se faire de façon malhonnête et ne sont pas des réussites, et qu'en même temps mes amis de l'arche de Zoé (qui me connaissent bien) me reprochent de ne pas les oublier ; quand on me critique de parler de facteurs de risque dus aux parents et qu'en même temps, on me reproche de défendre les parents des enfants du séisme, je me dis que je suis à la bonne place et je n'en change pas.... à croire que j'aime les coups... le rugby doit me manquer !

Venons en au fait, et à la grande offensive que subit l’adoption en ce moment.

Dans vos commentaires depuis quelques mois, beaucoup d'entre vous se sont (justement) indignés du sort réservés à l'adoption dans les médias, dans les discours de certains politiques.

Une émission télé que je n'avais pas envie de voir, mais vous m'en avez tellement parlé, que je me suis enfin décidé à la voir, a fait très fort : une espèce d'embrouillamini, de salmigondis où on trouvait de tout, au choix de l'adoption, du parrainage, de l’orphelinat français, de la famille exemplaire aux US qui recueille tous les délaissés, et une autre famille (toujours aux US) qui recueille les délaissés, parce qu'ils sont pédophiles ! 
Pour résumer, seul PLS avec une position assez sobre (comme l'a déjà dit l'un d'entre vous) a dit des choses assez justes et d'actualité. Quitte à me faire critiquer, en dehors de « sa période haïtienne » que je ne comprends toujours pas, c’est quelqu’un qui dit le plus souvent des choses vraies sur l’adoption.

Il y a eu aussi, je l’ai déjà dit, un article dans la Croix, journal traitant habituellement de l'actualité avec du recul, mais là qui a fait un peu du sensationnalisme, et qui vous a fait aussi réagir.
... il y en a eu d'autres, et malheureusement il y en aura d'autres.

Et, vous avez eu raison de réagir, l'adoption n'a jamais été en odeur de sainteté, mais là, cela a tendance à atteindre des sommets.

Sur le plan politique, il y a toujours eu une méfiance vis-à-vis de l’adoption, surtout internationale… à droite, certains sont pas loin de penser que c’est une forme d’immigration clandestine, tandis qu'à gauche, on a toujours peur de faire  du colonialisme.

Sinon, j'ai essayé de recenser certaines causes de ce dénigrement (vous pouvez me faire part de vos idées) : 

- L’arche de Zoé, encore et toujours, je crois que nous ne sommes pas au bout de nos peines. Ces individus ont fait un mal fou à l'adoption et quand on entend que le procureur aurait dit à certains d'entre eux, qu'ils étaient des braves gens, on croit halluciner, toutes les preuves existent, ils se sont même filmés faisant leurs exactions.
Pour l'homme de la rue, l'Arche de Zoé, ça ressemble à une adoption banale... et finalement, c'est peut être dommage que ça n'est pas marché, ben voyons.
 
- Le rapatriement des enfants haïtiens, on n'y reviendra pas, mais si tout n'a pas été parfait, rien n'est jamais parfait de toutes façons, la couverture médiatique et certaines mesures administratives (le fameux sas en particulier) ont été catastrophiques.

- Le "danger" de l'adoption plénière, où d'aucuns continuent avec le fantasme, qu'elle interdirait à un enfant de retrouver sa famille bio et d'avoir des liens avec elle : ce qui est un faux grossier. Pour avoir parlé pas mal de cela avec des magistrats, je crois que finalement, ils sont plus effrayés que véritablement opposés.... ils sont souvent trop carrés, et l'adoption plénière qu'il voit comme un faux légalisé leur fait peur !
Je crois que la solution serait qu'il n'existe qu'un mode d'adoption qui permettent aux adoptés d'avoir les mêmes droits et protection que les autres... qu'on ait plus à choisir... et que mon rêve de "l'adulte qui compte" (beau-parent, grand-parent, tuteur) trouve sa place, pour d'autres enfants.

