lundi 3 décembre 2012

Revue de presse du jour : les Charlatans

Je vous fais passer ce petit papier que je viens de recevoir, car les familles adoptives, plus maltraitées, plus confrontées à la méconnaissance, plus aisées aussi socio-économiquement, plus déboussolées aussi parfois, sont plus que d'autres de potentielles victimes :


« L’inquiétante montée du charlatanisme médical »
Le Figaro constate que « le Sénat lance la chasse aux charlatans de la médecine ». Le journal remarque en effet : « À la recherche de traitements sans effets secondaires, d’une médecine plus humaine ou «plus à l’écoute», les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les thérapies alternatives. Ils seraient 40% à avoir recours à ces pratiques dites «non conventionnelles», dont l’efficacité n’est pas avérée par la science. Or cet engouement n’est pas anodin ».
Patrick Romestaing, du Conseil national de l’Ordre des médecins, note ainsi que « ces méthodes alimentent la suspicion ambiante vis-à-vis de la médecine traditionnelle, des vaccins et des médicaments ». De son côté, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) remarque qu’« elles ouvrent la porte à des praticiens peu scrupuleux, voire à des dérives sectaires ».
Le Figaro explique donc que « leSénat a nommé le 3 octobre une commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé. Son rapport est attendu en avril. Quelque 400 pratiques alternatives à visée thérapeutique, pour la plupart totalement inconnues du grand public, ont été recensées par la Miviludes. La mission cite, entre autres, la technique des faux souvenirs, le massage Tui Na, le respirianisme, l’instinctothérapie, le tourisme néochamanique, etc. ».
Le journal remarque que « dans ce maquis de méthodes non validées, certaines ont réussi à se faire un nom et «gagnent du terrain», note la Miviludes». Samir Khalfaoui, conseiller santé à la Miviludes, précise que « ces pratiques ne sont pas un problème lorsqu’elles ne remettent pas en cause le discours médical. Mais dans les faits, il n’est pas rare que le praticien franchisse la ligne rouge, en invalidant la vaccination ou les médicaments par exemple ». Le Figaro souligne ainsi : « La confusion est souvent entretenue dans l’esprit des malades, persuadés que ces médecines alternatives renforcent leurs défenses immunitaires et soignent leur maladie, même si ces bénéfices n’ont jamais été démontrés. Plus grave, c’est dans cet espace que se glissent «de dangereux charlatans qui incitent les malades à abandonner leur traitement, occasionnant des pertes de chance de guérison, sur la foi de théories absurdes», avertit le président de la Miviludes, Serge Blisko ».
Le quotidien ajoute qu’« alors que ces médecines complémentaires font de plus en plus leur apparition à l’hôpital et que la demande des patients est forte, la Miviludes demande leur évaluation par les autorités sanitaires. Mais la tâche est immense ».

6 commentaires:

Guillaume Pommier a dit…

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car je suis journaliste chez 909 Productions et travaille actuellement sur la chaîne Youtube de Doctissimo, Doctissimo Play.

Dans le cadre de l'une de nos émissions consacrée aux parents, nous cherchons des mères et des pères ayant adoptés un ou plusieurs enfants et qui souhaiteraient vernir en parler sur notre plateau les 11 ou 12 décembre prochains, sur Paris.

De fait, je souhaitais savoir si cela pouvait vous intéresser? Et s'il vous était possible d'en parler autour de vous à d'autres parents concernés?

Merci d'avance pour l'attention que vous porterez à cette demande; et n'hésitez pas si besoin.

Excellente journée.

Cordialement,

Guillaume Pommier
Journaliste
909 Productions
Tel: 06 46 35 41 57

Anonyme a dit…

Bonsoir Doc,

que pensez-vous de la thérapie EMDR ?
merci

Anonyme a dit…

bonjour
j'ai été confrontée à cela chez un généraliste à propos de vaccins. Il m'a proposé de remplir le carnet de santé avec les étiquettes mais sans faire les vaccins "très nocifs pour la santé". Je n'y suis jamais retournée. Avant cela, j'avais des otites parce que j'entendais des choses que je ne devais pas entendre!!

Luc GENEVRIER a dit…

bonjour à tous,
merci pour cette intervention, tjrs constructive, que j'approuve et déplore en même temps.
j'approuve et encourage cette dénonciation de ces charlatans qui dénigrent des siècles de pratique médicale ici en Europe et ailleurs, sous couvert de "thérapie douce" et qui dénigrent ipso facto toutes ces "autres" approches de santé.
je la déplore car, sophrologue, je suis hélas encore souvent "catalogué" au sein de ces charlatans, alors qu'il y a déjà qques temps que la sophrologie a enrichi, à sa manière, son niveau, en complément de la médecine classique, le bien-être de la vie de quiconque la pratique.
Papa adoptif de 4 enfants, adoptés grands et en 2 fratries, depuis longtemps investi au sein d'associations que vous fréquentez et appréciez de longue date, je me joins à vous dans ce constat que nul ne peut être crédible s'il dénonce ce qui fonctionne de longue date, sans pour autant que ça ne ferme la porte aux autres approches et accompagnements de vie, qui, si respectueux de la personne, de sa conscience et de son autonomie, peuvent vraiment apaiser les difficultés auquels sont confrontés les postulants comme les adoptés (parents et enfants ...on s'adopte entre nous)
très cordialement

Jean-Vital de Monléon a dit…

Luc, je vous comprends, il est toujours difficile de faire la limite, et même si cet article (qui n'est pas de moi) est bien fait, c'est dur pour le commun des mortels de savoir qui sont les bons et les charlatans.

Comme pour l'ADZ.... en fait.... qqs "catastrophiques" suffisent pour jeter l'opprobre sur toute l'adoption

Anonyme a dit…

Bonsoir Doc,
que pensez-vous de la thérapie EMDR, la psy l'a conseillé pour mon fils ?
merci
maman