- Le mariage pour tous : il y a une grosse dizaine d'années, j'étais tout débutant dans l'adoption, ma consultation faisait ses premiers pas... et j'étais étonné par le discours de certains personnages (qui ont depuis disparus, atteints sans doute par la limite d'âge), violemment contre l'adoption, véritablement contre, rien à voir avec ceux que nous avons critiqués qui étaient contre le rapatriement des petits haïtiens (qui sont des gens favorables à l'adoption... mais qui ont dû avoir à ce moment là une "absence"). Ces vieux personnages disparus, s'ils affirmaient n'être que contre l'adoption internationale ou l'adoption plénière, n'osaient dire qu'ils étaient contre l'adoption en général. Leur discours était parfois très violent, parlant de déportation, etc...
Par contre, et c'était là tout mon étonnement, ils se déclaraient pour l'adoption homosexuelle, et un "vieux" copain président d'APPO (ce n'était pas Bernardo, un autre copain), m'avait alors exprimé son opinion : "En fait m'avait-il-dit, l'adoption par les homosexuels, ils n'en ont rien à faire, mais ils savent que si elle est acceptée, cela révolutionnera l'image de l'adoption, la société n'est pas prête, et ne verra alors dans l'adoption qu'un moyen de rendre service à des adultes, alors que son but premier est le contraire". Je me suis rappelé de cette "prédiction" et je me dis qu'il y a du vrai.
Comme l'avait dit les conclusions du CSA pour ce débat, la crainte que l'adoption ne soit plus considérée comme donnant une famille à un enfant, mais bien le contraire.


Actuellement les gens qui sont contre l'adoption jubilent, et plutôt que de voir les problèmes dans leur ensemble, le journalisme ne cherche pas à s'élever et fait dans le sensationnel, on parle de tout et de n'importe quoi. On montre la douleur, le sentimalisme, etc...
Et si tout adoptant a le droit de raconter (même à la télé) son histoire, si tout adopté (encore plus) a le droit de parler de son expérience, s'il est toujours utile de dénoncer les adoptions illicites, s'il est toujours intéressante de connaître une nouvelle histoire ... si certains aimeraient bien dire que  les adoptions dont on parle datent d'il y a 30 ans... l'arche de Zoé, ce n'est pas si loin que cela... c'est la généralisation (encore elle) par de piètres journalistes qui me déçoit. Parce que quand une histoire, qui existe bien, mais qui reste une histoire unique (car chaque histoire est unique) est présentée comme la panacée, on en parle chez la coiffeuse, mais surtout Dylan ne va pas manquer de dire à Kevin que ses parents sont des voleurs d'enfants, ou que c'est bien que grâce à de tels bienfaiteurs, il ait pu sortir de la misère.

 

Enfin, moi c'que j'en dis, n'importe comment !

21 commentaires:

Olivia a dit…

n'importe comment mais pas n'importe quoi...
j'ai peur de Momo (mot-maux)...celui qu'on voit dans les médias et qu'on retrouve dans la cour de récré. Momo est difficilement contrôlable, il est bête et je sais qu'un jour mon fiston va le rencontrer. J'enrage dans mon coin...non, j'en parle et j'informe au mieux mon entourage.

Unknown a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Unknown a dit…

Levy Soussan n'a pas dit devant les députés (audition concernant l'adoption pour tous...)et avant que l'adopté qui recherche ses origines est un échec de l'adoption...??? Comme cautionner ce genre de (contre)vérité toute faite...!!! C'est une honte ! Pour moi c'est beaucoup plus choquant que les propos d'une "coiffeuse" ou d'enfant en récré...Là c'est un spécialiste de l'adoption qui dénigre certains adoptés et nuit à l'image des adoptés...Mais ça cela vous choque moins semble t'il... La preuve qu'il y a un monde entre la vision de l'adoption par un adoptant et un adopté...

Jean-Vital de Monléon a dit…

Unknown de 17h22 vous avez une puissance d'interprétation assez impressionnante, à partir d'une phrase de PLS que je n'ai pas entendu, et dont il faudrait préciser la contexte, vous vous lancez dans une guerre adoptant adopté.
Attention aux raccourcis, dire celui là est gentil, celui là est méchant sur des sujets tout aussi vastes que la quête des origines et les échecs sans plus développer est assez réducteur.
Osons le pluralisme plus que le totalitarisme, presque toutes les opinions de chacun est respectable, il y a des adoptés qui disent des bêtises, il y a des adoptants qui disent des bêtises, il y a des pros qui disent des bêtises, mais plus que cela, il y a des opinions différentes qui méritent précisions, discussions mais si possible avec respect !

Delphine a dit…

En fait, peu importe ce que les gens pensent de l'adoption internationale, celle-ci est de toutes façons en train de mourir dans l'indifférence générale. 1300 adoptions en 2013, sans doute moins de 1000 ou pas loin en 2014...
On peut plus adopter en individuel, l'AFA ne sert à rien, les OAAs sont débordés, les quelques pays qui "marchaient" sont bloqués et donc à court terme fermés (RDC, Ethiopie, RCA...).
Donc - pardon pour la provoc - mais les adoptés seront de fait de moins en moins nombreux à l'avenir, les anti-adoptions de tout bord seront donc soulagés.

A bientôt,
Delphine (maman d'une puce d'Haïti et en attente depuis 2 ans de son fiston en RDC)

Monise, Marie, Philippe a dit…

Ne peut-on pas faire quelquechose pour soutenir l'adoption internationale...

Marie

♪♫ GG ♫♪ a dit…

ah, la cour d'école!
tout récemment fiston a rapporté à lire "fais comme chez toi Aminata" heureusement qu'il est au courant de son histoire mais le coup de la gosse en famille d'accueil qui repart à orphelinat quand la dame de la famille tombe malade "parce qu'on paye des gens pour aimer les enfants" précise bien l’héroïne (!) pppfff ça fait beaucoup! surtout que les prochains "camarades" à lire ce livre sont ceux qui lui ont dit "tu as la couleur de la mer.."
mais comme fiston ne veut pas parler de son histoire à l'école, ben on pense qu'il n'est pas à l'aise etc etc. encore heureux que je lui parle de tout ça!

kty a dit…

merci pour cette offensive et le billet précédent qui si il est risible , est malheureusement une réalité que beaucoup d'entre nous ont connu et qui nous fait souffrir adoptant comme adopté.
La situation de l'adoption internationale est catastrophique et rien ne semble se dessiner.

Anonyme a dit…

Bientôt, il n'y en n'aura plus d'adoptés puisque l'adoption internationale est appelée à mourir à petits feux. C'est vrai qu'il est mieux de laisser les enfants crever de faim dans des conditions misérables dans leur pays d'origine que de leur offrir une famille aimante et un avenir prometteur. J'ai bien peur que quelques éléments m'échappent pour comprendre cette hargne des adoptés envers leur famille adoptive?? J'aime bien cette citation d'un adopté qui était une cible des autres à l'école et qui leur a répondu ceci: "Moi, mes parents m'ont choisis alors que toi, ils sont pris avec toi..."

christelle02 a dit…

l'adoption est un sujet qui déchaine encore et toujours les passions... Pas d'indifférence sur le sujet, c'est sûr...
Pourtant, si j'en crois ma puce de 9 ans, arrivéeil y a 19 mois, et dont la clarvoyance m'étonne chaque jour : "hein, maman, l'autre jour, X m'a encore demandé de parler en chinois... J'en ai marre, dommage que je sais pas dire un gros comme Merde (pardon maman, c'est juste pour exemple) en chinois parce que c'est ça que je lui apprendrai !" .... J'adore !!
Hier soir, autre exemple : "dis,maman, on lit des livres pour les enfants qui expliquent l'adoption, comme Les Mamans de Gourou (note de la maman : pardon Dr!), comme ça, je vais le lire en classe aux autres, pour la lecture choisie, et ils comprendront que tu m'aimes et que je suis ta fille et c'est tout".
Elle est en CE1, elle ne parlait pas français il y a 19 mois, et elle me scotche tous les jours !!!
Alors, voilà, je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir, mais SVP Messieurs les censeurs, laissez nos enfants vivre tranquillement sans le spectre d'une adolescence qui se passera mal... ils feront comme les autres : ce qu'ils pourront avec ce qu'ils sont et ce qui les entourent !
Enfin moi, ce que j'en dis, n'importe comment...

Unknown a dit…

Cher spécialiste Docteur Jean-Vital de Monléon...

Votre manque de neutralité laisse sans voix...M. Pierre Levy Soussan est l'auteur de "Léloge du secret" "Le secret est, de nos jours, porteur d'une aura maléfique. La transparence est devenue une exigence universelle. On traque désormais sans relâche le secret, qui doit être révélé, exhibé, éliminé. Chasse au secret de famille, médiatisation des affaires publiques ou privées : il faudrait tout dire au nom de l'intérêt individuel ou collectif. Le " droit de savoir " est partout, remettant en cause jusqu'à l'anonymat qui s'attache au don d'organe, de gamètes, à la naissance sous X. Cette tyrannie de la transparence fait voler en éclats les barrières propres à l'intime : plus question de dissimuler sa souffrance ou même ses pensées. La parole intime est devenue publique, parée de vertus thérapeutiques. Ainsi parents et enfants sont-ils sommés de " tout " se dire, au détriment de l'épanouissement de leur indispensable jardin secret. Pierre Lévy-Soussan réhabilite ici cette intimité aujourd'hui malmenée et qui pourtant joue un rôle essentiel dans l'équilibre de la vie psychique de tous les individus. " Bref une éloge à ne pas tout dire au nom de l'intimité, cela va à l'encontre d el'idée que chaque enfant à le droit à son histoire et à connaitre ses origines... et la phrase dont je faits part est accessible à tous, cela a lieu le 5 Février 2013 devant une commission dé députés...je vous donne le lien http://videos.senat.fr/video/videos/2013/video16334.html écoutez le à partir de 17mn10 car votre curiosité se limite aux articles et propos ne vous convenant pas...
Et arrêtez avec cette parano guerre adoptant/adopté, oui je parle au nom de mon parcours et des adoptés entendus, oui je pense les adoptés plus à protéger que les adoptants, car ils ont moins de droits...Vous ignorez que des adoptés eux memes n'approuvent pas toutes les interventions PLVS...Il est plus que controversé...Meme chez certains de ses confrere, vous le savez bien, je l'espere pour vous...

Ce qu'il dit à partir de ce moment est honteux, et il dit "nous" en parlant de ts les psy alors qu'ils ne sont pas tous d'accord sur ce sujet...Il parle du CNAOP alors que nous avons que les adoptés n'y vont que peu car un ils ne connaissent pas , il suffit de regarder les recherches faits par les adoptés sur Internet pour démonter les chiffres et les thèses de PLVS...Et je suis pas dans le langage puérile du gentil ou non, je dis simplement qu'il a des experts peu compétents...lol Ce n'est pas la meme chose...lol L'Histoire de la prise de parole des adoptés demontent et va démonter de plus en plus ce genre de thèse, affirmant que aller vers le coté biologique est un échec (c'est ce qui est dit dans cette video) et que peu d'adoptés recherchent...

Stéphanie a dit…

Comme je suis d'accord avec vous... Que l'adoption soit limitée à des voleurs d'enfants me met hors de moi. Et quand je proteste on me dit que ce sont bien des pratiques qu'il faut dénoncer!
Bien sûr qu'il faut les dénoncer, mais pourquoi ne parler que d'eux?
Je n'ai pas envie que mes 2 enfants entendent qu'ils ont été volés à leur famille. C'est pourquoi on leur explique la procédure pour qu'ils puissent défendre notre famille en cas de besoin.
Mais pour finir sur une note tendre, voila la discussion que j'ai entendu entre mon fils et un de ses copains (en grande section):
- Ta maman est blanche et tu es noir... C'est ton Papa qui est noir?
- Non, c'est ma soeur, tu sais bien.
L'explication semblant leur convenir à tous les 2, je n'ai pas creusé...

valérie a dit…

J'ai bien aimé vos 2 derniers billets
Valérie (EFA Cheval)

Jean-Vital de Monléon a dit…

Cher Unkown du 6 avril, votre message m'a fait beaucoup rire, et elle a dû faire rire beaucoup des habitués du blog, me reprocher un manque d'objectivité car j'ai reconnu que PLS avait bien parlé....
PLS est sans doute la personne que j'ai le plus érienté sur ce blog, pour une fois que je le défends, cela me fait rire qu'on me le reproche



Stéphanie, votre anecdote est un merveille, me permettez vous d ela citer ?

laurence C a dit…

chez nous la question qui tombe le plus souvent quand les gens voient nos deux garçons ( nés en Haïti - 4 ans d'écart)est : "et...ils sont frères ? "
- moi : "ben oui...bien sûr qu'ils sont frères"
- l'autre : " non mais je veux dire vraiment frères quoi..."
ça c'est lourd à force...mais bon...

Laurence

Anonyme a dit…

Bonjour Doc. Ne croyez-vous pas que l'adoption souffre un peu d'une maladie auto-immune? Autrement dit que son problème, c'est aussi un peu les adoptants...?
Parce que si les organisateurs de l'AdZ n'avaient pas eu derrière eux des adoptants bien contents de réaliser une AI pour pas cher, ils n'auraient pas pu financer leur expédition.
Et de même, si les parents adoptifs n'allaient pas se répandre sur les ondes pour raconter des âneries dans des émissions de seconde zone, ils ne donneraient pas prise aux commentaires que vous évoquez.
Quant aux coiffeuses, merci pour elles (j'ai compris le second degré,ne me faites pas de mauvais procès!), mais savez-vous qu'il existe des coiffeuses adoptées? Et vous qui aimez les anecdotes, en voici une, dont la morale est que les parents adoptifs doivent parfois apprendre à se détendre et ne pas toujours se sentir agressés...
Elle me vient d'une apprentie coiffeuse qui voit arriver dans son salon deux enfants à physique asiatique avec une dame de type européen. En les installant, elle demande à la dame si elle est la maman et celle-ci répond, d'un ton très sur la défensive "oui, pourquoi?", ce qui fait sourire intérieurement la jeune fille qui connaît bien le monde de l'adoption et pour cause - et qui ne s'étonne donc pas de la réaction épidermique de cette maman adoptive, qui lui est plutôt sympathique mais qui l'amuse aussi grandement (souvenirs, souvenirs)... Elle répond avec un grand sourire "parce que vous auriez pu être la marraine ou la tante, je ne peux pas savoir" et s'adresse aux enfants en disant "votre maman va..." je ne sais plus quoi faire, mais elle signifie ainsi qu'elle voulait seulement vérifier, rien d'autre. La maman s'est détendue, paraît-il, et a dit "oui, bien sûr, vous avez raison". Je ne me souviens plus de la suite ni du montant du pourboire!
;-))

Stephanie a dit…

Bonjour Docteur,
C'est une réponse tardive, mais bien sûr vous pouvez citer mon anecdote.
Une autre petite pour la route. Ma soeur a accouché 1 an après l'arrivée de mes enfants. Sur la route de la maternité pour aller admirer ma filleule, ma file de 4 ans à l'époque nous a dit: "Je me demande de quelle couleur elle va être!"
Comme quoi ces histoires de couleur de peaux, c'est bien de bêtises de grands!

Unknown a dit…

Anonyme du 20 avril : Bravo enfin un commentaire lucide et pas pleurnichard sur ce blog dés que l'on parle de la pauvre histoire des parents adoptifs...(humour !)...Je suis en accord avec votre ton, votre appel aux adoptants à se détendre et à les responsabilisés quant à la façon dont on les traite...Quand EFA traîne avec Olivier Poivre d'Arvor par exemple faut pas s'étonner que des coups pleuvent de la part des adoptés impliqués et non lèche bottes...lol Bref, oui trop d'adoptants experts ou pas se répandent en conneries...lol

Unknown a dit…

Levy Soussan vous l'attaquez surtout quand il s'enprend à l'adoption à tout prix (cf adoptions en Haiti quand elle fut "suspendue"), mais vous ignorez (car cela ne vous intéresse surement pas...Etrange surdité pour un expert d de l'adoption...)dérape sur la recherche des origines qui serait pour lui un échec de l'adoption...Cette phrase est pourtant connue par les adoptés et lés nes sous X qui connaissent trés bien les positions agressives de M.Levy Soussan que vous n'avez pas tjours critiqué...Bref...Vous avez une implication à géométrie variable quant aux sujets liés à l'adoption...Exemple vous vous attaqué à OPDA mais vous dites du bien d'EFA et intervenez pour eux sans cesse, alors que EFA a fait de OPDA son porte drapeau ils ont fait au moins deux trois interventions radio/TV avec lui et l'ont invité parmi les intervenants pour leur 60 ans (rien que ça !!!) ...Mais ça vous dites pas le savoir...Bref aucun adoptés militants et indépendants pourra vous trouver suffisamment crédible pour etre partial...lol Jusqu'à aujourd'hui ça fait l'affaire, car l'indépendance de la réelle voix des adoptés est à son début...Profitez de vos belles heures...Voyagez bien, faites vous bien mousser sur le dos de l'adoption...Un jour "l'adoption" sera plus exigeante quant aux experts et intervenants qui parlent en son nom !!!

Et je dis tout cela avec force certes, mais respect aussi...Car bon tout se temps consacré à témoigner , donner des conseils, c'est ça en moins consacré à votre famille, vos patients et vos autres passions...!!! ;=)

Anonyme a dit…

Bonjour Unknows de 02:38 et 03:01 (qui sans doute êtes le même),
Si je résume vos propos, il y a les experts qui se font mousser sur le dos de l'adoption, les adoptants pleurnichards, les adoptés pas impliqués et lèche-bottes.
Tous ceux-là sont évidemment dans l'erreur et vous seul êtes détenteur de la Vérité sur l'adoption car vous êtes (bien entendu) plus intelligent, plus lucide, plus courageux ou plus renseigné que les autres sur l'adoption.
Moi je suis moins intelligent, lucide, courageux ou renseigné que vous mais je me permets modestement de vous recommander davantage de mesure et de subtilité dans vos propos. L'adoption est une réalité complexe et personne ne détient la Vérité sur ce sujet. Pas même vous.
Ceux qui ne pensent pas comme vous ne sont pas forcément des adversaires à abattre et méritent d'être respectés, car leur expérience, qui n'est certes pas la vôtre, a autant de valeur qu'une autre.
Je peux comprendre votre colère mais l'agressivité ne règle rien et ne provoque que la haine, la violence et la ruine.
Cordialement,
Jérôme

Unknown a dit…

Jerome
vous me faites rire...mais c'est normal, car contrairement au bon doc, vais pas exposer ec que je fais de "constructif" je vous laisse donc dans vos conclusions simplistes qui doivent vous rassurer...D'un coté les bons positifs de l'autre les mauvais qui critiquent...Si la vie vous convient ainsi, c'est trés bien...y a pas d'agressivité, juste un agacement contre les faux semblants, les pseudos détendeurs de solutions...Mais mon cher y a des adiptants à la hauteur qui remettent en cause l'adoption à tout prix et des adoptés efficaces ou tout au moins libres (Tian par exemple...), mais c'est plus facile pour vous semble t'il de faire dans le noir ou blanc...Grand bien vous fasse !